Miel : méfiez-vous des contrefaçons !

Miel : méfiez-vous des contrefaçons !

Difficile de savoir ce que contiennent les pots de miel que nous achetons : l’étiquetage est très flou. Or, plus de la moitié du miel que nous consommons est aujourd’hui importé, voire coupé avec d’autres produits :

Autres articles

1 Commentaire

  • André , 6 Juil 2018 à 9:04 @ 9 h 04 min

    Le je crois que c’est l’un des rares produits facilement falsifiable. Je ne sais si il existe un moyen d’analyse, en tout cas je ne le connais pas.
    Rappelons que le miel est du glucose pur (même très pur)à plus de 80%;
    On peut obtenir du glucose par l’inversion du sucre. Il suffit de porter à ébullition quelques instants un sirop de sucre. Ensuite il suffit de procéder à une évaporation d’eau excédentaire afin d’obtenir une consistance plus ou moins épaisse. Soulignons que dans les raffineries on surveille la température à ce qu’elle ne dépasse pas les 90° Celsius, précisément pour éviter l’inversion. Les cossettes libèrent le sirop sucré que l’on récupère par osmose. Exemple grâce à une vessie de cochon. Le sucre est également nettoyé avec du sang de boeuf….
    Dans l’industrie pharmaceutique pour les sirops on utilise le glucose provenant de l’hydration et dédoublement de l’amidon (Personnellement, pour un petit matheux de mon cas, je trouve cela scandaleux, c’est gaspiller du fric là où ce n’est pas nécessaire). On porte à ébullition de l’empois d’amidon ( fécule de pomme de terre ou de riz)avec deux à trois pour cent d’acide sulfurique (que l’on pique dans la batterie de votre voiture). De temps en temps on prélève une cuillère en y faisant tomber quelques gouttes de teinture d’iode qui ne doit plus bleuir. Ensuite on neutralise l’acide avec du calcaire (de la craie) qui donne un sulfate de calcium insoluble. On laisse évaporer de l’eau….
    Faites votre miel. Faites votre sirop de glucose et laissez tomber quelques gouttes de fleur d’oranger ( ou autre). Et votre affaire est dans le sac.
    Soulignons que le glucose ne subit aucune transformation dans ni dans votre estomac ni vos intestins, il passe directement dans le sang. Votre foie le transforme en glycogène. Si il y en a trop il le transforme en graisse (ou lard) et le sang va le stocker dans la bouée chez les hommes et dans les fesses chez les femmes….A avec ça, bonjour la plage.

Les commentaires sont fermés.