Vers la guerre civile ?

Tribune libre de Robert Ménard*

Deux récents « faits divers » pourraient bien, a posteriori, apparaître comme les prémices d’une guerre civile. Rappelez-vous, il y a quelques semaines, à Marseille, des heurts opposaient des Maghrébins de la cité des Créneaux, dans les quartiers Nord de la cité phocéenne, à des Roms venus installer leur campement près de chez eux. Les premiers avaient pris le dessus.

Le 27 octobre dernier, dans les rues de Hellemmes, en banlieue de Lille, une grosse centaine d’habitants a pris en chasse le maire de la ville, bien décidée à lui dire son fait après l’ouverture d’un village d’insertion pour Roms. L’édile a dû prendre la fuite.

J’en suis persuadé, ce n’est qu’un début. Ces réflexes d’autodéfense sociale vont se multiplier tant le peuple se sent abandonné par les élus, ignoré par les médias, méprisé par les élites. Et convaincu, dorénavant, qu’il devra assurer lui-même sa tranquillité et son avenir. Pour son bien mais au risque de faire voler en éclats un ordre social qui ressemble de plus en plus, sous les coups de boutoir du laisser-aller prôné par les partis qui se partagent à tour de rôle le pouvoir, à un désordre social dont ce même peuple est le premier à faire les frais.

D’ici peu, le vote pour le Front national apparaîtra comme une réponse posée, réfléchie et républicaine — n’en déplaise à certains — à l’exaspération, au ras-le-bol du plus grand nombre face à la poursuite d’une immigration dont ils ne veulent plus. Aussi, on est en droit de s’interroger : ne joue-t-on pas avec le feu quand on fait tout pour réduire, marginaliser la représentation du parti de Marine Le Pen dans les différentes assemblées… alors que, selon les enquêtes d’opinion les plus sérieuses, près de 40% des Français se sentent proches du FN ? Il serait même le premier parti en termes d’adhésion à des idées !

On pourrait bien, d’ici quelques années, regretter d’avoir classé les heurts de Marseille et Hellemmes dans la rubrique des « faits divers »

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

29 Commentaires

  • Richard , 5 Nov 2012 à 12:24 @ 12 h 24 min

    Bravo M.Ménard,

    C’est court mais bien vrai!
    Je fais parti des non-naifs qui votent FN depuis 20 ans, car leurs prédictions sont malheureusement réalistes!…

    Comme tant d’autres à venir, avec votre différence, rejoignez le Rassemblement Bleu Marine pour défendre le République!

    Cordialement.

  • Gérard , 5 Nov 2012 à 12:33 @ 12 h 33 min

    Pardonnez moi de me citer, mais je dis depuis des années que la guerre civile ou la révolution est en marche et qu’il faut commencer par créer des milices d’auto-défense pour nos eglises, nos cimetières, nos pompiers, nos hopitaux, nos écoles, nos zones de non droit, nos femmes … ETC
    Chaque jour apporte à la population française de souche son lot d’insultes de la part de nos dirigeants et les étrangers quels qu’ils soient. Je pense que l’on peut emmerder les français jusqu’à un certain point mais qu’il va un jour se réveiller.

  • K. , 5 Nov 2012 à 17:25 @ 17 h 25 min

    J’ai peur de ce réveil, un peu comme un personnage qui encaisserait sans rien dire pendant quelque temps, puis exploserait de rage par la suite.

  • Richard , 5 Nov 2012 à 18:09 @ 18 h 09 min

    K.
    c’est vrai vous avez raison, personne n’aimerait la violence type balkans des années 1992- 1996!
    c’est pour cela qu’il faut très vite mettre une autre gouvernance en France, avec Marine…avant justement que les “milices” évoquées par Gérard ne soient une réalité un peu trop crue…mais facilement compréhensible hélas!
    cordialement,

  • claude , 6 Nov 2012 à 8:44 @ 8 h 44 min

    Cette spécificité française d’occulter la représentativité d’un parti qui est en passe de devenir certainement le premier de France est ahurissante. Je pense qu’effectivement le F.N. ne fera que croitre et que l’agiter sans cesse en épouventail agace plus qu’il n’éloigne, surtout quand on voit qu’en Suisse l’UDC, auquel on l’apparente, a été ces dernières années le premier parti, sans que l’on puisse traiter ses positions de fascisantes, et qu’il ne l’est plus car il y a eu quelque départs récemment vers des partis plus petits qui seraient également considérés en France comme très à droite. Je pense aussi qu’à force de vouloir à tout prix privilégier à tout prix des minorités, quitte à les protéger outrageusement même lorsqu’elles défient la loi (à commencer par leur irrégularité de présence sur le sol) , les réflexes d’auto-défense vont certainement se multiplier.

  • Marie Genko , 6 Nov 2012 à 9:49 @ 9 h 49 min

    Je pense que nous devons réfléchir à l’expériece du conflit en Serbie!

    Les Forces de l’Otan ont privilégié les Albanais du Kosovo musulman au dépend des Serbes orthodoxes.

    Nicolas Sarkozy s’est empressé de nous faire adhérer à l’Otan, dont De Gaulle nous avait fait sortir.

    Je crains que nous ne soyons déjà suffisamment asservis pour que le Front National puisse avoir la chance d’être élu?

    S’il l’était, nous aurions à coup sûr une guerre civile, car cette fois-ci nos politiciens soutiendraient les désordres que ne manqueraient pas de provoquer les musulmans !

    Et en cela ils auraient peut-être plusieurs gouvernements européens derrière eux?

    Sans oublier notre grand frère américain que nos toutous au pouvoir actuellement semblent arranger particulièrement????

    Sortir de notre système actuel ne va pas être évident!

  • MarcS , 6 Nov 2012 à 10:18 @ 10 h 18 min

    ….”S’il l’était(‘le FN) nous aurions à coup sûr une guerre civile, car cette fois-ci nos politiciens soutiendraient les désordres que ne manqueraient pas de provoquer les musulmans….”

    C’est bien là le problème…..

Les commentaires sont fermés.