Quand Catherine Millet relativise le scandale DSK

L’auteur de La vie sexuelle de Catherine M. affirme sur Rue89 que l’affaire DSK “a été très [exagérée] par la presse par rapport à l’opinion publique”. “Autour de moi, je n’ai entendu personne qui soit scandalisé par cette affaire, pas même une femme”. Sic. “Tout le monde a pris ça plus ou moins à la rigolade ou comme Jack Lang (« il n’y a pas mort d’homme »). Il y a eu un certain décalage entre l’opinion publique et l’exploitation qu’en a fait la presse” ose déclarer Catherine Millet qui regrette l’actuel “puritanisme” et “une régression dans la société sur tout ce qui touche à la sexualité” ! Si on ne peut plus violer tranquillement les femmes de chambre noires, où va le monde ?

“Certes, je vis pour une part dans un milieu, comme on dit, « privilégié », mais Libé a publié une enquête où un journaliste assis à la terrasse d’un café enregistrait les réactions des gens. Ce n’étaient pas des intellectuels, ce n’était pas à Paris. Ils étaient plutôt sceptiques, ils ne portaient pas de jugement, il n’y avait pas de condamnation morale” continue-t-elle. On ne doit pas fréquenter les mêmes cafés…

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Ydel , 25 juin 2011 @ 7 h 31 min

    Quelle analyse !!!! encore merci pour la victime ( si ca se confirme ) Vraiment quelle honte,cette analyse !

  • Popof , 25 juin 2011 @ 11 h 37 min

    Ce n’est que du Catherine Millet qui doit songer à se faire une plastique pour devenir “A black maid” dans sa petite tête bobo ça doit l’exciter, peut-être saonge-t-elle à écrire un livre pour les bobocrates.

  • diego , 25 juin 2011 @ 16 h 41 min

    Quand on sait de qui ça vient, il n’y a rien à ajouter. Cette femme est une malade

  • mariecolline , 25 juin 2011 @ 18 h 57 min

    catherine millet = no comment !

  • bodol , 26 juin 2011 @ 1 h 58 min

    Cette laide “bobo” exhibitionniste ferait mieux de se taire une fois pour toutes

  • dan , 27 juin 2011 @ 20 h 15 min

    Cette femme représente son monde, pas le nôtre. Les médias en onr beaucoup parlé à une époque. Ca ne donne pas envie de la connaître.

Les commentaires sont clôturés.