Pour le président de Mitsubishi France, Montebourg «est bête et ne comprend rien»

Mardi soir au Beach Hotel du cap d’Antibes, Jean-Claude Debard, le Président de Mitsubishi France, a expliqué, à propos d’Arnaud Montebourg« [ne pas comprendre] ce ministre qui ne connaît pas ses dossiers de l’automobile qui représente 25% des revenus de la France et 10% de l’emploi dans notre pays, car il n’y a pas seulement les constructeurs, mais aussi ceux qui travaillent par ou pour l’automobile directement ou indirectement”. “Cet abruti mental, ce débile, augmente les malus écologiques, réduit la vitesse des conducteurs sur le périphérique de Paris et pourrit la vie des automobilistes, de toutes les origines sociales… Tous le subissent !”, a-t-il continué, avant de porter le coup de grâce : “Il est bête et ne comprend rien. (à destination du journaliste de La Provence présent, qui rapporte les propos) Vous pouvez me citer sans vous inquiéter… Grâce à mes précédentes déclarations sur les chaînes de télévision nationales, j’ai déjà un contrôle fiscal !”

Autres articles

5 Commentaires

  • donremy , 25 Oct 2012 à 14:38 @ 14 h 38 min

    MONTEBOURG, est le seul au gouvernement que j apprecie;
    son pull rayé devraient faire comprendre aux autres que nous tenons a nos commerces

  • Goupille , 25 Oct 2012 à 23:54 @ 23 h 54 min

    Avec ma marinière,
    j’avais l’air d’un con, ma mère,
    Avec ma marinière,
    j’avais l’air d’un con.
    La la pom pom
    La la pom pom

    Quand j’ai couru tout chaud
    Au rendez-vous de Pulvarette,
    La belle disait : j’t’adore à un sale type qui l’embrassait.
    Avec mon p’tit robot,
    j’avais l’air d’un con, ma mère,
    Avec mon p’tit robot,
    j’avais l’air d’un con.
    La la pom pom
    La la pom pom

    Brassens revisité.

  • cagayous , 26 Oct 2012 à 0:10 @ 0 h 10 min

    Ce sont vraiment des lâches, un gouvernement de lâches et de mesquins, allez faire faire un contrôle fiscal pour dissuader les gens de dire la vérité. Quelle vilenie. Des maîtres chanteurs. Mais d’où sortent-ils? Je crois qu’on a le bas du panier, incapables de relancer notre économie mais plus doués pour nous envoyer dans la récession car c’est ce que nous allons avoir avec cet vice fiscal.

    Que les mauvais signaux envoyés sont nombreux:
    un gouvernement pléthorique à la mexicaine tous plus nuls les uns que les autres et un prof d’Allemand inculte comme 1er ministre Vous me direz le Président est un énarque vous savez ces comptables qui ont coulé ou mis en difficulté nos plus belles sociétés.A ce titre là admirez la condamnation de Kerviel. Encore un méfait de la nomenklatura de la 5 ème.

    Le maintien de ces agences d’Etat sans véritable utilité qui nous coûtent 50 milliards d’euros, une des plus grosses niches.

    la trahison des promesses de campagne:
    Le carburant toujours aussi cher et en avant les taxes.
    Le refus de démocratiser la politique

    Le sacrifice de l’enfant au profit du consumérisme

    L’approche de la légalisation du cannabis qui va nuire à la santé des futures générations..

    et cetera on n’en finirait plus.

    Mais le plus grave ce sont l’accroissement des déficits qui se profilent (finances publiques, sécurité sociale

    Oui je souhaite l’échec non de la France ,le PS s’en charge, mais de ces socialo-bolchos afin qu’ils dégagent la voie, ils ne sont pas à leur place.

  • Outlander , 26 Oct 2012 à 18:08 @ 18 h 08 min

    Jean-Claude Debard a du sniffer trop de Diesel !

    Si ce VRP low-cost avait un cerveau, il saurait que le Japon – vous savez le pays dont vient Mitsubishi – interdit le Diesel depuis des années et, à raison, puisque l’OMS a reconnu ce carburant comme étant hautement cancérigène, notamment dans les villes !

    Si le contrôle fiscal ne suffit pas à calmer ce mafieux, on pourra toujours enquêter pour corruption et proxénétisme…

  • Aaron , 26 Déc 2012 à 0:44 @ 0 h 44 min

    Et oui et seule la vérité blesse….
    Je trouve que le qualificatif “bête” est assez soft.
    En tous cas M.Debard merçi de votre franchise.

Les commentaires sont fermés.