Éric Zemmour : Pompidou, grand bâtisseur des champions nationaux dont la France est si fière 40 ans plus tard ; Montebourg, Valls et Hollande, leurs ultimes liquidateurs…

Le Zemmour du mardi. Arnaud Montebourg a employé des mots très forts lundi sur RTL à l’encontre de l’entreprise Alstom, accusée de manquer de patriotisme en se jetant dans les bras de General Electric. Convainquant ? Pas pour Éric Zemmour :

Autres articles

6 Commentaires

  • SD-Vintage , 29 Avr 2014 à 17:18 @ 17 h 18 min

    Pompidou ouvrit les vannes de l’immigration “extra européenne”… Un grand homme… Sans parler de ses goûts architecturaux totalitaires.

  • patrick Canonges , 29 Avr 2014 à 17:36 @ 17 h 36 min

    Je suis évidemment en total désaccord avec Eric Zemmour sur son inclination gaulliste tous azimuths. Certes, l’engagement de l’Etat a pu (et peut) être décisif et positif à plusieurs reprises dans notre histoire, depuis Colbert, et même avant. Mais l’Etat à aussi subi de nombreux échecs dans ce rôle qui n’est pas fondamentalement le sien: citons le Plan calcul ou le Crédit lyonnais, pour en rester là.
    Quand à l’affaire Alstom, j’avoue humblement ne pas avoir d’avis, car insuffisamment informé.

  • Dubitatif , 30 Avr 2014 à 9:39 @ 9 h 39 min

    Le critère pour juger un président : la sauvegarde de la communauté nationale.
    En particulier en protégeant l’esprit patriotique, que de Gaulle a fortement réduit.
    (Le succès du colbertisme de Pompidou et de son anthologie de la poésie française, lol, ne compensent pas l’immigration-invasion mortelle.)

  • hector galb. , 30 Avr 2014 à 10:11 @ 10 h 11 min

    Ce que je trouve le plus consternant en France est l’incapacité voire l’impossibilité de passer d’un modèle à un autre ( donc de faire coexister 2 modèles complémentaires ) selon la saison et la nécessité.

    On y en a tellement marre de battre la campagne sans fin dans un sens puis dans l’autre
    qu’on y a même inventé des idéologies qui obligent au repos.

    Ce qui se traduit par des adjectifs comme “droits acquis” et par le spectacle qu’on sait
    qui fait grincer les dents de tout le monde la moitié de l’année.

    Pourtant à chaque époque, à chaque saison, il faut sortir le vestiaire adapté : consolidé en période industrielle, mobile en période de complexité et de doute. C’est comme une porte ou une fenêtre : elle est faite pour être ouverte ou fermée, plus ou moins, mais pas toujours l’un ou l’autre.

  • katlen , 30 Avr 2014 à 21:24 @ 21 h 24 min

    Vous avez toujours les bonnes paroles qui malheureusement ne font pas rire les Francais., mais vous avez aussi rason , car avec ce gouvernement qui n en fini pas de croire que tout ce que il fait est bon pour la France et les Francais…En verite des Nuls et des Cons..A quand le changement, il serait temps car les sondages sont tres bas….

  • synok , 4 Mai 2014 à 18:09 @ 18 h 09 min

    @Hector galb
    Tout à fait et moi j’exige que l’hiver dure 8 mois non consécutifs dans l’année !

Les commentaires sont fermés.