Polémique à Sud Radio : Alain Jakubowicz VS Pascal Bataille

Le présentateur Pascal Bataille et Alain Jakubowicz, Président de la LICRA, étaient invités mercredi par Jean-Marc Morandini sur la chaîne Direct 8 :

Autres articles

5 Commentaires

  • trismus37 , 2 Sep 2011 à 5:51 @ 5 h 51 min

    Le peuple est muselé.
    Quel politique se battra pour redonner la liberté de parler ?

  • francois guerin , 2 Sep 2011 à 13:43 @ 13 h 43 min

    A vouloir censurer toute évocation même superficielle d’un lobby juif, on ne fait que renforcer l’antisémitisme. Alors qu’elles cherchent justement à interdire toute référence à celui-ci, les associations, en surréagissant à sa moindre allusion, ne font que renforcer les suspicions qui pèsent sur l’existence et le rôle de ce lobby. On les accuse alors de vouloir museler la liberté d’expression, et l’on va immédiatement assimiler ces lobbies aux juifs dans leur ensemble. Bref, au lieu de combattre l’antisémitisme et les clichés qui y sont attachés, les associations antiracistes ne font que le renforcer. Pire encore : en assimilant un antisémitisme “populaire” et plus politique – qui a davantage trait à la méfiance qu’à la haine – aux abominations nazies, ces associations parviennent même – ô comble – à minimiser et à banaliser la portée des abominations en question.

  • Carrier Odile , 2 Sep 2011 à 16:18 @ 16 h 18 min

    Dans ce débat, Bataille a été posé, clair, à l’écoute de l’autre. L’autre, qui a plutôt usé de trucs et postures bien habituels dans son milieu, rappelle le Krasucki de la CGT, pour ceux qui l’ont connu. Postures théâtrales, indignations feintes, vocabulaire extrême, approximations.

  • diego , 2 Sep 2011 à 16:43 @ 16 h 43 min

    Bof… les deux défendent le” lobby qui n’existe pas ” chacun à leur manière.
    Qui va débarrasser la France de toutes ces associations qui emmerdent les français et vivent sur leur dos…

  • Gédéon , 5 Sep 2011 à 17:45 @ 17 h 45 min

    Laissez moi rigoler quand j’entend le président de la licra. Quand il prétend que Bataille fait partie des gens qui sont payés pour allumer l’uncendie alors qu’à la licra, on est bénévole pour l’éteindre. Question à cent sous : quel est le montant de la subvention (nos impots) que touche la licra pour faire parler d’elle et nous faire taire ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France