Pacte de Shanghaï : « 60 ans de sionisme n’ont apporté que l’humiliation et la destruction »

Le Président iranien a dénoncé Israël dans un discours offensif à l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), voyant dans le sionisme “une des pires maladies de l’Histoire“.

Mahmoud Ahmadinejad a également dénoncé les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux, leur reprochant pêle-même l’esclavage, la colonisation, le pillage de l’Afrique, les deux guerres mondiales et celles qui ont suivi jusqu’à aujourd’hui, ainsi que l’utilisation de la bombe atomique. Le Président iranien leur attribue également les conditions qui ont mené aux attentats du 11 septembre, un prétexte, selon lui, pour les guerres en Afghanistan et en Irak, dont il a estimé le coût à un million de vies humaines.

Invité à Astana pour le sommet international de l’OCS, qui réunit la Russie, la Chine et quatre pays d’Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizistan, Tadjikistan), il s’exprimait également devant les représentants de l’Inde et du Pakistan, membres observateurs de l’OCS au même titre que l’Iran.

Les conférenciers ont écouté le discours de Mahmoud Ahmadinejad sans protester, ni contester. Ils n’ont en revanche pas fait mention des thèmes favoris du président iranien dans leur propres interventions. Le dossier nucléaire iranien, pourtant enjeu majeur de la géopolitique du Moyen-Orient, n’a pas non plus été un thème majeur du sommet, évoqué tout juste par Serguëi Lavrov, Ministère des Affaires Etrangères de la Russie.

Si Mahmoud Ahmadinejad est un habitué des tirades contre Israël, il est moins fréquent qu’il prenne à témoin plusieurs puissances d’envergure mondiale, dont quatre nucléaires (Russie, Chine, Pakistan, Inde), les quatre autres étant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et Israël.

Autres articles