Soirée Éramus : les hommes français doivent payer, les femmes et les étrangers rentrent gratos !

La préférence étrangère en plus de la féminine ? Bienvenue au Mix Club, une boîte de nuit située au pied de la tour Montparnasse dans le 15e arrondissement de Paris. L’établissement organise chaque jeudi des soirées thématiques intitulées “Erasmus Paris”. Il est demandé au mâle français de payer pour rentrer. Par contre, pour les femmes (française ou pas) et les étrangers, c’est gratuit :

Imaginez un instant des soirées gratuites pour les hommes, payantes pour les femmes et les étrangers… et les réactions d’Osez le féminisme ou de SOS Racisme !

Mardi soir à 20h30, l’organisatrice n’était pas joignable.

Et vous, que pensez-vous d’une telle discrimination ? Du fait qu’elle soit assumée ouvertement ?

Captures d’écran : page d’accueil du site du Mix Club et démarchage de la part de l’organisatrice sur Facebook.

Autres articles

16 Commentaires

  • C.B. , 9 Jan 2013 à 19:15 @ 19 h 15 min

    En liaison avec “Erasmus”, on comprendrait une mention “gratuit pour les étudiants étrangers sur présentation de leur attestation Erasmus ou de leur carte d’étudiant”, mais ce n’est pas ce qui est dit.

  • C.B. , 9 Jan 2013 à 19:20 @ 19 h 20 min

    Au temps pour moi, il y a bien marqué “étudiants étranger”, mais aucune précision n’est apportée sur les pièces requises pour attester de sa qualité d’une part d’étudiant et d’autre part d’étranger. C’est très ambigu: un non-national (ou double national) faisant ses études en France entre gratuitement? et on fait payer tout étudiant de nationalité française … sauf s’il s’exhibe comme BTQ… j’imagine!

  • Gisèle , 9 Jan 2013 à 20:29 @ 20 h 29 min

    Etudiant étranger ‘mâle ‘ ?? ou étudiante étrangère ??
    Parce Que si les étudiants étrangers mâles sont mis à égalité avec les femmes … je serais d’eux, je me ferais du souci au sujet de la considération apportée à leur virilité …..

  • Gomez Aguilar , 10 Jan 2013 à 9:07 @ 9 h 07 min

    Sur le principe, je serais bien d’accord dans un autre contexte.
    Mais bon : d’une part, tant que la réussite d’une soirée étudiante se résumera chez l’étudiant “mâle français” (et pas français aussi, du reste) à “Y’aura de la meuf?”, on aurait mauvaise grâce à reprocher aux organisateurs de tout faire pour inciter les filles à y venir. Autant dire que, les hommes de 20 et quelques années étant ce qu’ils sont, ça va durer encore un moment.
    D’autre part, en l’occurrence le même raisonnement s’applique ici pour les étudiants étrangers (même si le but est moins directement, contrairement à la catégorie précédente, d’y faire son marché cuissal) : le concept étant de donner à la soirée une ambiance “internationale”, l’organisateur cherche à avoir le maximum d’étudiants étrangers à sa fête, et utilise donc les mêmes mesures incitatives.
    Qu’on discrimine tant qu’on voudra ici, c’est normal. Mais il faudrait pouvoir discriminer aussi ailleurs, dans un autre contexte…
    Ces “discriminations” ne nous choquent aujourd’hui que parce que nous raisonnons sur le modèle des hurlements aux discriminations imposées habituellement par le camp d’en face. C’est même le grand piège auxquels ils sont parvenus.
    “Ah tu portes plainte ici pour discrimination envers les femmes? Je vais porter plainte là pour discrimination envers les hommes”…
    Or, Joseph de Maistre l’a admirablement vu : “La contre-révolution n’est pas la révolution contraire : c’est le contraire de la révolution”…

  • o.icaros , 10 Jan 2013 à 9:20 @ 9 h 20 min

    Comme ça les étrangers peuvent draguer des femmes françaises et, de fil en aiguille, se faire régulariser.

  • Paul-Emic , 10 Jan 2013 à 9:33 @ 9 h 33 min

    on en a tondu pour moins que ça en 44

  • deronne , 10 Jan 2013 à 10:36 @ 10 h 36 min

    ceux qui ne sont pas contents n’ont qu’à pas y aller ! l’organisatrice aura du mal à boucler ses frais avec que des entrées gratuites ; maintenant si il y en a qui sont assez bêtes pour payer, qu’ils ne viennent pas se plaindre après ! j’ajouterais même que ceux là…il serait bête de les laisse entrer gratos !

Les commentaires sont fermés.