Finalement, Luca ne démissionne pas

Lundi, Lionnel Luca annonçait qu’il démissionnait de son poste de secrétaire national à l’immigration de l’UMP. « J’ai envoyé ma lettre de démission à Jean-François Copé car je ne suis pas en cohérence avec l’UMP sur ces questions » expliquait-il. Un “malentendu” selon Jean-François Copé. Le secrétaire général de l’UMP a assuré mercredi que Lionnel Luca était finalement « tout à fait d’accord pour rester dans ses fonctions ». Dans les colonnes de Libération, le député UMP des Alpes-Maritimes expliquait mercredi son revirement par le fait que Copé lui avait “promis l’organisation d’un débat sur la nationalité à l’automne”.

Mettre la pression sur l’UMP

Objectif de ce membre éminent du collectif parlementaire de la Droite populaire : prendre à témoin les Français (“les débats à huis clos ne servent à rien”) pour faire changer d’avis l’UMP avant la rédaction du programme de son candidat à la présidentielle. Lionnel Luca assure au quotidien que la droite de l’UMP est “[entendue] du Président, pas forcément du gouvernement” et menace : “ce jeu de dupe, s’il devait se poursuivre, ne durerait pas longtemps”. De toutes les manières, “la Droite populaire défendra son programme, et ira aux législatives pour le défendre”. Il n’a pas dit “le programme de l’UMP”

Articles liés