L’abbé de La Morandais, « réac » mais pas trop

Interrogé par Robert Ménard vendredi 22 avril dans “Ménard sans interdit” sur i>télé, l’abbé Alain Maillard de La Morandais a qualifié Mgr Cattenoz d’“archevêque très contesté par tous les prêtres du diocèse” d’Avignon. “C’est un intégriste ?” lui a demandé Robert Ménard. “Pas loin, caché, masqué” a répondu le curé de la paroisse qui ignore manifestement la méfiance du primat envers les traditionalistes. Selon lui, Mgr Cattenoz et Mgr Barbarin, archevêque de Lyon “n’ont pas compris la symbolique” du “Piss Christ”. Inversant un peu les rôles, l’abbé jugent que “les moutons bêlent avec les moutons, il faut être aligné, il faut être pareil”. Dans l’histoire, les moutons ne sont pas les médias mais les 90 000 catholiques indignés et… les deux archevêques ! “Les gens qui reviennent à l’Eglise sont un peu tradis” regrette presque l’abbé de La Morandais. Presque, car on a le sentiment que le prêtre, originaire d’une famille conservatrice, cherche moins à correspondre aux canons du “politiquement correct” qu’avant…

Sur “les racines chrétiennes” par exemple, l’abbé dit “bravo Sarko”. “J’m’en fous, chuis réac, j’aime bien Sarko” ose l’ancien aumônier du monde politique. “Réac” ou aveugle tant “Sarko” semble “réac” en parole mais pas en action ? A chacun son avis… Et l’abbé d’affirmer, content : “on n’a plus peur des grandes gueules” laïcistes, “on ose affirmer ce qu’on est”.

“Il y avait bien un lobby franc-mac’, il y avait bien un lobby des viticulteurs, il y avait bien un lobby protestant”, il y a maintenant un lobby catho et le Père de La Morandais en est “ravi”. “En 1993, le Cardinal Lustiger m’avait demandé de créer le lobby, aumônerie du monde politique”. “Mon 3ème successeur, le Père Rougé a fait un très bon boulot de ce côté-là, je dis bravo” continue-t-il. “Ça veut dire quoi, ça veut dire que vous pouvez aujourd’hui faire pression sur des députés, sur des chefs d’entreprises, sur le gouvernement pour obtenir ce que vous voulez ?”. “Oui, parce que moi je me souviens qu’un des premiers projets de loi sur la bioéthique, c’était du temps de Kouchner secrétaire d’Etat à la Santé, eh bien le président du groupe RPR est venu me voir pour me dire ‘qu’est-ce qu’il faut voter ?’ ».

Un peu plus loin dans l’entretien, l’abbé compare le voile, le niqab, “symboles politiques, extrémistes, comme la soutane”. Mais “comme dit mon ami Malek Chebel avec qui je travaille à Direct 8 aux “enfants d’Abraham”, dans le Coran, on n’est pas obligé d’aller à la mosquée pour prier alors que les cathos sont obligés d’aller à l’église le dimanche”.

“J’aime bien le Prince Louis de Bourbon, je suis un peu monarchiste de cœur” glisse en conclusion l’abbé Maillard de La Morandais.

Autres articles

5 Commentaires

  • diego , 25 Avr 2011 à 19:09 @ 19 h 09 min

    L’abbé De La Morandais est avant tout un personnage médiatique qui fréquente la planète jet set et bobo.Il y a quelques années il passait sur tous les médias.

  • Le Minihy de La Villehervé jan-olivier , 1 Juin 2011 à 13:46 @ 13 h 46 min

    Bonjour je suis heureux de découvrir quelques personne qui font parti de mes descendants !
    a bientôt de vous lire.
    yan-olivier

  • jean-marie staub , 30 Oct 2011 à 8:28 @ 8 h 28 min

    bonjour l’abbé,
    je vous ai entendu hier soir dans l’émission de paul Amar sur FRance5. je n’ai pas vraiment compris vottre attitude vis à vis des spectacles mettant en scène la vie du Christ dans le théatre de JM RIbes à Paris; VOUs n’avez pas condamné ces spectacles offensant pour le DIeu de ma religion, qui a priori est aussi la votre. Auriez vous vendu votre ame à Allah ou au diable pour ne pas désavouer de tels blasphèmes et injures? je suis chrétien de base fier de l’êtte et prêt à me battre pour faire admettre mes convictions et ne pas laisser salir mon dieu. je trouve votre comportement indigne avec votre &tat de prêtre

  • AMOR mat , 30 Oct 2011 à 17:53 @ 17 h 53 min

    Après les prêtres pédophiles voici l’abbé scathopile venu soutenir ses amis artistes coprophages et blasphémateurs amalgamant avec véhémence tous les manifestants à des racistes, fascistes adeptes de la torture puisque deux ou trois d’entre eux auraient jeté des boules puantes, des oeufs et de l’huile. Selon ce procédé on peut en dire la même chose des prêtres qui ont laissé se perpétrer des actes contre nature sur des enfants dont ils avaient la charge. Et ils ne s’agit pas de deux ou trois mais de dizaines répartis dans plusieurs pays et faisant partie de L’Eglise Catholique et Apostolique qui s’est tut pendant des années avec la complicité de ses prêtres. Bien sur on ne pourrait pas comparer la violence des manifestants avec celle des prêtres qui n’ont pas répandu d’huile même sainte mais un autre liquide que la Trés Sainte Eglise Catholique considère comme sacré devant être réservé uniquement à la conception et ne devant aucunement être gaspillé.

    Ce procédé consistant à faire l’amalgame a été fréquemment par la Sainte Inquisition qui poursuivait non seulement les suspects mais leur famille, leurs amis, leurs voisins selon le célèbre principe “Si ce n’est pas toi c’est donc ton frère ou bien quelqu’un des tiens”. Tous coupables non pas d’avoir souillé volontairement l’image du Christ avec leurs excrément mais de ne pas suivre les enseignements de l’Eglise Catholique.
    Et voilà l’abbé scatophile jeter les anathèmes sur d’autres catholiques qui ne veulent pas rentrer dans le rang ne pas obéir à la hiérarchie, oser préférer les messe en latin, tous coupables puisqu’ils refusent d’adhérer à la nouvelle Eglise, l’Eglise Scatholique qui innove et sait comprendre les “artistes”. De quoi les rallier à leur nouvelles religion et d’être sur d’être invités sur les plateaux de télévision, ce qui est plus bien plus confortable et gratifiant que d’aller s’occuper des pauvres pour lesquels ils consentent à manifester à condition de ne pas se salir les mains. La charité c’est mieux quand ce sont les autres qui la font.

  • AMOR mat , 30 Oct 2011 à 17:53 @ 17 h 53 min

    Après les prêtres pédophiles voici l’abbé scathopile venu soutenir ses amis artistes coprophages et blasphémateurs amalgamant avec véhémence tous les manifestants à des racistes, fascistes adeptes de la torture puisque deux ou trois d’entre eux auraient jeté des boules puantes, des oeufs et de l’huile. Selon ce procédé on peut en dire la même chose des prêtres qui ont laissé se perpétrer des actes contre nature sur des enfants dont ils avaient la charge. Et ils ne s’agit pas de deux ou trois mais de dizaines répartis dans plusieurs pays et faisant partie de L’Eglise Catholique et Apostolique qui s’est tut pendant des années avec la complicité de ses prêtres. Bien sur on ne pourrait pas comparer la violence des manifestants avec celle des prêtres qui n’ont pas répandu d’huile même sainte mais un autre liquide que la Trés Sainte Eglise Catholique considère comme sacré devant être réservé uniquement à la conception et ne devant aucunement être gaspillé.

    Ce procédé consistant à faire l’amalgame a été fréquemment par la Sainte Inquisition qui poursuivait non seulement les suspects mais leur famille, leurs amis, leurs voisins selon le célèbre principe “Si ce n’est pas toi c’est donc ton frère ou bien quelqu’un des tiens”. Tous coupables non pas d’avoir souillé volontairement l’image du Christ avec leurs excrément mais de ne pas suivre les enseignements de l’Eglise Catholique.
    Et voilà l’abbé scatophile jeter les anathèmes sur d’autres catholiques qui ne veulent pas rentrer dans le rang ne pas obéir à la hiérarchie, oser préférer les messe en latin, tous coupables puisqu’ils refusent d’adhérer à la nouvelle Eglise, l’Eglise Scatholique qui innove et sait comprendre les “artistes”. De quoi les rallier à leur nouvelles religion et d’être sur d’être invités sur les plateaux de télévision, ce qui est plus bien plus confortable et gratifiant que d’aller s’occuper des pauvres pour lesquels ils consentent à manifester à condition de ne pas se salir les mains. La charité c’est mieux quand ce sont les autres qui la font.

Les commentaires sont fermés.