Procès Houria Bouteldja : déjà des tensions !

La qualifiant de “militante de longue date contre toutes les discriminations racistes”, Politis a lancé lundi une pétition de soutien à Houria Bouteldja qui doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Toulouse le 12 octobre prochain. La porte-parole des Indigènes de la République est poursuivie pour « injure raciale contre les Français » par l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF) pour avoir traité de « souchiens » les « Français de souche ». L’hebdomadaire de gauche qualifie au passage l’association plaignante de “groupuscule toulousain connu pour ses positions d’un racisme extrémiste”. L’AGRIF a son siège à Paris mais a été fondée par le Toulousain Bernard Antony, ancien député français du Front National au Parlement européen.

Récup’ ? Dans un communiqué daté du 1er octobre, le Bloc identitaire prévient que “les sous-chiens vont montrer les crocs” et s’achève en ces termes : “Nous la ferons condamner à Toulouse !” Lundi 3 octobre, l’AGRIF réplique dans un communiqué dénonçant un “inadmissible procédé de récupération par l’association Bloc Identitaire” et assure “[n’avoir] strictement aucun lien structurel ou idéologique” avec. De plus, “l’AGRIF n’oppose pas un quelconque racisme blanc au racisme anti-blanc, anti-français, anti-chrétien d’Houria Bouteldja” précise Bernard Antony qui rappelle que Vérités sur les esclavagismes et les colonialismes. Réplique à  Houria Bouteldja “n’a pas été édité par le Bloc Identitaire mais par un des dirigeants de l’AGRIF, Richard Haddad.

Complémentarité. Les associations Riposte laïque, Résistance républicaine, Bloc Identitaire et France solidarités ont, elles, prévu de tenir une conférence de presse commune sur place le 12 et appellent leurs sympathisants à “à venir montrer, par leur présence, qu’ils ne toléreront pas le racisme anti-Français et anti-blanc qui est en train de se développer dans notre pays”. Contacté par Nouvelles de France, Philippe Vardon, Président de Nissa Rebela, un mouvement politique niçois issu du Bloc identitaire, juge “regrettable” cette polémique. “Nous avons été surpris du communiqué de Bernard Antony car chacun est sur son terrain d’action : la justice pour l’AGRIF, la rue et les réseaux Internet pour le Bloc”, explique-t-il. Et de rappeler : “Quand nous avons lancé une mobilisation contre les paroles du groupe de rap Sniper, l’AGRIF est venue ensuite. Nous n’avons alors pas crié à la récup’…”

Autres articles

3 Commentaires

  • marieilc , 4 Oct 2011 à 2:51 @ 2 h 51 min

    A TITRE D’INFORMATION pour ceux qui ne le saurait pas, Madame Bouteldja est à l’origine, avec un sociologue Franco Algérien du livre NIQUE LA FRANCE. Une horreur d’écriture avec une cinquantaine de photos de personnes diverses qui lèvent leur doigt à l’adresse de la France et des Français.
    Contacté par moi, ce pseudo Sociologue a insisté pour dire que cela ne venait pas que de lui, bla bla bla. Je lui ai demandé s’il n’avait pas honte d’être né en France, d’avoir eu la chance de bénéficier de notre système et de cracher ainsi sur la France et les Français. Il n’a pas su quoi dire en fait.
    J’ai contacté SOS RACISME et la Lycra pour porter plainte contre ces deux malfaisantes personnes et alors qu’ils m’avaient assurée qu’ils m’aideraient dans cette démarche, ils se sont également dégonflés. VOILA LE RACISME ANTI FRANCAIS dans toute sa splenceur

  • Momon Tcharéra , 4 Oct 2011 à 15:23 @ 15 h 23 min

    Pas de sentiments ni d’indulgence a faire a cette dame du bled, une expulsion serait la bien venu pour nous vrais Français . Point barre

  • Robert , 7 Oct 2011 à 22:00 @ 22 h 00 min

    L’inversion accusatoire est typique de ceux qui savent qu’ils ont fuit un pays sans avenir, sans respect, sans histoire digne d’être comptée. Ils s’inventent un ennemi, des mythes, des causes artificielles, surfant sur la haine et le ressentiment.
    Au bled, cette moukère serait casé avec un vieux libidineux et personne n’en entendrait plus parler. Je pense que cela lui pend au nez, mais peut-être en France une fois que les islamistes auront bien utilisé son association.
    Des masochistes perverses, ce genre de pétroleuse.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen