Allemagne : après les Verts, le lobby gay rattrapé par son alliance passée avec les pédophiles militants

Dans les années 80, des organisations allemandes se présentant comme défendant les droits des homosexuels se sont alliées avec des organisations pro-pédophilie, rapporte Der Spiegel. L’hebdomadaire d’investigation n’hésite pas à parler de “passé inconfortable” et de “période sombre” pour le mouvement qui milite aujourd’hui pour la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant.

Ainsi, en juillet 1981, le magazine gay Rosa Flieder publiait un entretien complaisant avec Olaf Stüben, par ailleurs chroniqueur au Die Tageszeitung, un quotidien proche des Verts, eux aussi récemment éclaboussés par un scandale pédophile. Ce pervers y prétend que “l’innocence enfantine est une invention de la bourgeoisie du début du capitalisme” et revendique des actes sexuels avec des jeunes garçons. Un exemple loin d’être isolé.

Un autre magazine gay, Don, a, par exemple, publié cinq témoignages pédophiles et titré son numéro de la sorte : « Nous ne sommes pas des violeurs d’enfants !”

Les exemples d’accointances entre mouvement homosexuel militant et supporters de la pédophilie sont légion. Ainsi, de nombreux pédophiles ont été conseillés, lorsqu’ils avaient des ennuis avec la justice allemande, par une organisation nommée Gay Lawyers (les Avocats gays)… Une brochure intitulée « Justement Gay. Conseil juridique pour les homosexuels” distribuée dans le milieu gay donnait même des conseils aux hommes accusés d’abus sexuels sur des enfants pour les aider à échapper à une condamnation !

Articles liés

49Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • monhugo , 29 octobre 2013 @ 17 h 02 min

    Nouvelle offensive des admirateurs de la décadence LGBT en cours – voir notations.

  • Alae , 29 octobre 2013 @ 17 h 22 min

    Ce n’est pas du passé. Aujourd’hui, c’est la même chose en plus feutré. Il a fallu qu’Ilga se fasse rudement tirer l’oreille pour se séparer de Nambla (association ouvertement homosexuelle-pédophile)… c’était ça, ou Ilga perdait ses subventions européennes. Il aura fallu cette menace, c’est dire !

  • Auditeur Libre , 29 octobre 2013 @ 17 h 56 min

    une page parfaitement limpide dans un site spécialisé mais autorisé
    (jusqu’à présent) :
    http://culture-et-debats.over-blog.com/article-32898546.html

  • monhugo , 29 octobre 2013 @ 19 h 02 min

    “L’amour du corps enfantin” de Bernard Faucon est effectivement nettement pédophile ! L’alibi esthétique n’abuse personne.
    Ce site plaide aussi pour plus de droits pour “tous” – et en particulier pour “l’altersexuel”. Sic. Le “maigrelet mariage gay” doit être étoffé ! Hallucinant.
    http://culture-et-debats.over-blog.com/article-le-contrat-universel-au-dela-du-mariage-gay-lionel-labosse-2012-101770570.html

  • Manuel Atréide , 29 octobre 2013 @ 19 h 21 min

    Contrairement à ce que beaucoup pensent ici, l’exclusion des militants pédophiles des mouvements LGBT ne date pas d’hier. la NAMBLA, formée en 1977 1978 est progressivement isolée dès les années 80, la rupture avec l’ILGA n’étant que la touche finale de cette bataille.

    Les mouvements LGBT avaient compris dès les années 70 que certains pédophiles avaient envie d’utiliser le début du combat pour les droits des homosexuels à leur propre compte. La bataille qui s’en est suivi a été dure et assez rapide.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/North_American_Man/Boy_Love_Association

    Alors, ressortir certaines infos datant des années 70 est légitime, mais sans la suite du dossier, notamment cette prise de conscience puis ce rejet des organisations et des militants pédophiles hors des organisations LGBT, cet article reste incomplet et même partial.

    Je me demande si cela a un rapport avec le récent papier sur les accusations de complaisance de l’église polonaise vis à vis de prêtres soupçonnés de pédophilie ( http://www.ndf.fr/article-2/28-10-2013/pedophilie-leglise-polonaise-banc-accuses ). Une affaire qui est, elle, très actuelle.

  • Gisèle , 29 octobre 2013 @ 20 h 10 min

    Vite ! la corde et la meule !

  • marc , 29 octobre 2013 @ 20 h 51 min

    (…)

Les commentaires sont clôturés.