Philippe Meunier : « Si Nicolas Sarkozy veut gagner en 2012, il prendra position contre le “mariage” homosexuel »

Les députés UMP membres du Collectif parlementaire de la Droite populaire Philippe Meunier, Jacques Myard et Jean-Paul Garraud qui réclamaient mercredi la démission de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale (elle s’est prononcée pour le “mariage homosexuel”) ont depuis été rejoints par Nicolas Dhuicq, Christophe Guilloteau, Jacques Remiller, Christian Vanneste ou encore Jean-Michel Ferrand.

Contacté par Nouvelles de France, Philippe Meunier persiste et signe : “si Roselyne Bachelot se sent à l’aise sur les thèmes développés par l’opposition, elle n’a qu’à la rejoindre”. Invoquant “la solidarité gouvernementale”, l’élu du Rhône continue : “Roselyne Bachelot peut penser ce qu’elle veut, ça n’est pas la question”, mais comme disait Jean-Pierre Chevènement, “un ministre, ça ferme sa gueule. Et si ça veut l’ouvrir, ça démissionne”. Malaise dans la Majorité ? “Non, mais si la minorité se met à y faire la loi, là il y aura un malaise”, avertit Philippe Meunier. Inéluctable, le “mariage” homosexuel, comme le pensent Roselyne Bachelot et Alain Juppé dans son livre d’entretien avec Michel Rocard ? “Je ne crois pas au sens de l’Histoire, je ne suis pas marxiste. Rien n’est inéluctable dans la vie politique” répond Philippe Meunier. Le député s’en prend à “ceux qui baissent pavillon par facilité ou par démagogie” car “il n’y a que les combats que l’on ne mène pas qui sont perdus”. Sur le “mariage” homosexuel qu’il combat par “conviction”, “le peuple tranchera en 2012”. Est-il si certain que le candidat de la Majorité s’y opposera fermement ? “Si Nicolas Sarkozy veut gagner, il prendra position contre le “mariage” homosexuel”.

Autres articles

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France