Les incarcérations vont se poursuivre à Dunkerque

Le procureur de la République de Dunkerque avait décidé de suspendre l’exécution de certaines peines au motif de surpopulation carcérale. Philippe Muller avait chargé ses services de stopper jusqu’au 5 septembre des exécutions de peines. Une décision loin de faire l’unanimité. Le Garde des Sceaux a demandé au procureur de reconsidérer la question. Philippe Muller vient donc de revenir sur sa décision initiale, sous pression de sa hiérarchie. Celui ci a déclaré :

Les instructions du Garde des Sceaux, je les exécute. Ma décision initiale était très factuelle et liée à une situation locale particulière. Il ne s’agissait pas du tout d’empêcher une exécution de peine ou de ne pas respecter les instructions du ministère.

Articles liés