Vers la guerre civile ?

Tribune libre de Robert Ménard*

Deux récents « faits divers » pourraient bien, a posteriori, apparaître comme les prémices d’une guerre civile. Rappelez-vous, il y a quelques semaines, à Marseille, des heurts opposaient des Maghrébins de la cité des Créneaux, dans les quartiers Nord de la cité phocéenne, à des Roms venus installer leur campement près de chez eux. Les premiers avaient pris le dessus.

Le 27 octobre dernier, dans les rues de Hellemmes, en banlieue de Lille, une grosse centaine d’habitants a pris en chasse le maire de la ville, bien décidée à lui dire son fait après l’ouverture d’un village d’insertion pour Roms. L’édile a dû prendre la fuite.

J’en suis persuadé, ce n’est qu’un début. Ces réflexes d’autodéfense sociale vont se multiplier tant le peuple se sent abandonné par les élus, ignoré par les médias, méprisé par les élites. Et convaincu, dorénavant, qu’il devra assurer lui-même sa tranquillité et son avenir. Pour son bien mais au risque de faire voler en éclats un ordre social qui ressemble de plus en plus, sous les coups de boutoir du laisser-aller prôné par les partis qui se partagent à tour de rôle le pouvoir, à un désordre social dont ce même peuple est le premier à faire les frais.

D’ici peu, le vote pour le Front national apparaîtra comme une réponse posée, réfléchie et républicaine — n’en déplaise à certains — à l’exaspération, au ras-le-bol du plus grand nombre face à la poursuite d’une immigration dont ils ne veulent plus. Aussi, on est en droit de s’interroger : ne joue-t-on pas avec le feu quand on fait tout pour réduire, marginaliser la représentation du parti de Marine Le Pen dans les différentes assemblées… alors que, selon les enquêtes d’opinion les plus sérieuses, près de 40% des Français se sentent proches du FN ? Il serait même le premier parti en termes d’adhésion à des idées !

On pourrait bien, d’ici quelques années, regretter d’avoir classé les heurts de Marseille et Hellemmes dans la rubrique des « faits divers »

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

29 Commentaires

  • tirebouchon , 6 novembre 2012 @ 11 h 33 min

    Le peuple de France est désarmé…pas le peuple des cités…ou irez vous cherchez les armes….Il n’y a que le ralliement de la police et de l’armée avec la peuple qui permettrait un renversement de situation. Or ignorez vous que tous les postes clefs et tous les décisionnaires sont les fidèles des salauds qui nous dirigent…..Souvenez vous l’ordure Charles Pasqua qui , avec ses troupes de Barbouzes gaulliste du SAC, a du sang de patriotes français sur les mains…il devint ministre de la Ripoublique….Combiens comme lui ,responsables de ceci ou de cela, auraient mérités d’être pendus à un croc de boucher faute d’être proprement fusillé par un peloton d’exécution pour traitrise à la nation….Elle est belle leur france d’aujourd’hui ! On a fait de traîtres des hétos et des héros des traîtres….Souvenez vous de celui qui fut l’honneur de l’armée française et de la france toute entière le colonel Jean BASTIEN-THIRY. Celui la il ne faut pas l’oublier…..quand à son assassin ses os devraient être donnés aux chiens !

  • bourrr , 6 novembre 2012 @ 13 h 00 min

    le problème dans le cas d’une balkanisation, c’est que les instances internationales, feraient passez les musulmans pour les pauvres petites victimes innocentes dans cette histoire…

  • Mizette , 6 novembre 2012 @ 13 h 34 min

    Je suis tout à fait de votre avis, Gérard.
    Il nous faudra bien nous défendre, nous, nos institutions, notre Pays, nos Eglises et nos cimetières, puisque nos gouvernants ne le font pas et laissent au contraire faire les envahisseurs.
    Je crains que ce soit sanglant, mais si nous avions réagit plus tôt, ainsi que beaucoup d’entre nous le préconisions, nous n’en serions pas là. Inutile d’avoir des regrets, il faut faire le nécessaire et rapidement, mais combien d’entre nous aurons le courage de résister ?

  • tirebouchon , 6 novembre 2012 @ 13 h 36 min

    Si le FN prenait le pouvoir par les urnes il parait évident qu’il serait élu qu’avec peu d’écart.

    il y aurait alors probablement un embrasement de la guerre civile qui a déjà commencé en France…Il est probable que les perdants des élections s’acoquineront avec les conquérant islamiques….Depuis toujours le Français a été un perdant et un collaborateur…de César à la guerre d’Algerie…..Les Chefs muz n’ignorent pas l’histoire eux et ils attendent patiemment que le fruit France leur tombe dand la main… Si cependant guerre civile il y a elle sera peut-être perdue mais peut-être pas.

    Guerre civile en France: Affaire Mérah, le 9 septembre 2012- A Castres, des militaires attaqués par des maghrébins au cri de « sales français », Un policier de la BAC de Montpellier a été grièvement blessé lundi soir lors d’un contrôle au pied d’un immeuble du Petit-Bard, une cité sensible des quartiers ouest de la ville. par DES JEUNES (sic)…..

  • Goupille , 6 novembre 2012 @ 14 h 02 min

    Vous l’aurez, la guerre civile. FN au pouvoir, ou pas.

    Si ce n’est pas vous qui la déclenchez, ce seront eux. C’est maintenant inéluctable.
    Il ne se passe pas une journée, une nuit, car ces gens sortent la nuit, où il ne se passe quelquechose de grave.

    Robert Maynard était à Tours il y a quelques semaines, le jardin de la France, la douceur ligérienne, la mollesse et le juste-milieu et le quant-à-soi… Cela, c’était avant.
    Le week-end de la Toussaint, fête chrétienne, des djeunes (“qui s’ennuient”, disait une Marie Genko du Nouveau Centre), sont sortis de leur quartier réservé pour aller faire cramer une douzaine de voitures de ceux du quartier d’à côté, travailleurs de-souche.

    Exaspération de la population souchienne, rondes d’hélicoptères, pleurnicheries des parents des djeunes qui ne peuvent pas dormir à cause des hélicos qui traquent leurs chers petits dont ils ont décidé de ne plus s’occuper depuis qu’ils ont treize ans, qu’ils en ont fait de bons musulmans qui sonrt dans la main d’Allah. Et que si Allah veut en faire des délinquants, c’est la volonté d’Allah et qu’on ne s’oppose pas à la volonté d’Allah !

    Et vous croyez que cela va durer éternellement ?

    “C’est bien là le problème…..”

    Ce n’est pas un problème. C’est tonique et festif.
    Faites du close-combat, préparez votre paquetage, oubliez votre confort et votre train-train : de toutes façons, ils ne vous les laisseront pas.

  • Gérard , 6 novembre 2012 @ 15 h 34 min

    Il devient évident que la “guerre civile” s’inscrit dans les esprits de plus en plus … et pas seulement dans l’esprit du français moyen !
    J’aimerais bien savoir ce qui se passe dans les milieux militaires et policiers !

  • tirebouchon , 6 novembre 2012 @ 20 h 56 min

    Avec le FN au pouvoir les citoyens français auront au moins la chance d’être armé et se defendront…n’oubliez pas que le fln avait perdu la guerre des armes…c’est le lâche de gaulle qui a perdu la b ataille politique….pour que colombey ne devienne pas colombey les deux mosquées…cet echalas nous a fait tout perdre…peut-être même la france

Les commentaires sont fermés.