Barbarie islamique au Kenya : 147 morts

Garissa est situé à 150km au Nord-Est de Nairobi, où un attentat contre un centre commercial avait déjà causé la mort de 70 personnes en septembre 2013.

Si le massacre de 147 personnes, dont de nombreux étudiants, à l’Université de Garissa (Kenya) par le groupe islamique Al-Shabaab (ou, plus exactement, ḥarakat aš-šabāb al-muǧāhidīn, mouvement des jeunes moudjahidin), a suscité un certain émoi à l’international (mais assez peu de réactions officielles pour le moment), il faut néanmoins rappeler qu’il n’est que le dernier d’une longue liste pour cet important mouvement salafiste originaire de Somalie (on dénombrait environ 5000 terroristes shebabs en 2013)  : chacun se souvient par exemple de l’attentat contre un centre commercial à Nairobi par les mêmes « shebabs ». En mars, un attentat contre un hôtel faisait vingt morts, dont un responsable politique, en Somalie.

Comme le note Roland Marchal sur les ondes de Radio Vatican, les attentats perpétrés par le groupe djihadiste se sont faits de plus en plus nombreux jusqu’à cette dernière attaque.

À noter que si la présence kényane en Somalie contribue à alimenter le discours anti-kenyan du groupe terroriste Al-Shabaab, celle-ci est due à l’intervention de l’Union africaine en soutien au gouvernement légitime de la Somalie, dirigé par Sharif Ahmed, agressé en 2009 par les djihadistes qui étaient parvenus à prendre contrôle d’une partie du pays. Cette coalition a d’ailleurs permis de les forcer à quitter nombre de leurs positions. En octobre 2014, Al-Shabaab était ainsi chassé de Brava, un important port somalien.

 

 


 

L’édition italienne de Radio Vatican interrogeait hier Carmine Curci, le directeur de l’agence d’information Misna (Missionary Service News Agency). NdF vous propose la traduction originale suivante de l’entretien radiophonique (en italien) :

Carmine Curci

Devons-nous considérer ce groupe comme un mouvement en soi, ou comme l’un des nombreux visages du « califat » qui s’étend sur d’autres parties de l’Afrique et du Moyen-Orient ?

Je pense que al-Shaabab, tout comme Boko Haram, ou comme l’État Islamique portent tous l’idée d’un islam violent. Il existe des contacts entre ces différents groupes, nous le savons, et il est par conséquent évident qu’il ont une stratégie commune de déstabilisation de certains pays.

Avez-vous eu des contacts avec la communauté chrétienne de Garissa ?

Photo : Info-Afrique

Oui, nous avons entendu l’évêque coadjuteur de Garissa, Mgr Joseph Alessandro, qui nous a dit que la situation est effectivement encore très tendue. Rappelons que l’université est le foyer de 800 étudiants, et qu’actuellement seuls 560 à 570 d’entre eux sont encore vivants : 200 à 250 étudiants manquent donc à l’appel. Jusqu’à ce matin, on dénombrait 147 morts… et il n’est pas exclu de monter jusque 200 à 220 morts [NdlR : Selon certains quotidiens kenyans, dont The Nation, le bilan pourrait être plus grave encore, soit le double des chiffres officiels].
Mais, pourquoi avoir attaqué l’université ? Parce que la majorité des étudiants de l’université de Garissa ne sont pas originaires de la région, mais proviennent de tout le Kenya. Ainsi, cette attaque semble être un message adressé [par les djihadistes] à tout le pays.

La communauté chrétienne a-t-elle peur ?

Photo : Le Pays, « Les shebabs s’illustrent par leur lâcheté »

En effet, et notamment à cause des récits qui ont circulé peu de temps après l’attentat, qui rapportaient que les premiers à être assassinés n’étaient que des chrétiens. La tension monte. Les pasteurs [NdlR : 83% de la population est actuellement chrétienne, dont 38% de protestants de diverses Églises et 33% de catholiques] et les évêques ont demandé au gouvernement de prendre des mesures afin de protéger non seulement les lieux, mais aussi les chrétiens. La tension va continuer à augmenter, en particulier dans les prochaines semaines.

Articles liés

20Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hibiscus , 4 avril 2015 @ 11 h 57 min

    Foutix, c’est par les URNES que nous pouvons sortir vainqueurs de cette secte
    créée par un faux prophète et assoiffée de sang. Mais hélas, les dernières
    élections départementales prouvent qu’il y a encore des IMBECILES qui votent
    ou pire ne votent pas, pour des partis qui ne se soucient ABSOLUMENT PAS du peuple français et nous déversent à longueur de journée des MENSONGES OUTRANCIERS. Ils sont là
    uniquement pour s’en METTRE PLEIN LES POCHES. La pétition sera vaine car comme
    à l’habitude les français ne bougeront pas.

  • marie france , 4 avril 2015 @ 12 h 10 min

    @ Hibiscus ,merci pour les “imbéciles” j’ai vboté pour le FN le 1 er dimanche le deuxieme dimanche je me suis abstenue,le choix : ps ou ump et sa clique udi ,je crache sur les deux ,voilà

  • hibiscus , 4 avril 2015 @ 12 h 21 min

    marie france, j’ai lu votre précédent message, et je savais parfaitement que vous n’aviez
    pas le choix, si j’ai employé le terme imbécile, c’est parce que voter UMPSUDI, c’est organiser
    son propre malheur et celui de toute une population sans en être conscient;

  • xrayzoulou , 4 avril 2015 @ 17 h 32 min

    jsg, je suis d’accord avec vous.
    Je pense que si nous ne bougeons pas, nous aurons le même sort grâce (ou à cause plutôt) de la bonovipère indépendantiste, mère d’un braqueur assassin qui est en taule, et qu’elle ne peut pas, malgré toutes ses contorsions, faire sortir le pôv ! et de notre caractériel vals mis dans un poste où il ne devrait pas être car je crois qu’il est un peu schizophrène et capable de tous. Ne parlons pas de normal 1er et de cazeneuve (de toutes manières leur ego à tous et surdimentionné etc…)
    Si il y a une pétition nationale je suis prête à la signer et la faire signer.
    Je sais par ailleurs, que l’UMP est trop “mûre” et que la pourriture l’atteint aussi !!!

  • Alainpsy , 4 avril 2015 @ 22 h 06 min

    Hollande et toute la clique des offensés professionnels petits récupérateurs
    et recycleurs de l’horreur islamiste vont-ils défiler au Kenya, avec Merkel ?
    Ou bien Est-ce moins important qu’en Tunisie, est ce trop Chrétien, trop noir Chrétien peut-être ? En France ils y étaient tous, pensez donc; en Tunisie ils étaient nombreux à s’embrasser…mais au Kenya il n’y aura personne. Les anti-racistes donneurs de leçons sont au repos, prière de ne pas faire de bruit avec des morts Chrétiens. Il y avait déjà eu le silence sur les décapitations en Irak, les manipulations sordides sur les meurtres des Coptes par les frères musulmans, on a compris mais on arrive pas à s’habituer. Faudra t-il ramper et s’excuser d’exister ?

  • Caractacusa , 4 avril 2015 @ 23 h 06 min

    Quand les australiennes se mêlent de lutter contre le danger d’islamisation de leur pays, elles ne s’embarrassent d’aucune langue de bois. En un mot comme en cent, “Excision” d’un coup de lame de rasoir, comme au figuré, de mes libertés “NO!”
    http://www.barenakedislam.com/wp-content/uploads/2015/04/melbourne-against-sharia.png
    Aux dernières nouvelles, François Bergoglio, notre pape par intérim mais non moins dangereux, se serait réveillé de son angélisme “pro-dialogue-interreligieux”. Désormais, il appelle les jihadistes par leur nom et dénonce enfin le côté indubitablement coranique de leur christianophobie. Sans oublier le silence des autorités occidentales. Tout finit par arriver!
    Pendant ce temps, dans son allocution post-atrocités de l’université kenyane, Barack Hussein Obama se refusa, une fois n’est pas coutume, à prononcer les mots islam, chrétien, victimes chrétiennes, jihadistes. Il semble même nier le fait que les “Shebab” (qui, eux, ne s’en cachent pas!) aient agi au nom de ladite et innommable religion. L’hypocrite-en-chef de la Maison Blanche ne sait pas que refuser de nommer l’islam le fait retentir encore plus fort dans tous les cerveaux. Comme les acouphènes, dis!

  • citoyen de france , 5 avril 2015 @ 8 h 16 min

    bien dit je pense que hollande va aller à Nairobi(oh excusez moi je rève) Mais Boubaker le samedi saint veut plus de mosquées en France

Les commentaires sont clôturés.