Dimanche soir aux Invalides, Valls n’a pas arrêté les bonnes personnes

Un lecteur sorti de garde à vue lundi soir témoigne pour Nouvelles de France :

“Vers 22h ce dimanche, les véritables “casseurs” (entre 200 et 300) étaient déjà partis. Habitués à la tournure que cela allait prendre, ils avaient déjà pris la poudre d’escampette. Restaient sur les Invalides des veilleurs, quelques hurluberlus chantant des chants religieux, et surtout une centaine de jeunes aux têtes de boy scouts dont beaucoup étaient, certes, venus s’encanailler mais s’étaient contentés d’être les spectateurs des événements qui venaient d’avoir lieu. Tout ce petit monde s’est retrouvé encerclé vers 23h par les forces de l’ordre qui avaient méthodiquement circonscris l’ensemble de l’esplanade. Et voici environ 200 “bisounours” (pour les opposer aux “ultras” déjà rentrés chez eux) embarqués par les CRS dans 2 cars de la police. J’en faisais partie. Après avoir été parqués dans la grande enceinte de police d’Aubervilliers, tous ont été éparpillés par groupe de 10 ou 20 dans des commissariats parisiens. Je vous passe les détails de la garde à vue, mais j’atteste que les 200 n’étaient que des “boy scouts” et qu’ils ont payé pour les “ultras”. Ce qui aura permis au Ministère de l’Intérieur d’annoncer : “Nous avons interpellé 200 casseurs”. Cela est faux. Nous sommes donc restés près de 24h en garde à vue pour le motif suivant : “Attroupement après sommation de se disperser”. Cela méritait-il 24h de garde à vue ?”

Lire aussi :
> « Sur l’Esplanade des Invalides, j’ai reçu un tir de Flash-Ball dans le bas du ventre »

Autres articles

74 Commentaires

  • François , 28 Mai 2013 à 1:18 @ 1 h 18 min

    votre propos est juste pour ce qui concerne le distinguo et la certaine lâcheté des pouvoirs publics, et je comprends votre colère, pour avoir comme beaucoup enduré ces 24 longues heures (prolongées en ce qui me concerne). Mais pour les “casseurs” et autres “hurluberlus”, sans partager leur mode d’action, je crois vraiment qu’il faut leur faire un sort moins injuste. D’une part avant de “prendre la poudre d’escampette” ils ont largement payé leur écot ‘hier et avant) et d’autre part il ne faut pas leur attribuer plus qu’ils n’ont fait (même si effectivement ils n’ont pas gardé les mains dans les poches). Par ailleurs chacun son mode d’action. Les veilleurs sont utiles, les “casseurs” aussi. Il faut au moins comprendre une colère qui me semble juste. Et pour aller plus loin, comment pensez-vous que nous puissions nous faire entendre et respecter autrement que dans un certain usage de la force? Nous passons justement pour des “bisounours” un peu concon qu’il suffit de traiter de violents fascistes pr faire reculer. tant qu’il y aura des hommes, la Vérité et la Justice auront besoin de recourir quelque fois à la force pour s’appuyer. C’est regrettable mais c’est ainsi. Il y a des guerres justes, il n’y a pas de guerres propres.

  • Paule C , 28 Mai 2013 à 1:19 @ 1 h 19 min

    Apparemment, ce motif ubuesque paraît plus valide que le fait de casser, brûler et piller un car de touristes…

  • PG , 28 Mai 2013 à 1:45 @ 1 h 45 min

    Il n’y avait pas de “”véritables casseurs” Rien n’a été cassé : cessons ce délire, confondre avec le Trocadero et conforter les mensonges de la prese et de VALS.. Ce témoignage est qq peu t contredit pas d’autres : il n’y avait pas ”d’ultras”, qui auraient été les ”bonnes personnes à arrêter”, et des anges passés là par pur hasard. Rien que cette expression est assez choquante. Les Ultras son un nom qui s’applique aux supporters dingues des clubs de foot, comme ceux du PSG qui cassent tout. Rien n’a été cassé. Y avait-il aussi de ”bonnes personnes’ à faire flash baller ?. J’ai deux fils qui y étaient, l’un a été touché par un tir, ils sont l’un étudiant et l’autre professionnel indépendant, et ils ont quitté les Invalides avant que la nasse se referment, car c’est la tactique habituelle de la police chaque fois : l’un pour des partiels aujourd’hui, l’autre pour ses RDV. Un scout doit pouvoir comprendre quand la police s’approche en cercle qu’il est urgent de partir……
    Il faut arrêter parmi nous de catégoriser les gens sur des apparences, comme le faisait le service d’ordre de la Manif, au facies, les affreux sur leurs gueules (un cheiche et des cheveux courts et interdiction de manifester, de quel droit ?), et les bons sur celle qu’on leur prête.
    REGARDEZ les videos. Tous ceux qui sont restés aux Invalides savaient qu’il y aurait un risque : cela s’est vu très vite quand les flics en civil ont commencé à faire des provocations dans un coin de l’esplanade, afin de créer du mouvement de foule : inutile de parler des scouts et des autres. Mes deux fils ont été scouts l’un très récemment. Un fils d’amis est en GAV à Fontenay ce soir, c’est un étudiant en sciences politiques dans une université américaine ex scout, rien d’un grand costaud et bagarreur, que nous avons tenté de retrouver toute la journée, la police n’ayant pas donné de nouvelles avant ce soir. Malgré ce que lui ont dit ses amis, il a préféré resté, et il a été pris.
    Ce n’est ni un bisounours,( il aurait été lire du Gandhi dans les Veilleurs), ni un ultra : c’est un garçon qui a des convictions et qui compare la liberté d ‘expression aux USA avec la dictature de facto dans son pays.
    Il a été courageux et transgressif comme le demande le Printemps Français : être en GAV n’est pas la mort, il faut apprendre à aller jusqu’au bout de ses convictions .

  • Marie Tugdual , 28 Mai 2013 à 4:16 @ 4 h 16 min

    Entierement d’accord avec ce que vous venez d’ecrire

  • Titiz 45 , 28 Mai 2013 à 6:42 @ 6 h 42 min

    oui, bien d’accord avec vous, ils ont été en garde à vue simplement parce qu’ils ont voulu aller au bout de leur convic tions, et j’aurais été avec eux si je n’avais été responsable de car! tout cela à cause d’un président élu à quelques voix près qui est sourd! alors quand la raison ne marche pas, il faut hélas recourir à la déraison, la violence.
    et le simple fait de dire que nous n’étions que 150.000 est de la provocation! ONLR

  • ranguin , 28 Mai 2013 à 7:08 @ 7 h 08 min

    C’est bien parce qu’il se sait illégitime qu’Hollande accepte de telles exactions.

  • JSG , 28 Mai 2013 à 7:26 @ 7 h 26 min

    “…Je vous passe les détails de la garde à vue,…”
    Ah, non, il ne faut pas passer, dites nous tout, ça donnera une idée des méthodes de Valls et consor.
    Mon point de vue, concernant cette fin de soirée est, que la police a laissé partir les “casseurs” pour prendre les “bisounours” afin de faire peur au gens non violents ; pourquoi :
    Parce que ils sont effrayés de voir des familles “bien sous tous rapports” descendre dans la rue. Pensez-donc la France qui se révolte !
    Je me demande jusqu’où il va oser aller avec sa gaystapo ?
    Certes, ce n’est pas bien de faire connaître son mécontentement, surtout quand il est légitime.
    Alors, attendons la suite, les perquis chez des particuliers, les garde-à vue injustifiées avec les humiliations subséquentes et pratiquées sur ordre, les arrestations arbitraires dans la rue, enfin, tout ce que ces connards n’ont pas connu de l’occupation, et qu’ils s’empresseront de mettre en pratique.
    Le tout sera bien entendu relayé par les médias de Radio Paris…

Les commentaires sont fermés.