Un soldat anglais du XVIIe siècle met un braqueur hors d’état de nuire

Voila qui démontre l’utilité publique des reconstitutions historiques! Un adepte de ces activités en costume, habillé en combattant de la guerre civile anglaise du XVIIe siècle a empêché le braquage d’une épicerie à Salford alors qu’il était en train de participer à une séance. Alf Thompson, 60 ans, membre d’une confrérie appelée les Noeuds Etanches où il est commandant en second du régiment de Northampton, a mis en pratique son apprentissage du maniement d’armes pour désarmer à deux reprises le voleur muni de couteaux. Félicité par la police qui a procédé à l’arrestation du braqueur, le courageux passionné, conférencier en psychologie à la retraite, est cependant resté modeste : “Je ne crois pas que le courage soit prémédité. Je pense plutôt que c’était une impulsion du moment. Avec le recul, j’ai pensé “Quel idiot, il avait vingt ans de moins que moi”. Les vrais gens courageux sont les hommes et les femmes qui servent dans les forces armées”. Sa femme depuis 39 ans, Sheeonah, commandant d’une compagnie d’artillerie dans la même confrérie, a déclaré qu’elle était très fière de lui.

Désormais, en plus d’avoir le mérite de réapprendre notre histoire ancienne, les reconstitutions historiques auront également celui de former leurs participants à répondre à l’insécurité!

Articles liés

11Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Yves Tarantik , 8 août 2012 @ 11 h 14 min

    Est-ce qu’on pourra porter l’épée au côté pour déambuler dans Paris et autres lieux ?

  • Quéribus , 8 août 2012 @ 13 h 50 min

    Je me verrais bien déambuler avec le couteau de Crocodile Dundee sur le côté…

  • Budelberger , 8 août 2012 @ 14 h 22 min

    Quand on pense qu’à Versailles, dans le parc, pour voir le roi, on ne pouvait y pénétrer qu’avec une épée au côté ; et si on n’en avait pas, la sécurité vous en prêtait/louait une !

  • Budelberger , 8 août 2012 @ 14 h 24 min

    « Un couteau, ça ? Non… Ça, c’est un couteau ! »… immortelle réplique de Crocodile Dundee au voyou qui veut le braquer avec un “schlass”…

  • Budelberger , 8 août 2012 @ 14 h 28 min

    Titre trompeur, puisqu’il laisse entendre que la neutralisation s’est faite “en costumes“… Alors qu’il n’en est rien de rien, non, rien de rien.

    Curieux que la police serve anglaise félicite le combattant, puisque, conformément à son intérêt et idéologie, elle enjoint aux gens de ne jamais intervenir, jamais se défendre… (Souvenez-vous de la petite dame mettant en fuite des braqueurs avec son sac à main ; peut-être était-ce un “fake”, mais bon, la réaction de la flicaille était claire : “Aplatissez-vous, et confiez-nous votre servage, esclaves.” « Irruunt in servitudinem. »)

  • le nouveau Croisé , 8 août 2012 @ 16 h 54 min

    En France bientôt il faudra avoir un poignard commando lacé sur la jambe, avant de sortir dans certaines villes .

  • GERARD , 8 août 2012 @ 18 h 54 min

    Cela m’a fait rire en lisant cet article. Notre soldat (vétéran) anglais , n’a-t-il pas en quelque sorte neutralisé notre braqueur par surprise ! Pensez donc, un soldat du XVII° siècle avec une arme blanche…!!

Les commentaires sont clôturés.