He had a fucking dream ! (Rediff)

Dimanche, rien ne se passait comme prévu. La Manif pour Tous avait réuni plusieurs centaines de milliers de personnes et l’ambiance, très tendue en raison des mensonges et de la tentative de diabolisation du mouvement par le Gouvernement, avait justifié une mobilisation exceptionnelle des forces de l’ordre, notamment autour de l’événement et au point d’arrivée des cortèges. Mais à 15h59, on signala à Manuel Valls un attroupement suspect avenue des Gobelins. 3 CRS étaient sur le coup. À 16h02, une trentaine d’individus s’asseyaient sur la chaussées des Champs, le slogan « Un père, une mère, c’est élémentaire ! » à la bouche, l’avertissait-on. 2 CRS sur le coup. À 16h03, on lui signalait que des jeunes s’étaient allongé sur les rails du tramway T2 à au moins deux endroits dans la capitale. Les gendarmes mobiles allaient s’en occuper. Impossible en effet de réduire le dispositif autour de LMPT où de nombreux manifestants avaient décidé de rester. À 16h04, Bernard Boucault, le Préfet de police de Paris, l’appelait en catastrophe : on lui signalait des dizaines d’attroupements dans tout Paris : Rivoli, Les Halles, l’Hôtel de ville, Bourse, Sorbonne, Saint-Michel, Luxembourg, Etoile, Barbès, Magenta… et des dizaines d’avenues bloquées pacifiquement. Que faire ? Redéployer les forces de l’ordre ? « Et merde ! On me rapporte au moins dix autres attroupements, deux intrusions sur le périphérique et des individus sur les voies du RER C à hauteur du parc André Citroën ! » l’interrompit dans ses pensées Bernard Boucault. Son ton était paniqué. « Sur la Tour Eiffel et Montmartre aussi. Mais, c’est quoi ce délire ? »

« Arrêtez tout ! », lui répondit-il. « Tout ! »

« Arrêter quoi, bon sang ? » lui répondit Boucault. La tête lui tourna. Qu’est-ce qui lui avait fichu de tels manifestants ? Il devait en référer au Président. Tout de suite.

« Oui allô ? »

« Allo, Ségo… pardon, allô Valérie, est-ce que je pourrais parler à François s’il te plaît ? »

« François, c’est Kommandantur, il n’a pas l’air bien, on dirait qu’Anne Gravoin l’a quitté. »

« Oui, Manuel ? »

« François, c’est la cata, les anti-mariage pour tous manifestent partout dans Paris, j’ai Boucault qui me rappelle, là, attends, deux secondes ! »

« Oui, Bernard ? »

« Manuel, je ne sais pas ce qu’il se passe. On me signale huit autres rassemblements et certains signalés par des appels à la Préf’ n’ont en fait pas lieu, j’ai trois CRS qui se sont rendues pour rien à Rivoli tandis que certaines avenues sont bouchées depuis cinq minutes… »

Manuel se réveilla en sursaut. Anne était toujours à ses côtés, il était 2h05 du matin ce dimanche. « Waouh… Heureusement qu’aujourd’hui, ce sont des bons petits cathos qui ne font pas de vague qui manifestent » pensa-t-il, en sueurs, avant d’aller aux toilettes.

Récit initialement publié le 20 avril 2013 et remanié le 25 mai 2013.

Autres articles

4 Commentaires

  • jejomau , 25 Mai 2013 à 23:40 @ 23 h 40 min

    Nathalie Kosciusko-Morizet s’est abstenue lors du vote en première lecture à l’assemblée concernant le pseudo-mariage. Les Parisiens doivent investir la primaire de l’UMP pour faire battre NKM. Vous avez jusqu’au 28 mai pour vous inscrire. Allez-y franchement et massivement ne serait-ce que pour leur faire comprendre que nous tenons à l’abrogation de la Loi !

    Contre le pseudo-mariage homosexuel : Jean-François Legaret par exemple

    Par ici… MASSIVEMENT !:

    http://www.primaireparis.fr/

  • Pierre G , 26 Mai 2013 à 9:29 @ 9 h 29 min

    C’est exactement ce qu’il faut faire pour que le cauchemar du valseur se réalise. Soyez mobiles, en petits groupes qui se dispersent et se reforment plus loin. Avec ces technique vous les déborderez et vous irez où vous voudrez, même sur les Champs si ça vous chante… Attention aux provocateurs, aux policiers en civil, si vous les repérez, marquez-les avec des confettis, des paillettes, ce qui vous tombe sous la main (vu sur un autre site, bonne idée !). Pas de violences, laissez leur le monopole des armes qu’ils ne pourront pas utiliser car des manifestants équipés légers sont plus mobiles que des robocops, filmez abondamment et souriez, vous serez filmés aussi…
    Sinon attendez-vous au retour des tasers, flash-balls, canons à eau en attendant les chars d’assaut comme à Varsovie dès la prochaine manif… Si ce n’est déjà celle là, vu la parano des socialauds qui sentent le vent tourner !

  • Frédéric , 26 Mai 2013 à 16:40 @ 16 h 40 min

    Bravo les gars on pense très fort à vous de l’étranger où on bosse. Courage!
    FR

  • Marie Tugdual , 27 Mai 2013 à 3:32 @ 3 h 32 min

    Je retiens l’idee du marquage au paillettes .. 10/10

Les commentaires sont fermés.