7 ans déjà que l’IFP prépare la relève !

121 étudiants et jeunes professionnels ayant suivi des séminaires de l’Institut de formation politique (IFP) se sont retrouvés jeudi soir au 1 rue Royale (8e ardt de Paris) pour la soirée annuelle. Former les jeunes aux idées de liberté et de responsabilité et à l’action politique, monter un réseau de décideurs et de futurs décideurs libéraux et/ou conservateurs, tels étaient les objectifs d’Alexandre Pesey, Jean Martinez et Thomas Millon lorsqu’ils se sont lancés dans l’aventure il y a 7 ans. “Si nous ne faisons rien, les idées soixante-huitardes vont encore longtemps polluer les campus, dominer les médias, la politique et les entreprises”, observait alors Alexandre Pesey (EM Lyon). Depuis, ce sont plus de 400 “auditeurs” qui sont passés par les séminaires de niveaux 1, 2 et 3 (organisés chacun sur un week-end) et certains, parmi les plus actifs, ont été envoyés trois semaines à Washington D.C. découvrir le fonctionnement et les méthodes des think-tanks et lobbies conservateurs américains dans le cadre de la Bourse Tocqueville, avec le soutien de l’association Contribuables associés.

Aujourd’hui, l’IFP passe à la vitesse supérieure. La création du Prix Razel de la toile (attribué cette année aux fondateurs de Wikiberal, du forum Liberaux.org et du site Contrepoints, “le nivellement par le haut”), le lancement au second semestre d’une “formation fondamentale” consacrée à l’anthropologie politique, par le jeune philosophe Thibaud Collin, la naissance des “Notes de l’IFP” envoyées régulièrement aux “auditeurs” pour les aider à emporter la conviction de leurs interlocuteurs sur des sujets aussi variés que “la dette publique française” ou “les chiffres de l’immigration”, la sortie d’un nouvel annuaire des anciens… viennent s’ajouter aux “Lundis de l’IFP », ces rencontres mensuelles privilégiées entre une personnalités et 20 auditeurs. Autant de possibilités de se former sur le plan des convictions, de l’argumentation et de l’action à des prix très abordables, grâce à de généreux donateurs privés.

Si des jeunes lecteurs des Nouvelles de France souhaitent intégrer le cercle des “auditeurs” de l’IFP, ils peuvent postuler pour participer au prochain séminaire de niveau 1 a lieu à Paris les 14, 15 et 16 octobre 2011. Doivent y intervenir Philippe Lespéroux, haut fonctionnaire (“L’engagement politique : Pourquoi ? Jusqu’où ?”), Renaud Dozoul, chercheur à l’Institut économique Molinari (“Règlementations du travail : sécurité ou frein à l’emploi ?”), Annie Laurent, docteur en sciences politiques, spécialiste des relations entre chrétiens et musulmans (“Quel avenir pour les chrétiens d’Orient ?”), Jean Martinez, avocat (“Convaincre ses interlocuteurs. L’art oratoire et rhétorique”), Yvan Blot, haut fonctionnaire et Président de l’association “Agir pour la démocratie directe” (“La démocratie directe pour redonner la parole au peuple”), Alexandre Pesey (“Cas pratique : se présenter à des élections universitaires”), Alexandre Del Valle, chercheur en géopolitique et journaliste à France Soir (“La guerre des représentations”) sans oublier les témoignages de Xavier Bébin, délégué général de l’Institut Pour la Justice et d’Agnès Verdier-Molinié, directeur de la fondation IFRAP.

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen