Allemagne : après les Verts, le lobby gay rattrapé par son alliance passée avec les pédophiles militants

Dans les années 80, des organisations allemandes se présentant comme défendant les droits des homosexuels se sont alliées avec des organisations pro-pédophilie, rapporte Der Spiegel. L’hebdomadaire d’investigation n’hésite pas à parler de “passé inconfortable” et de “période sombre” pour le mouvement qui milite aujourd’hui pour la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant.

Ainsi, en juillet 1981, le magazine gay Rosa Flieder publiait un entretien complaisant avec Olaf Stüben, par ailleurs chroniqueur au Die Tageszeitung, un quotidien proche des Verts, eux aussi récemment éclaboussés par un scandale pédophile. Ce pervers y prétend que “l’innocence enfantine est une invention de la bourgeoisie du début du capitalisme” et revendique des actes sexuels avec des jeunes garçons. Un exemple loin d’être isolé.

Un autre magazine gay, Don, a, par exemple, publié cinq témoignages pédophiles et titré son numéro de la sorte : « Nous ne sommes pas des violeurs d’enfants !”

Les exemples d’accointances entre mouvement homosexuel militant et supporters de la pédophilie sont légion. Ainsi, de nombreux pédophiles ont été conseillés, lorsqu’ils avaient des ennuis avec la justice allemande, par une organisation nommée Gay Lawyers (les Avocats gays)… Une brochure intitulée « Justement Gay. Conseil juridique pour les homosexuels” distribuée dans le milieu gay donnait même des conseils aux hommes accusés d’abus sexuels sur des enfants pour les aider à échapper à une condamnation !

Articles liés

49Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Robert , 29 octobre 2013 @ 22 h 57 min

    Il y a quelques années, un char de la Gay Pride à Amsterdam était financé par un responsable d’une association pédophile connue, Vereniging MARTIJN qui a donné lieu à la création d’un parti. Ce char devait emporter des jeunes de quatorze ans.
    La révélation a fait reculer les organisateurs.
    Le guide Spartacus, une sorte de guide du routard de la drague homo dans le monde, comportait de nombreuses adresse, ThaïIlande et autres pays notoirement connus, de lieux pédophiles.
    La proximité de la mouvance homosexuelle et pédophile n’a jamais cessé, mais elle s’est faite moins opportune pour des raisons de tactique.
    Quand toutes les revendications homosexuelles seront passées et normalisées, les revendications pédophiles réapparaîtrons.
    Les attaques contre les pédophiles, quasiment toujours des homosexuels, à l’intérieur de l’Eglise sont toujours soutenues par les militants homosexuels. ils devraient plutôt demander pardon et se taire.
    Nous attendons des excuses des homosexuels militants plutôt que des sophismes et du détournement d’attention.

  • Robert , 29 octobre 2013 @ 22 h 58 min

    Manuel Atréide,
    Vous désinformez à propos des “distances ” entre homosexualité et pédophilie.

  • Duff , 29 octobre 2013 @ 23 h 04 min

    La complaisance de “libération” avec les milieux quasi institutionnels mouillés avec les affaires pédophiles n’est pas nouveau. Ce journal et d’autres organes gauchistes subvient grâce à des subsides de l’état. Nous n’aurons jamais de presse libre et sérieuse tant que certains journalistes percevront des avantages scandaleux car injustifiés et leurs employeurs des aides étatiques pour disséminer des idées rétrogrades, présentées comme progressives, faisant l’apologie de la décadence.

    Sucrer toutes les aides permettrait de revenir à un marché vraiment concurrentiel et rationnel. L’état ne paierait plus pour des organes qui le salissent ou l’invite à toujours plus de décadence. On touche le cœur du problème français d’autant qu’au moment où j’écris ceci, jamais les journaux, la télé n’ont paru aussi discrédité auprès des français… La pluralité des opinions oui mais pas au point de maintenir en vie des idées décadentes de plus en plus fustigées par les français raisonnables!

    Pensez-vous que des idées pareilles méritent une telle audience sans la moindre aide publique? Ces journalistes squattent les plateaux TV grâce à leurs aides, le système se mort la queue, le discrédit est juste énorme dans le même temps… Voilà un système voué à s’effondrer tôt ou tard.

    Cdlt

  • monhugo , 30 octobre 2013 @ 1 h 56 min

    Tiens un rescapé des homosexualistes de service – “Manuel Atréide” !

  • monhugo , 30 octobre 2013 @ 2 h 00 min

    Le prochain “combat” sera en effet la légalisation de la pédophilie. L’ensemble des pédophiles peut compter sur l’entregent des LGBT, à rebaptiser à terme : LGBPT (le “P” pour “pédophiles”). On y revient doucement.

  • mariedefrance , 30 octobre 2013 @ 8 h 41 min
  • Manuel Atréide , 30 octobre 2013 @ 9 h 08 min

    Les infos sont pourtant claires : dès 1979, certains groupes de lesbiennes alertent la communauté sur la Nambla et demandent son exclusion. Cela sera profressivement fait dans les années 80 et l’ILGA vient mettre la touche finale.

    Les LGBT se sont très vite débarrassés des militants pédophiles qui s’étaient infiltrés en leur sein. Pourtant en 2013, des gens comme monhugo viennent encore colporter des informations erronées pour susciter la colère de leurs lecteurs.

    Il suffit de voir la réponse de Marc ci dessous, esprit faible et violent pour voir le résultat : il en arrive à des appels au meurtre.

    Beau travail. Et dire que certains ici se prétendent catholiques. Il y aurait urgence pour eux à écouter le pape …

Les commentaires sont clôturés.