Éric Zemmour : Guerre éclair au Mali, mouvement historique séculaire d’islamisation de l’Afrique

Le Zemmour du vendredi. “Dieu que la guerre est jolie quand il n’y a pas d’adversaires, quand ils refusent le combat, s’enfuient, s’éparpillent eux-même façon puzzle. Une promenade de santé, une démonstration de force, une guerre éclair. On se souvient des expéditions américaines récentes qui avaient toutes connues des débuts tonitruants, des triomphes faciles… On connaît la suite. Dès que les Américains auront le dos tourné, les Talibans reprendront le pouvoir en Afghanistan. Dès que l’armée française rebroussera chemin, les islamistes redescendront de leurs montagnes. Bien sûr, on nous promet le contraire. On nous dit “formation de l’armée malienne”, contingent africain, État de droit, démocratie… Les Américains disaient la même chose en Afghanistan, ils appelaient ça “nation building”. C’était beau, c’était grand, c’était chic. Ça s’est perdu dans les sables et la guérilla. Comment édifier une nation et l’État de droit qui va avec, quand il n’y a pas de nation. Le Mali est une ancienne construction coloniale qui n’a jamais réussi à faire vivre ensemble Noirs du Sud et Touaregs du Nord qui se méprisent et se haïssent. Déjà, dans leur chevauchée fantastique vers le Nord, le seul souci de nos soldats était d’éviter aux maximum les exactions de l’armé malienne contre les peaux claires. Heureusement, l’absence d’images a permis d’éviter les bavures trop visibles, mais ce n’est que partie remise.

“Dès que l’armée française rebroussera chemin, les islamistes redescendront de leurs montagnes.”

Les terroristes, comme dit François Hollande, ne sont pas détruits. Ils sont seulement évaporés. Ils n’ont pas renoncé, ils ont seulement reculé. Ils sont l’ultime incarnation d’un mouvement historique séculaire qui ne renonce jamais, c’est-à-dire la descente de l’islam venu du Nord de l’Afrique pour convertir les populations noires. C’est ainsi que les Sénégalais et les Maliens sont devenus musulmans au fil du temps. Mais leur islam n’est jamais assez pur pour les rigoristes de la charia. Depuis des siècles, cette guerre religieuse est mêlée de violences, de razzias, de pillages, de trafics. Jadis, c’était l’or et les esclaves. Aujourd’hui, c’est la cocaïne, les travailleurs clandestins et les otages. Ce sera toute la question posée à l’Algérie dans les mois et les années qui viennent. Choisira-t-elle de nous soutenir dans notre lutte contre le terrorisme ou préfèrera-t-elle, à la manière du Pakistan avec l’Afghanistan, protéger les intérêts historiques de l’islam. C’est une vieille histoire qui, sans cesse, recommence. La France, au XIXe siècle, avait justement bloqué, pour quelques décennies seulement, l’avancée de l’islam dans cette région. À l’époque, on disait qu’on apportait la civilisation. Aujourd’hui, on parle des droits de l’homme. Pas question, bien sûr, d’évoquer la colonisation. Il n’empêche : sur le terrain, l’armée française a remis ses pas dans ceux de ses glorieux prédécesseurs, comme le fameux Général Faidherbe. Après tout, François Hollande avait dédié son mandat à Jules Ferry. Il croyait alors célébrer seulement le père de l’école laïque et retrouve les traces de l’héritage du grand colonisateur qu’il avait prudemment répudié, comme une vengeance du grand Jules !”

Autres articles

10 Commentaires

  • MarcS , 1 Fév 2013 à 10:30 @ 10 h 30 min

    Toujours aussi lucide et érudit. Bravo M. Zemmour….

  • ranguin , 1 Fév 2013 à 11:04 @ 11 h 04 min

    Par le biais de l’armement fourni à l’armée malienne ils pourront retrouver d’autres armes.
    Toujours aussi forts les Français. Nous ne voyons pas bien loin.

  • Cril17 , 1 Fév 2013 à 11:35 @ 11 h 35 min

    Aux 2 commentateurs précédents :

    Est-ce qu’il ne serait pas plus juste et moins désespérant d’écrire :

    ” Toujours aussi forte la République ” ?

    A titre d’exemple :

    1 / Bonjour l’objectif de la guerre au Mali !
    2 / L’Histoire et la guerre au Mali contre X … [ MAJ 21 h 00 ]

    http://cril17.info/

  • Julien , 1 Fév 2013 à 13:07 @ 13 h 07 min

    Le Mali a été bel et bien victime d’un complot. Un complot indéniable à l’examen des acteurs et des facteurs, des discours et des actes : Les agresseurs du Mali sont d’abord, les soit disant dissidents du MNLA, sortis de mouvance Touareg Azawad qui revendiquaient depuis de longues dates, de l’époque de la guerre d’Algérie , la région du Nord du Mali, a toujours soutenus la Révolution Algérienne, dans laquelle une base arrière de l’armée de Libération Nationale Algérienne installée à Gao, dirigée et commandée par le Commandant Abdelkader El Mali ( Abdelaziz Bouteflika). Les événements des dernières années, ont fait surgir des groupes armées, insurgés parmi eux la mouvance dit ‘’Ansar Eddine’’, qui s’est basée à Kidal, un mouvement apparemment Touareg, dont ses chefs optent un mutisme continu. La troupe d’Ansar Eddine évaluée à plus de 2500 hommes, la plupart parle français avec accent parisiènne, demeure une énigme dans l’échiquier de cette guerre du Sahel. Son chef Ayad Ag Ghali, 53 ans, ancien musicien de l’orchestre ‘’Tinariwen’’, a rejoint la Légion Islamique, que Kadhafi a fondé durant les années quatre-vingt, Ghali envoyé par Kadhafi au Liban, il participa à la guerre, contre ‘’Israël’’ pendant deux années, il quitta le Liban en 1982 avec les troupes de l’OLP. De retour en Libye, il sera confronté aussi à la guerre entre le Tchad et la Libye. Fin 1988, Ghali retourne au pays, et revendique l’autonomie du Nord du Mali. Une affaire interne entre Maliens, dit-on à Alger. L’été 1990 sera chaud, Ghali à la tête de 200 hommes tous Touaregs et moins d’une dizaine de Kalachnikov, ils s’affrontaient avec l’armée Malienne et conquis la garnison de Manéka et toute la ville, avant de se diriger à Kidal et Gao. Un début de conflit interne qui sera réglé le 26 mars 1991 à Tamanrasset entre les Touaregs (Ghali) et le gouvernement de Bamako, un accord qui prévoit la prise en charge du développement du Nord du Mali, abandonné par Bamako depuis des années. Les régimes qui se succédaient à Bamako, n’avaient presque rien appliqués des clauses de l’accord signé à Bamako et une nouvelle rébellion en 2006, suivi aussi d’un accord signé à Alger et à Gao, Mais le pouvoir de Bamako, n’a encore une fois respecté ses engagements..
    A la suite des événements survenus en Libye, victime d’un complot franco-sioniste contre Kadhafi, et animé par Nicolas Sarkozy, alors Président de la République à travers sont ‘’instigateur’’ Bernard Henri Levy. La troupe Touareg de la’’ Légion Islamique’’, une armée Libyenne que Kadhafi préparé contre l’impérialisme et le sionisme voyant un conflit interne entre Libyens, quitteront la Libye et rejoignirent le nord du Mali avec armes et bagages et décident de faire justice eux même pour conquérir leur territoire, puisque le pouvoir de Bamako, n’a jamais respecté ses engagements. Cheikh Ayad Ag Ghali, toujours partisan du dialogue et négociations, refuse de donner sa caution et s’est opposé à toute confrontation avec l’armée Malienne, ce qui poussa les jeunes de la nouvelle génération à créer la Mouvance ‘’Ansar Eddine et rejettent la tutelle du Cheikh Ghali tout en se lançant dans une aventure guerrière qui s’est soldée par l’intervention et l’ingérence de la France.
    Mais la situation serait plus compliquée avec l’arrivée au nord du Mali de renfort de groupe armée appelés par les dissidents du MNLA (Ansar EdDine) : AQMI s’est installé, les groupes armés de Mokhtar Laâouer et d’Abou Zid occupent le nord, enlèvent les gens, achètent les Touaregs, épousent leurs filles et font appliquer leur ‘’loi’’.
    Rappelons aussi, qu’en 2002, Cheikh Ayad Ag Ghali, avec son influence a intervenu pour faire libérer 32 touristes enlevés à Djanet en Algérie. En 2007 Cheikh Ayad, en avait assez de ses groupes armés de l’AQMI, il les chasses et les acculaient jusqu’à la frontière Algérienne en leur infligeant une grande défaite, désarmés, les groupes armés prenaient la fuite dans tous les sens. Mais Cheikh Ayad, s’est retrouvé sans aucun soutien logistique pour nettoyer le nord du Mali des groupes armés, le gros de sa troupe qui lui restait fideles, sont aujourd’hui âgés et demeurent impuissants devant ces groupes armés qui défilent le long du Sahel, dont le MUJAO, Un groupe mafieux, spécialisé dans le narcotrafic, sous couverture d’islamiste radical. Pour cacher le volet de leur trafic et leur lien avec des puissances étrangères, ils s’imposent à la population du Sahel leur Charia islamique. Ils ont même crées « une police ‘’Islamiste’’ qui n’hésite pas à amputer les pauvres citoyens. Exécutions sommaire, lapidations et mutilations.
    Ces mercenaires pullulent dans la région depuis que l’Algérie a mis un refus d’installation de base US. La Mauritanie demeure le principal siège des ces groupes armés, qui ont trouvés des facilitations dans ce pays. Les Emirs et leaders de ces groupes sont fortement suspectés de travailler pour le Mossad sioniste qui les a recrutés l’or des troubles en Tunisie et en Libye. Alors que les services de ce pseudo ‘’Etat Hébreux’’ se sont bien installé en Afrique : Mauritanie, Rwanda, Congo, Maroc, Ceuta, Kenya, Sud Soudan, Nigeria, Niger… Leur but visé est la déstabilisation des Etats Africains, pour recourir aux forces des Etats-Unis à s’installer en Afrique, histoire de barrer la route devant les Asiatiques (Chine et consort) Le Mossad est derrière la création et le soutien inconditionnellement de plusieurs groupes sous la couverture d’islamistes.

  • KORENBEUSSER , 2 Fév 2013 à 10:37 @ 10 h 37 min

    Réponse à Julien :

    Un cauda venenum !

    Tout ça pour ça : tout ce retour historique pour
    nous expliquer que, du pôle nord au pôle sud,
    tout est de la faute des empoisonneurs
    de puits du Moyen-Âge !

    Ridicule.

  • BUREAU , 2 Fév 2013 à 15:31 @ 15 h 31 min

    Bonjour,
    Bravo M.ZEMMOUR. Moi président normal veut remonter sa popularité en partant en guerre contre les islamistes au Mali. Qu’il s’occupe de la France où ces barbares font déjà la loi.
    Cordialement

  • conneriephobe , 2 Fév 2013 à 22:37 @ 22 h 37 min

    Comme toujours Eric Zemmour a raison… Une fois les français partis, les islamistes rappliqueront et soumettront la population à la charia. FH acclamé comme un héros, on se marre…
    On va chercher la notoriété où on peut.

    A propos, vous pensez qu’il va ramener son cadeau à l’Elysée ? J’espère que les humoristes vont se lâcher sur ce coup-là…

Les commentaires sont fermés.