Mort d’un soldat au Mali : L’Eglise publie un communiqué

Il est n’est pas rare que l’Eglise enterre les morts de l’armée française (elle dispose ainsi d’un diocèse aux armées) mais il est plus rare, en revanche, qu’elle salue officiellement la mémoire de l’un d’entre eux. C’est pourtant dans un communiqué publié sur le site de la Conférence épiscopale française que Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a tenu à exprimer sa sympathie pour la famille du soldat Stéphane Duval, mort au Mali, qui servait au 1er régiment de parachutistes d’infanterie de marine (1er RPIMA), basé à Bayonne.

Celui-ci affirme qu’apprenant la mort de Stéphane Duval, « le diocèse de Bayonne s’unit à la peine de son épouse, leurs deux enfants et sa famille. Confiant à la miséricorde de Dieu le repos de l’âme de Stéphane ». L’évêque de Bayonne profite de cette occasion pour « saluer le professionnalisme et la force de caractère des militaires du 1er RPIMA, régiment d’élite dont notre cité peut être fière une fois de plus ».

« Honneur à tous nos soldats qui, dans des circonstances difficiles et souvent avec peu de moyens, sont amenés à risquer leur vie loin de leur terre », écrit l’évêque de Bayonne qui prie pour « que saint Michel, patron des paras, les protège ! ».

Autres articles

59 Commentaires

  • marquais , 4 mai 2013 @ 9 h 47 min

    beucoup de beaux sentiments dans toutes ces réponses. Mais avez vous pensé à ceux qui meurent du mauvais coté ?
    En tous conflits il faut attendre la fin pour savoir où sont les bons et les méchants, les héros et les salauds !

  • Goupille , 4 mai 2013 @ 9 h 47 min

    Et si même ceci était un leurre ?
    Et si nos soldats se faisaient tuer parce que les Yankees veulent reconquérir de l’influence contre les Chinois ?
    Entre autres jeux pourris à bandes multiples.

  • ESCLAFIT Pierre , 4 mai 2013 @ 9 h 49 min

    Le vrai courage est de savoir qu’on s’expose à la mort pour une cause mais qu’on fait tout pour garder la vie. La mort ce sont les autres qui la donnent.

  • Alix , 4 mai 2013 @ 9 h 53 min

    Sincères condoléances à Madame DUVAL et a ses enfants.

    C’est un président qui à décidé d’envoyer des soldats au mali, mais ce sont des soldats qui y laissent leur vie. Ce président n’est pas le mien.
    Derrière tout ça il y a quoi :
    stopper l’action des islamistes ? foutaise, un tombe, 10 arrivent sur le front,
    avez-vous remarqué que seule la France à engagé des troupes au mali, un pays dirigé par un homme arrivé au pouvoir suite à un coup d’état.
    ci-dessous un copié-collé de wikipédia :
    Coup d’État de 2012
    En janvier 2012, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), rejoint par le mouvement salafiste Ansar Dine, déclenche une insurrection dans le nord du Mali.
    Le 21 mars 2012, de jeunes militaires maliens, conduits par le capitaine Amadou Haya Sanogo renversent le Président de la République Amadou Toumani Touré lors d’un coup d’État. Des sanctions économiques sont prises par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Profitant de la confusion, le MNLA et Ançar dine occupent les trois régions du nord du Mali. Le MNLA proclame unilatéralement l’indépendance de l’Azawad, indépendance non reconnue par la communauté internationale. Le coup d’État est également condamné par la communauté internationale, dont la Cédéao, laquelle prend des sanctions.
    Une médiation, menée sous l’égide de la Cédéao par le Burkina Faso, aboutit à un accord le 6 avril 2012 : le président Amadou Toumani Touré accepte de démissionner et Dioncounda Traoré, président de l’Assemblée nationale, devient président de la République par intérim.

    les maliens seront enclin a vernirent encore plus nombreux en France pour tenter de trouver une vie meilleure qui aura pour effet de gonfler les chiffres du chômage.
    ………………………………………………………………………….
    Vous êtes-vous demandés pourquoi une force militaire de coalition n’as pas été formée …à mon avis aucun pays du monde ne fait confiance à François 0.

    Bravo et respect aux militaires du 1er RPIMa.
    signé un ancien du 1er RPIMa et du 6ème RPIMa

  • Goupille , 4 mai 2013 @ 10 h 00 min

    Il y a aussi une valeur cardinale qui s’appelle le Patriotisme, et le soutien inconditionnel à nos soldats, qui sont, avant tout, nos enfants, les enfants de notre terre, et les plus dignes.

    Après, il y a la réécriture de l’histoire par les vainqueurs (Procès de Nürnberg, Tribunal Pénal International) et, plus tard, par les collabos (Guerre d’Algérie par les porteurs de valises communistes,
    par exemple, et toute la tourbe des charognards : le Yankee de service (encore…) dont je ne peux décidément pas me souvenir du nom, et toutes les forces de destruction de la France en particulier et de l’Europe des Peuples, en général…).

    Votre petite phrase assassine sent l’esprit lessivé par la PUT…

  • marquais , 4 mai 2013 @ 10 h 09 min

    réponse à la goupille
    Tout est valable dans votre réponse mais pour quoi cette insulte finale ? D’autant que nos points de vue sur ce genre d’évènement ne sont probablement pas très éloignés !

  • brennou , 4 mai 2013 @ 11 h 16 min

    Désolé, mais l’écho répond : “Imbécile !”

    La réflexion de Diex Aie ! ne fait que souligner l’ambigüité de notre vie actuelle où l’islamisme combattu au Mali, croît sans entraves de l’autre côté du pâté de maison. Le courage de ceux qui maintiennent, répond à celui du guerrier qui, les yeux ouverts, a défendu la cité !

Les commentaires sont fermés.