Éric Zemmour : « Hollande, le Président qui divise les Français »

Le Zemmour du vendredi. “Il nous avait dit : ‘Moi président, on sera tranquille’, Moi Président, on sera peinard’, ‘Moi Président, finies l’agitation, l’excitation, les divisions’, ‘Moi Président, la négociation, les consultations, la pacification’, ‘Moi Président, la vie en rose sur un air d’accordéon. Et puis, on a vu, entendu la fureur et le bruit, les insultes, les quolibets, les invectives, les homos contre les hétéros, les femmes contre les contre, les pauvres contre les riches, les ouvriers contre les patrons, Torreton contre Depardieu, les taxis contre les ambulanciers, les communistes contre les socialistes, les députés incroyants contre les religions, Duflot et Peillon qui réveillent les mannes du petit père Combes et de l’anticléricalisme d’il y a un siècle, Montebourg qui relance la guerre contre les 200 familles, qu’elles soient françaises comme Peugeot ou indiennes comme Mittal… Les socialistes nous promettaient un avenir radieux et plongent dans notre passé le plus poisseux. Ils nous annonçaient la paix universelle et réveillent la guerre de tous contre tous. Il y a longtemps, le grand philosophe Hobbes nous a enseigné que l’État avait été inventé pour mettre un terme à cette guerre-là. Mais Hollande n’est pas l’État. Il ne l’incarne pas. Il ne le fait pas respecter. Il essaye mais n’y arrive pas. Comme s’il était là par hasard, par erreur.

“Pour l’instant, François Hollande n’est qu’un ministre des Impôts.”

Il est vrai que Sarkozy n’y arrivait pas plus que lui. Il compensait son manque d’incarnation par un activisme survitaminé. Il n’était pas Président mais jouait au Premier ministre. Pour l’instant, François Hollande n’est qu’un ministre des Impôts. Sarkozy nous a très vite énervé par son agitation perpétuelle et contradictoire. Son successeur nous énerve déjà par son apathique placidité. Sarkozy excitait les passions, Hollande nous les renvoie. Les socialistes ont retrouvé le pouvoir après dix ans d’absence. L’incroyable amateurisme qu’ils ont montré dans l’affaire du taux d’imposition à 75% prouve qu’ils ont perdu une partie de leur culture de gouvernement. À l’époque, Jospin reconnaissait, penaud, que l’État ne peut pas tout. Ses héritiers découvrent que l’État peut toujours moins. D’où le désarroi des uns et la fureur des autres. Chacun cherche désespérément à dire quelque chose de gauche. Mais Hollande reçoit chaque jour sa feuille de route de Bruxelles : traité budgétaire, fin du monopole de la SNCF, flexibilité sociale… Le rouleau compresseur libéral broie toute velléité d’originalité d’une gauche même convertie à la sociale démocratie. Ils inspire jusqu’aux réformes sociétales que la gauche défend ingénument au nom du progrès. Cette mutation inouïe de la France se fait dans la douleur et la fureur : chacun pressent que l’avenir sera pire, qu’en 2013, la France risque d’apparaître comme l’homme malade de l’Europe, chacun tente de défendre ses positions, ses privilèges, même modestes. Hollande avait promis que tout se ferait dans l’ordre et la justice. Chacun craint désormais que tout s’accomplisse, mais dans le désordre et l’injustice.”

Autres articles

14 Commentaires

  • jejomau , 11 Jan 2013 à 14:15 @ 14 h 15 min

    “Mais Hollande n’est pas l’État. Il ne l’incarne pas. Il ne le fait pas respecter. Il essaye mais n’y arrive pas. Comme s’il était là par hasard, par erreur”

    Zemmour aussi admet que Hollande est illégitime avec son gouvernement….. Ca commence à faire vraiment beaucoup de monde. Dis Hollande, tu voudrais pas déjà commencer par virer toute ton équipe pour qu on te laisse une dernière chance ?

  • Frédérique , 11 Jan 2013 à 14:58 @ 14 h 58 min

    Hollande savait bien qu’il ne serait pas un président de la république, mais un subordonné de Bruxelles. Il a pris la place pour les avantages honorifiques et pécuniers qu il pouvait en tirer, lui et ses copains et nul doute aussi qu il savait qu il deviendrait rapidement un loser au yeux du peuple. Cest surement aussi pour ça qu il va nous le faire payer avec ses lois sociètales, les seules qu il peut encore faire passer sans l autorisation de son maître. Il faut vous faire une raison, Français, Française, nous sommes sous une parodie de démocratie, l avis du peuple tout le monde s en fout en haut lieu et ce n est pas avec notre bulletin de vote sans valeur que nous y changerons quoique ce soit..

  • tom , 11 Jan 2013 à 23:17 @ 23 h 17 min

    Youhou! Y’a personne pour trouver que tout cela est exagéré ? Torreron Depardieu c’est de la faute de Hollande ??? Les homos sont contre les heteros ??? Les taxis c’est de la faute de hollande aussi??? La ficelle est trop grosse. L’idée de départ est intéressante mais là cest trop gros. Ça devient de la mauvaise propagande.

  • JSG , 12 Jan 2013 à 6:46 @ 6 h 46 min

    “…Comme s’il était là par hasard, par erreur…”
    Oui, mon bon monsieur, il est le remplaçant, qui s’est ‘sacrifié’ …

  • JSG , 12 Jan 2013 à 6:54 @ 6 h 54 min

    “…ce n est pas avec notre bulletin de vote sans valeur que nous y changerons quoique ce soit..”
    Ne dites pas ça !
    Notre bulletin aurait plus de valeur, si les abstentionnistes étaient comptés d’une manière ou d’une autre.
    d’une part, ça inciterait les gens à faire leur devoir , et l’élu ne représenterait pas un quart de la population française.

  • domremy , 12 Jan 2013 à 7:48 @ 7 h 48 min

    une grosse amande aux absentionnistes, devrait être obligatoire;

  • westie51 , 12 Jan 2013 à 14:10 @ 14 h 10 min

    Flamby 1er n’est qu un opportuniste, arrivé au pouvoir grâce à une “majorité” de naïfs (droite/gauche)qui ont cru au “réenchantement” de la France qu il prônait à longueur de ses meetings sans oublier 86 pour cent de musulmans, les cocos et les verts…
    Il n est que la marionnette des technocrates de Bruxelles ; il clive sans arrêt les Français en donnant la préférence aux immigrés ou issus de l immigration dans le seul but d obtenir une assise confortable électorale..
    Aujourd hui, il s est mis dans la peau d un petit soldat pour aider le Mali, certes, mais que fait-il pour stopper l augmentation des islamistes radicaux en France ; “nettoyer” les zones de non-droit, faire la chasse aux dealers, la violence, les crimes, les règlements de compte, les agressions aux personnes…. ?
    Dans quel domaine peut-on y voir des compétences ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France