Fusil de précision : le made in France sapé par l’harmonisation européenne ?

Fusil de précision : le made in France sapé par l’harmonisation européenne ?

L’armée française va renouveler ses fusils de précision et il est possible qu’une PME tricolore ne puisse postuler à l’appel d’offre. De quoi satisfaire l’UE, qui interdit aux autorités nationales de favoriser les entreprises de leur pays ?

Autres articles

3 Commentaires

  • Daniel PIGNARD , 11 Sep 2018 à 9:06 @ 9 h 06 min

    Encore un abandon d’une sagesse chrétienne :
    « Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. »

  • COUTAND , 11 Sep 2018 à 12:16 @ 12 h 16 min

    Encore du grand n’importe quoi, grâce à l’Europe !

  • Charles , 12 Sep 2018 à 11:01 @ 11 h 01 min

    Cette situation est d’autant plus stupide et perverses que l’armée américaine elle même
    se fournit chez des toutes petites entreprises américaines pour ses fusils à longue portée.

    En effet, elle compte sur la capacité d’innovation qui se joue entre quelques spécialistes
    au sein d’une même petite entreprise. Seule compte la compétence de l’ingénieur en chef.

    Tout ceci révèle la main mise allemande sur notre industrie comme en 1940/1944.
    La complicité des zélus est prouvée par leur appartenance aux réseaux ultrasoniques.
    Le pire ne sont pas nos élus corrompus , le pire ce sont nos électeurs naïfs/négligents.
    Comme dans les années 30 face à la menace germano-nazie signalée par de nombreux témoins.

Les commentaires sont fermés.