Vers une barbarie sans rivages

Selon l’ONU, les djihadistes de l’Etat islamique (Dawla al islamiya) ont ordonné que toutes les femmes âgées de 11 à 46 ans en Irak subissent des mutilations génitales.

« C’est une fatwa de l’EI, nous venons d’en être informés », a déclaré depuis l’Irak Mme Jacqueline Badcock, numéro 2 de l’ONU en Irak, lors d’une videoconférence organisée à Genève.

Elle a cité des chiffres émanant du Fonds des Nations unies pour la population, selon lesquelles « 4 millions de filles et de femmes pourraient être affectées ». Les mutilations génitales n’étaient jusqu’à présent pas fréquentes au Moyen-Orient, et ne concernaient que « quelques régions isolées ».

La responsable de l’ONU a indiqué par ailleurs qu’il ne restait plus « qu’une vingtaine de familles chrétiennes à Mossoul », soutenues par des ONG telles que Caritas. Certaines de ces familles se sont converties à l’islam, les autres ont préféré payer l’amende imposée par l’EI, a-t-elle indiqué.

Excision et infibulation touchent 150 millions de femmes dans le monde et de 2,2 à 3 millions de femmes et de fillettes chaque année. A l’exception des Coptes égyptiens, l’excision concerne exclusivement des populations musulmanes. Il y aurait environ 30 000 femmes et jeunes filles excisées en France parmi les immigrées maliennes et guinéennes (le Maghreb et la Turquie ignorent jusqu’à présent l’excision).

Voici les statistiques de proportion de femmes et filles excisées d’après l’UNICEF pour 2013:

Pays %
_______________________________
Somalie 98
Guinée 96
Djibouti 93
Égypte 91 (dont les Coptes monophysites !!)
Érythrée 89
Mali 89
Sierra Leone 88
Soudan 88
Burkina Faso 76
Gambie 76
Éthiopie 74
Mauritanie 69
Libéria 66
Guinée-Bissau 50
Tchad 44
Côte d’Ivoire 36
Kenya 27
Nigéria 27
Sénégal 26
Tanzanie 24
Yémen 23
Centrafrique 15
Bénin 13
Irak 8

Articles liés

43Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 24 juillet 2014 @ 22 h 54 min

    Bientôt chez nous : tout a déjà commencé….

    “Où sont les réactions des organismes officiels de l’islam ? Entend-on la voix des musulmans “modérés” ? En fait l’épuration de “Mossoul” est tout à fait conforme aux “us et coutumes” de l’islam. Entre la conversion forcée et l’élimination physique ou l’obligation de fuir, il est proposé le statut de dhimmi : celui qui n’a pas voulu se convertir, on le “protège” à condition qu’il paie un impôt spécial (jiziah) et subisse discriminations, vexations, restrictions de libertés (à géométrie variable selon que l’on a plus ou moins besoin des dhimmis…).”…….

    …….”Il faut savoir que cette stratégie est déjà appliquée de façon feutrée en France. Ainsi, dans certaines zones urbaines (grands ensembles, zones pavillonnaires…) où musulmans et non musulmans cohabitent, la dhimmitude se met en place en douceur. Une opération “porte à porte”. Deux ou trois musulmans sonnent chez des non-musulmans avec un Coran. Proposition faite : “vous vous convertissez… en échange, nous allons vous protéger”. Exactement le schéma “protection-assujettissement” de la dhimmitude.”

    http://islamclairetnet.com/index.php?option=com_content&view=article&id=299&lang=fr

  • JSG , 24 juillet 2014 @ 23 h 25 min

    Et si nous parlions de la circoncision ?
    Alors, là, ONU ou autre MACHIN, ce serait le silence radio, avec d’excellentes raison de perpétuer cette pratique d’une autre époque !
    Alors, commençons donc par ne plus tolérer ce qui n’est qu’une atteinte à l’intégrité de corps humain et rien d’autre. (j’arrête là, car je vais me faire traiter d’anti-sémite).
    Parmi l’impressionnante quantité d’adeptes de ça, dans le corps médical, les bonnes raisons bien fumantes pour appliquer cette pratique d’un autre temps feront l’unanimité.
    Si nous souhaitons être crédibles pour dénoncer ces mutilations infâmes, balayons devant “notre” porte !
    Coutumes religieuses ou pas, ras le bol !
    Pourquoi, aussi ne pas crever l’oeil droit des citoyens pour qu’ils regardent tous à gauche.
    La connerie humaine n’a aucune limite, et il ne faut pas chercher dans les incultes, car les plus grands meneurs de ces pratiques sont universitaires, assoiffés de pouvoir et prêts à faire subir n’importe quoi à leurs émules.
    beurk !

  • Monsieur T , 24 juillet 2014 @ 23 h 36 min

    “A l’exception des Coptes égyptiens, l’excision concerne exclusivement des populations musulmanes”

    C’est oublier que les chrétiens monophysites en Éthiopie et en Érythrée représentent environ la moitié de la population de ces pays (respectivement 45 et 3 millions de personnes) et qu’ils pratiquent aussi majoritairement l’excision. Le Libéria est à 85% chrétien mais 66% d’excision, Au Kenya 11% de musulmans, mais 27% des femmes excisées. Le Sénégal et la Somalie deux pays à 99% musulmans mais 27% d’excision chez l’un et 98% chez l’autre. Cet article est un modèle de sophisme et on peut se demander à quoi il sert au final, justifier une ingérence humanitaire pour sauver les puits de pétr…pardon les pauvres filles excisées?

  • Monsieur T , 24 juillet 2014 @ 23 h 43 min

    N’ayez pas peur de dire que des rabbins sucent le sang sur le sexe des enfants qu’ils circoncisent, leur refilant éventuellement l’herpès et des désordres psychologiques quand ils apprendront en grandissant qu’un rabbin leur a sucer le prépuce (ce qui doit expliquer la forte proportion de juifs dans le milieu LGBT militant).
    Il faut interdire la circoncision, l’excision, le cachère et le halal, un bon moyen de préparer le retour chez eux de tous ces pervers hystériques afin que nous puissions retrouver nos terres.

  • Gisèle , 24 juillet 2014 @ 23 h 43 min

    Il n’y a qu’à y envoyer les Femens … elles , si efficaces en matière de féminisme !

  • patrick Canonges , 24 juillet 2014 @ 23 h 48 min

    60% des Américains sont circoncis pour des raisons dites hygiéniques (ce qui est une bêtise).
    Sur le plan des effets sur la sexualité, la circoncision n’est pas du tout une mutilation?
    Où alors, les oreilles percées doivent aussi être mises sur le même plan que l’excision.

  • patrick Canonges , 24 juillet 2014 @ 23 h 56 min

    Effectivement, les monophysites Amharas et Tigréens d’Ethiopie et d’Erythrée pratiquent l’excision, qui leur a été apprise par les Coptes auxquels ils sont d’ailleurs rattachés religieusement.
    Quant à vos pourcentages sur le Libéria et le Kenya, ils sont datés. L’Islam progresse à grands pas en Afrique.
    Mais c’est vrai que l’Islam n’implique pas l’excision qui d’ailleurs n’est pas appliquée en Péninsule arabique, au Maghreb et au Levant. Simplement, il ne lutte pas contre (comme le monophysisme) et ça correspond à une certaine logique consistant à voir les femmes comme des tas de viande n’ayant pas de droit au plaisir.
    Mais en fait vous avez raison, tout ça c’est un complot judéo-yankee. Comme d’ailleurs Internet ou le Macintosh ou Facebook que vous utilisez assidument.

Les commentaires sont clôturés.