Cantonales : le FN en forme, déroute de l’UMP

21,4 millions d’électeurs étaient appelés à voter pour le premier tour des cantonales ce dimanche 20 mars. Sur 10 361 candidats se disputant la moitié des cantons renouvelés dans tous les départements, dont Mayotte, excepté Paris, 2 026 deviendront dimanche 27 mars des conseillers généraux siégeant jusqu’en 2014, date à laquelle ils seront remplacés par les conseillers territoriaux.

En fin de journée, le scrutin semblait marqué par une abstention record. Ainsi, dans les Deux Sèvres, 38,54% des électeurs s’étaient rendus aux urnes à 17h contre 62,60% en 2004. En Seine-Saint-Denis, 26,98% des inscrits avaient voté à 17h00, contre 40,84% en 2004. Une participation en hausse était à noter à midi en Gironde et en Réunion.

— LE DIRECT —

23h59 : à Versailles Nord-Ouest, Bertrand Devys (UMP) arrive en tête avec 31% des voix et sera opposé au second tour à Olivier de La Faire (Parti Chrétien-démocrate, 16%). Dominique Touly (FN) est arrivée en troisième position avec 14% des voix suivie de Pierre-Etienne Valadier (DVD) avec 11% des suffrages obtenus.

22h50 : selon Infos-Bordeaux, rien qu’en Aquitaine, le Front national pourra se maintenir au second tour dans 5 cantons : dans celui de Carbon-Blanc (Jean-Paul Debailleul, 17,09% des suffrages exprimés), à Castelnau de Médoc (Jean-Luc Aupetit, 19,07%), à Floirac (Sylvie Gadier, 18,47%), à Libourne (Anne-Christine Royal, 20,9%) et enfin à Pauillac (Jacques Colombier, 27,08%).

22h46 : Eric Zemmour déclare sur I-Télé dans “Ça se dispute” que “l’on ne peut pas tirer quelque leçon que se soit de ce scrutin avec 55% d’abstention. C’est une victoire de la gauche mais elle avait déjà les Conseils généraux donc ça ne change pas grand chose. L’UMP prend une raclée”, ajoute-t-il, “le FN fait 14,5% et des percées là où il n’était jamais. De plus, selon un sondage de Marianne, 27% des abstentionnistes disent qu’ils auraient voté Front national. Le journaliste ajoute que “cette élection ne veut rien dire pour la présidentielle”.

22h25 : le sénateur de la Mayenne Jean Arthuis évoque un “désenchantement” des Français par rapport à la politique. Il craint “une course-poursuite” de l’UMP et du PS “derrière les extrêmes” et appelle à voter PS en cas de second tour PS-FN.

22h20 : “entre un candidat UMP et un candidat FN, si les socialistes sont éliminés, il faut faire barrage au FN, et donc voter pour le candidat UMP pour qu’il n’y ait aucun risque d’élection du FN”, déclare sur LCI le président sortant du Conseil général de Corrèze François Hollande“C’est comme cela que nous avons fait en 2002, ce n’était pas le même enjeu, en 2002, avec Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen”.

22h20 : “entre un candidat UMP et un candidat FN, si les socialistes sont éliminés, il faut faire barrage au FN, et donc voter pour le candidat UMP pour qu’il n’y ait aucun risque d’élection du FN”, déclare sur LCI François Hollande. “C’est comme cela que nous avons fait en 2002, ce n’était pas le même enjeu, en 2002, avec Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen”.

22h01 : président du Conseil général du Midi-Pyrénées depuis 1985, Jean-Michel Baylet (secrétaire général du Parti radical de gauche) garde son fauteuil de conseiller général avec 57,91 % des suffrages exprimés devant Christophe Paris (FN, 20,27%) et Nicolas Pompigne-Mognard (UMP, 8,02%).

22h00 : dans le 14ème canton de Nice, arrive en tête Dominique Estrosi-Sassone (UMP) avec 34% des voix suivie du candidat socialiste Paul Cuturello avec 29% des suffrages exprimés, devant la liste Entente républicaine-FN-Identitaires menée par Jacques Peyrat (21%) et le dissident FN Max Baeza (13%). Ces deux derniers n’obtiennent pas 12,5% des inscrits et ne pourront pas participer au second tour.

21h59 : en Vendée, le FN dépasse la barre des 10% des suffrages exprimés.

21h50 : le secrétaire général du Parti radical et député de Meurthe-et-Moselle Laurent Hénart appelle à un front républicain contre le FN. Il juge sur ce point le discours du PS “ambigu”

21h43 : au niveau national, le PS est donné à “plus de 25%”, l’UMP à “moins de 16%” et le FN “à plus de 15%”.

21h40 : lu sur un mur Facebook : “à Louviers-Nord aucun candidat n’a fait 12,5% des inscrits ^^. Donc comment on fait pour le week-end prochain ^^.”

21h35 : Jean-Luc Mélenchon (co-président du Parti de Gauche) parle d’une “raclée” pour l’UMP.

21h34 : Nicolas Dupont-Aignan (président de Debout la République) évoque une “gifle” pour l’UMP.

21h32 : le Garde des Sceaux Michel Mercier (centriste) et président du Conseil général du Rhône est réélu dès le premier tour avec 55% des suffrages exprimés dans le canton de Thizy.

21h30 : dans le canton nord de Neuilly-sur-Seine, le maire (divers-droite) Jean-Christophe Fromantin arrive en tête avec 51% des suffrages, loin devant la sortante (UMP) Marie-Cécile Ménard (26%).

21h27 : la secrétaire nationale d’Europe Ecologie, Cécile Duflot, appelle les écologistes à “faire barrage au FN avec leurs bulletins de vote partout où il sera présent“. Selon elle, les résultats du FN ce dimanche sont “une claque pour tous les démocrates“.

21h20 : l’Yonne bascule à droite. Dans les cantons renouvelés dans ce département, le FN arriverait en tête avec 20,29% en moyenne, les candidats divers droite obtiendraient 19,72%, l’UMP 19,42%,  le PS 16,23% et les candidats divers gauche 11,88%

21h10 : le Président du Nouveau centre Hervé Morin est réélu dès le premier tour dans son canton de l’Eure avec 68% des suffrages exprimés.

21h08 : “Il faut que le Front national ait des élus dimanche prochain” déclare Marine Le Pen afin de “peser”, d’“exiger plus de sécurité”, pour obtenir “plus de justice sociale, plus de justice fiscale”. La présidente du FN a évoqué une “très lourde défaite” de l’UMP “que ne réussira pas à faire oublier Jean-François Copé en répétant comme un perroquet les éléments de langages” du service communication du parti. Pour Marine Le Pen, il s’agit désormais d’un “vote d’adhésion”. Aux nombreux abstentionnistes, elle a déclaré : “déplacez-vous !”.

21h08 : à Versailles le scrutin est très serré. Le candidat UMP, Bertrand Devys serait bien placé, le Parti Chrétien-démocrate également et le FN améliorerait sensiblement son score mais aucun résultat définitif ne nous est encore parvenu.

20h58 : de tels résultats “montrent l’urgence de la réforme territoriale” selon le secrétaire national de l’UMP Jean-François Copé.

20h57 : dans le canton de Metz 1, Françoise Grolet (FN) arrive en tête avec 26,3% des suffrages exprimés, devant Dominique Gros (PS, 26,1%) et Jérémy Aldrin (UMP, 21,6%).

20h56 : Dans le département des Hautes-Pyrénées, le PS obtient 26,38% des suffrages exprimés, le PC 15,75%, les radicaux de gauche 15,62%, le FN 10,43% et l’UMP 10,40%.

20h55 : selon Martine Aubry, “Nicolas Sarkozy a abîmé la République”. Le député PS de Seine-Saint-Denis Bruno Leroux, un proche de François Hollande, approuve.

20h50 : le FN réaliserait “entre 14 et 15%” au niveau national selon Pascal Perrineau, le directeur du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po. Le parti de Marine Le Pen ne présentait des candidats que dans 71% des cantons renouvelables…

20h48 : on annonce officieusement 56% d’abstention au niveau national (+20 points par rapport à 2004).

20h47 : Steeve Briois (FN) est en tête sur le canton Montigny-en-Gohelle (43%).

20h46 : Derrière le PS (25%), l’UMP est désormais donnée à “moins de 16%”. Le FN à “plus de 14%”, devant le Front de Gauche (8%) et Europe-Ecologie.

20h45 : Eric Ciotti, le président sortant (UMP) du Conseil général des Alpes-Maritimes est réélu dès le premier tour.

20h40 : Yann Juin (PRG) arrive en tête sur le canton de La Rochelle 4, devant le jeune UMP Xavier de Bonnaventure. Le FN y réalise 14% des suffrages : “ils n’ont jamais fait un score comme ça chez moi” déclare aux Nouvelles de France le candidat UMP. Suivent Europe-Ecologie (12%), le PCF (9%) et le MPF.

20h35 : Marine Le Pen appelle à “renforcer la vague bleue Marine” et peaufine le discours qu’elle prononcera dans une demi-heure.

20h34 : Claudy Lebreton, président PS du Conseil général des Côtes d’Armor, est réélu dès le premier tour.

20h30 : au niveau national, le PS est donné à 25% des suffrages, devant l’UMP (16%) et le FN (14%).

20h27 : on me confirme que Louis Aliot arrive en tête dans le 7ème canton de Perpignan.

20h25 : l’UMP est maintenant donnée à 16% au niveau national. Dominique Paillé déclare sur France Info : “je crois qu’il faut que l’UMP retrouve sa voie et sa voix”. Le secrétaire national de l’UMP appelle son parti à cesser de courir derrière le FN et à réfléchir à son positionnement politique. Concernant le second tour, il aura ces mots : “chacun est libre, si [les électeurs UMP au premier tour], je serai triste”.

20h17 : dans le canton de Montrevault (Maine-et-Loire), Serge Piou (UMP) est élu dès le premier tour avec 56,66 % des suffrages exprimés et 25,27% des votants. Dans le canton de Pouancé (Maine-et-Loire), la candidate divers-droite Marie Josephe Hamard est également élue avec 70,72% des suffrages exprimés et 29,72% des votants. Enfin, dans le canton de Candé (Maine-et-Loire), Gérard Delaunay (UMP) l’emporte dès le premier tour avec 68,54 % des suffrages exprimés et 30,32% des votants (source).

20h15 : au niveau national, le PS réaliserait 30% des suffrages exprimés, l’UMP moins de 20% et le FN entre 15 et 17%.

20h13 : les candidats FN Louis Aliot à Perpignan et Steeve Briois à Hénin-Beaumont arriveraient en tête des candidats au premier tour.

20h12 : Bernadette Chirac réélue au premier tour en Corrèze sous les couleurs de l’UMP avec un peu plus de 50% des suffrages. Ce sera son dernier mandat, annonce-t-elle.

20h10 : Le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé confirme qu’il n’y aura pas d’alliance avec le FN ni de front républicain pour le second tour.

20h05 : le canton de La Roche-sur-Yon – Mouilleron-le-Captif – Venansault voit le sortant (socialiste) Pierre Regnault arriver en tête avec 37,7% des suffrages contre 23% pour un candidat sans étiquette, 11,7% pour les écolos, 11,4% pour un candidat (centriste) sans étiquette, 11% pour Gonzague de Chantérac (UMP – CNI – divers droite).

20h : effondrement de l’UMP. “PS-FN, ça serait l’affiche du second tour dans de nombreux cantons” entend-t-on sur France-Info.

19h45 : selon Jean-Marie Le Pen, Steeve Briois (FN) réaliserait 68% sur un morceau de la ville d’Hénin-Beaumont. Reste à connaître son score sur tout le canton (Montigny-en-Gohelle).

18h : Nice , 14ème canton. Selon nos estimations, l’ancien maire de Nice Jacques Peyrat qui se présente sous l’étiquette “Entente républicaine”, soutenu par le FN et les identitaires recueillerait environ 35% des suffrages. C’est Dominique Estrosi-Sassone, candidate UMP et ex-femme de Dominique Estrosi, qui arriverait en tête.

Articles liés