Familles attaquées par le PS : Jean-Yves Le Gallou en appelle à la «légitime défense

Revenant sur le “(démantèlement) de la politique familiale sous couvert de réforme des retraites” entrepris par le Gouvernement Ayrault pour sa deuxième année, après douze premiers mois consacrés à dénaturer le mariage et à satisfaire le lobby homosexualiste, le président de la Fondation Polémia rappelle, dans une tribune publiée chez notre confrère Boulevard Voltaire, que “dans un système de retraite par répartition, ce sont les enfants des familles nombreuses qui paient les retraites des célibataires ou des couples inféconds ou moins féconds, par choix ou fatalité. Dans un esprit de solidarité, il est donc logique que les parents de familles nombreuses bénéficient d’un bonus (de 10 %, 15 % ou 20 %) sur leurs retraites. Bonus qui vient (partiellement) compenser leurs sacrifices antérieurs en termes de revenus ou de patrimoine. Dans le même esprit, les mères de famille bénéficiaient de deux annuités supplémentaires par enfants.”

Or, note Jean-Yves Le Gallou, “le gouvernement Ayrault a décidé de rayer d’un trait ces mesures d’équité”. En effet, écrit-il, “c’est une réforme injuste précisément en ce qu’elle consiste à diminuer la retraite de ceux qui permettent aux autres d’avoir une retraite. Le message est le suivant : ‘Pauvres pommes, vos enfants paieront la retraite des autres, mais la vôtre sera diminuée.’ » Une raison de plus pour, ajouterais-je, si cette réforme passe, militer en faveur de la suppression du système par répartition, la solidarité n’étant, de mon point de vue, pas envisageable avec les militants LGBT et les islamistes. Je ne partage pas ni ne veux rien avoir à faire avec ceux qui détruisent ma civilisation.

Bref, pour Jean-Yves Le Gallou, il s’agit d'”une mesure nuisible” qui va pénaliser “la fécondité des Françaises de souche, nettement supérieure à celle des Européennes de souche des pays voisins” grâce à la politique familiale française. De quoi retarder « le grand remplacement » de la population française auxquels tiennent tant les socialistes, qui savent aussi “qu’électoralement, les familles nombreuses de la classe moyenne française ne leur sont pas favorables. C’est donc elles qu’il faut faire payer, de même qu’il faut leur faire payer leur opposition à la loi Taubira.”

En conclusion, Jean-Yves Le Gallou appelle “les familles françaises” à “se mettre en état de légitime défense”. On se saurait trop mieux conseiller.

Autres articles

39 Commentaires

  • C.B. , 31 Août 2013 à 8:56 @ 8 h 56 min

    “des millions de gens n’auront pas de retraite, pas que les LGBT.”
    Les fourmis ont déjà depuis des années pris conscience que la retraite par répartition (anomalie française) n’a aucun avenir si
    -les générations suivantes ne sont pas plus nombreuses que les générations précédentes
    -les générations suivantes vivent largement de subsides et non de revenus personnels.
    Comment expliquez-vous que, par exemple en Europe, la France soit le seul pays qui persiste au “tout par répartition”? Si c’était une aussi bonne idée que la TVA, on nous aurait déjà copiés…

  • mariedefrance , 31 Août 2013 à 9:26 @ 9 h 26 min

    Taratata … CB !
    pas de fleurs !
    pas une seule.

    8% grassement subventionnés aux frais des cons de tribuables ?

    8% qui ont cassé l’outil de travail à longueurs de décennies ?

    seriez-vous syndicaliste que je ne vous le reprocheriez pas mais dans ce cas, vivez des cotisations de vos adhérents !

    pas de fleur de ma part !:-)

  • mariedefrance , 31 Août 2013 à 9:30 @ 9 h 30 min

    pardon mais ce n’était juste que Wikipédia.

    peut être :
    http://www.education.gouv.fr/cid251/les-etablissements-d-enseignement-prive.html

  • Frédérique , 31 Août 2013 à 9:35 @ 9 h 35 min

    Je ne parlais pas de la défiscalisation des cotisations syndicales, mais des subventions versées directement par l’état aux syndicats et associations politisés. Ces subventions leur permettent de vivre à l’aise et sans l’aide des cotisations d’adhérents et de ce fait, ils font du militantisme politique au lieu de se battre pour les causes qu’ils devraient défendre.

Les commentaires sont fermés.