En avant marche la France catholique éternelle : rien n’est perdu !

En avant marche la France catholique éternelle : rien n’est perdu !

Depuis lundi, je me pose la question de savoir pourquoi nos chaînes de télévision sont si empressées de nous parler du ramadan, pourquoi des associations musulmanes se plaignent de la soi-disante islamophobie, et pourquoi rien de rien sur ces deux pèlerinages qui ont mis sur la route entre les deux cathédrales de Paris et de Chartres plus de 20 000 pèlerins, les uns étant dits traditionalistes les autres intégristes.

Regardez les films des deux pèlerinages dits de tradition, qu’a réalisé l’agence privée LDC News. Au départ de Notre-Dame de Paris, samedi, pendant 13 minutes la camera nous montre ce long défilé de pèlerins, de jeunes prêtres en soutane, de scouts, une mer de bannières, de statues de la Vierge portée sur les épaules, traversant Paris au petit matin. Lundi, cette même caméra se transporte à l’arrivée à Paris des pèlerins venant de Chartres. Même foi, même jeunesse, même vision catholique d’une France éternelle qui a refusé les innovations de Vatican II et de clercs dont la seule action a été de vider nos églises. Une traversée de Paris, avec passage au pied de la Tour Eiffel pour aboutir sur la place Vauban transformée en chapelle, à l’étonnement des touristes et des parisiens plus habitués à voir des émeutes d’antifas ou des grévistes sur fond de drapeaux rouges.

Je vous recommande de visionner, croyant ou non, la retransmission de la messe donnée par un cardinal d’origine africaine, le Cardinal Robert Sarah, un prêtre que nous voudrions un jour voir sur le trône de Saint-Pierre. Les espaces autour de la cathédrale sont noirs de fidèles. La cathédrale est bondée. 15 000 fidèles réunis autour des reliques du Padre Pio qui, 50 ans après sa mort, a ainsi veillé sur une foi toujours vivante, malgré la désertification de nos paroisses. Des fidèles dont l’âge moyen était de 21 ans. Le Cardinal Sarah a prié pour que la jeunesse de France se lève. Celle présente pendant ces trois jours de prières nous a montré qu’elle pouvait répondre à cet appel.

Regardez les vidéos, vous constaterez que, non, la France catholique n’est pas morte. Cette jeunesse si vivante marchant sous le signe de Saint-Joseph se dresse pour que les racines chrétiennes de leur pays fassent obstacle à l’emprise d’une religion qui envahit notre espace avec la complicité d’hommes politiques et de journalistes qui n’en voient pas le danger.

Admirez ce long, très long défilé de bannières et de drapeaux français, syrien, libanais, américain, belge etc.. entrant dans la cathédrale au nom du chant Laudate Maria, suivis de centaines de prêtres en soutane et surplis blancs.

Alors à Chartres, l’an prochain ? Le thème de ce 37e pélé sera « La paix du Christ par le règne du Christ. »

Et rien ne vous empêche d’écrire à nos organes dits d’information en leur demandant ce que signifiait leur silence devant cette jeunesse en marche vers le Christ.

Floris de Bonneville

Autres articles

2 Commentaires

  • vatomena , 24 Mai 2018 à 14:29 @ 14 h 29 min

    l’eglise devient confidentielle comme aux premiers jours de la chretienté.les media favorisent l(islam plus tapageur et plus politique

  • Mitro , 24 Mai 2018 à 14:52 @ 14 h 52 min

    Bonjour,certes,les médias favorisent la secte musulmane,mais il ne faut pas oublier qu’ils ne sont que les porte parole du gouvernement.Quelqu’il soit.
    Un petit coup de subvention pour le support,un petit taux supplémentaire de dégrèvement sur la déclaration d’impôts,un petit favoritisme par ci par là,et les voilà pieds et poings liés,à la botte d’une dictature qui ne dit pas son nom,même si le chef chef fait semblant de les snober.
    Et le petit doigt sur la couture du pantalon,ces “médias”ne font que remettre en forme les brouillons que les zélus de la majorité leur font passer.
    Pauvre France,il y avait quand même matière quant à ces pélerinages.

Les commentaires sont fermés.