Eric Zemmour : la Cour des compte ressuscite une vieille tradition française

Dans “Z comme Zemmour” vendredi matin sur RTL, le chroniqueur “réac'” Eric Zemmour est revenu sur la polémique provoquée par un rapport de la Cour des comptes qui remet en cause la politique de sécurité menée par le gouvernement depuis 2002. Extrait :

“Le rôle de la Cour des comptes est de vérifier la régularité des comptes publics, pas de porter un jugement politique sur l’action du gouvernement. Les magistrats piétinent alors les plate-bandes des parlementaires élus du peuple. Ils ressuscitent aussi une vieille tradition française, celle des Parlements d’Ancien Régime : magistrats non élus qui faisaient des remontrances au Roi. Un jour, Louis XIV excédé vint au Parlement de Paris en habits de chasse, un fouet à la main. Mais Nicolas Sarkozy n’est pas chasseur et c’est lui qui a donné le fouet qui le fouetterait en nommant Premier président de la Cour des comptes, en remplacement de Philippe Séguin un ancien député socialiste. Nicolas Sarkozy n’a pas fini de régler la note de l’ouverture ! Son choix politique aggravait en effet une tradition de la haute fonction publique française qui veut que les membres des grands corps du camp au pouvoir investissant les cabinets ministériels, ne reste pour le travail administratif et juridictionnel que les opposants au régime. Pas étonnant donc que ce rapport ait été rédigé pour l’essentiel par des magistrats socialistes.”

[media id=126 width=630 height=390]

Autres articles

1 Commentaire

  • libéralisme , 8 Juil 2011 à 18:05 @ 18 h 05 min

    petite remarque : Son choix politique ‘a aggravait’ ..

Les commentaires sont fermés.