Dans le camp des Dupont Lajoie

Tribune libre de Robert Ménard*

Revenons sur la polémique autour du documentaire « Harcèlement de rue », tourné en caméra cachée par une jeune étudiante en cinéma belge, Sofie Peeters. Parcourant les rues d’Annessens, un quartier « populaire » de Bruxelles, elle nous montre dans toute leur crudité les « réflexions sexistes et indécentes des hommes croisés dans la rue ». Du « jolies fesses »« bonne à baiser »« l’hôtel, le lit, tu connais : direct » jusqu’aux « chienne »« pute »« salope » : tout y est, et surtout le plus sordide. Une dénonciation salutaire du « machisme ordinaire » selon les féministes.

Et elles ont raison. A ceci près que « le quartier pudiquement qualifié de “populaire” est peuplé d’une large majorité d’immigrés nord-africains. Mais le dire, parait-il, serait raciste. De même qu’il est raciste, en France, d’observer que, dans les cités à forte concentration immigrée, la condition des femmes a plutôt tendance à régresser » explique, avec une saine insolence, Elisabeth Lévy sur le site de Causeur. Et d’ajouter :

Face à cette réalité déplaisante, la première ligne de défense consiste à faire comme si on n’avait rien vu. Machisme ordinaire, vous dis-je. Vient ensuite l’éternelle explication sociologique – employée par la réalisatrice, terrifiée à l’idée de se retrouver dans le camp des Dupont Lajoie : s’ils se comportent ainsi, c’est parce qu’ils sont victimes de l’exclusion, du racisme et du chômage.

Il n’est pas question, évidemment, de laisser croire que certains « Français de souche » ne seraient pas eux aussi des machos de la pire espèce. Mais qu’on s’interroge sur notre incapacité ou notre absence de volonté d’imposer à certains le respect de nos règles et de nos usages, qu’on fasse remarquer qu’ils sont plus souvent maghrébins ou d’origine maghrébine qu’immigrés suédois, et vous voilà, aussitôt, rangé dans « le camp des Dupont Lajoie ».

On finira par taire ce que l’on voit, par être sourd à ce que l’on entend. Mais en règle avec ce qu’il convient de dire et de penser. Machisme ordinaire, vous a-t-on dit.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières.

> Son blog : robertmenard.fr

Autres articles

7 Commentaires

  • Isidore , 10 Août 2012 à 14:44 @ 14 h 44 min

    Domage que ce soit en flamand.

  • Richard , 11 Août 2012 à 17:51 @ 17 h 51 min

    Rien d’étonnant, dommage que cette vidéo ne soit pas traduite.Je tiens à remercier Robert Ménard pour son courage de dénoncer ces Faits,rare sont les journalistes qui osent s’attaquer à ce problème.
    ne voulant pas se faire taxer de racistes,

  • chris , 11 Août 2012 à 18:41 @ 18 h 41 min

    Je “nous” trouve bien lâches !

    Comment cela se terminera-t-il ? ………..

  • ZISSU Sorel , 11 Août 2012 à 19:30 @ 19 h 30 min

    M. Menard,

    Félicitations pour ce billet court, concis et à l’objet. Vos écrits sont une cure d’air frais dans l’atmoshère bien suffocante du “politiquement correct” qui s’imposent (ou sont imposées) la grande majorité des journalistes.
    Encore une fois BRAVO

    Sorel ZISSU

    54600 VILLERS LES NANCY

    PS Avec votre permission et citant la source, j’incluerai ce billet dans mon blog

  • ZISSU Sorel , 11 Août 2012 à 19:36 @ 19 h 36 min

    Bonjour,

    Pour ceux qui regrètent que la vidéo ne soit pas traduite, je possède la version française depuis la RTBF ; mais je suis incapable de la copier ici.
    Je peux vous l’envoyer par e mail, mon adresse :
    s.zissu@orange.fr
    Cordialement
    Sorel Zissu

  • Gérard (l'autre) , 11 Août 2012 à 19:49 @ 19 h 49 min

    Nous ne finirons pas …. nous sommes DEJA dans la période où l’on ” tait ce que l’on voit et sourds à ce que l’on entend ” ! Quant à être EN REGLE avec ce qu’il convient de dire, voyez dans tous les médias comme les journalistes et les juges s’en chargent pour nous … contre notre bon sens et nos sentiments nationaux. C’est ce POUVOIR là qu’il faut abattre en priorité …

  • le nouveau Croisé , 12 Août 2012 à 15:00 @ 15 h 00 min

    Merci et courage Monsieur MENARD,
    J’ ai signé la pétition en votre faveur et serai toujours là pour votre défense.
    Cela fait longtemps que j’en ai assez de la lâcheté et de l’abandon de nos hommes politiques ( droite et gauche ),j’ai décidé de dire ceque je pensais et n’ai pas peur des représailles!
    La dictature du politiquement correcte n’est pas dans mes habitudes et me moque du quand dira-t-on .
    Sus aux dictatures médiatiques et sus aux associations anti françaises et anti chrétiennes .
    Avec toute mon amitié.
    Par mon nom on peut se douter de mon sang français depuis des siècles, même si une partie de mes ancetres étaient paysans et l’autre de petite noblesse.

Les commentaires sont fermés.