Georges de Habsbourg défend la nouvelle constitution hongroise

La Hongrie dirigée par un régent jusqu’en 1944 était, jusqu’alors, une monarchie. Une nouvelle constitution avait été adoptée, sous pression communiste, en 1949. À la chute du rideau de fer, en 1989, elle avait été légèrement modifiée mais considérée comme étant trop inspirée par le communisme, le gouvernement actuel a souhaité la remanier. Georges de Habsbourg est le fils cadet d’Otto de Habsbourg et petit-fils de Charles Ier de Habsbourg, dernier Empereur d’Autriche et Roi de Hongrie. Actuellement, il est président de la Croix-Rouge hongroise et ambassadeur extraordinaire de Hongrie. Il livre, en français, aux Nouvelles de France ses impressions sur cette révision constitutionnelle.

Monseigneur, que pensez-vous de la nouvelle constitution que vient d’adopter le parlement hongrois ?

L’ancienne n’était pas la meilleure, ainsi, le Fidesz avait annoncé qu’il souhaitait modifier la constitution, à partir du moment où ils ont eu une majorité c’était prévisible. D’ailleurs il ne s’agit pas vraiment d’une nouvelle constitution, formellement, il s’agirait davantage de l’ancienne constitution modifiée.

Ce qui change vraiment est le préambule qui commence en demandant « que Dieu bénisse les Magyars » et également le fait que le nom officiel de notre pays soit désormais la « Hongrie » et non la « République de Hongrie », bien que celle-ci demeure une république. Je suis tout à fait pour. Tout le monde a dit que cela allait transformer la Hongrie en régime présidentiel et qu’il s’agissait d’une sorte de révolution mais en fin de compte pas du tout. Les références à Dieu c’est très bien, à la Sainte Couronne, très bien, à la morale, très bien. Cela ne posera pas le moindre problème pour ceux qui se nomment Chrétiens.

Que vous inspirent les références à Saint Etienne ?

Mon grand-père, Charles, a porté la couronne de Saint Etienne mais en Hongrie cette référence est très particulière. La Couronne était presque personnifiée, c’était elle qui avait le pouvoir, le roi n’en était que le gardien. Si quelqu’un était roi ou président, il l’était avec la couronne. En Hongrie la Couronne de Saint Etienne a toujours joué un rôle très important.

Une constitution doit-elle faire référence à Dieu ?

Je trouve cela très important de faire référence à Dieu. J’étais déjà très favorable à l’introduction de ses références dans la Constitution européenne et je suis heureux que les Hongrois aient fait ce choix.

Certains jugent cette référence discriminatoire, qu’en pensez-vous ?

Au contraire, la religion a un effet très positif. Un croyant a un très grand respect pour les autres ainsi que les autres religions. La Hongrie cherche seulement à affirmer ses traditions et son histoire qui ont un lien étroit avec la chrétienté. C’est un symbole de se référer à Dieu et de se baser sur des valeurs chrétiennes.

Quel est votre opinion sur les références au mariage dans cette constitution ?

Il est inscrit que le mariage est composé par l’union d’un homme et d’une femme et si l’on considère que le pays a été inspiré par la chrétienté, personne ne devrait y voir d’objections dans la mesure ou c’est conforme à la tradition chrétienne.

Et la référence à l’enfant à naître ?

Je trouve que c’est une très bonne chose d’y avoir inscrit la protection de l’enfant à naître. Concernant les questions d’avortement, il faut avant tout rechercher la protection de l’enfant. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura plus d’avortements en Hongrie car c’est la loi qui règle ces questions et la loi n’a pas changé. Cependant la vie commence avec la conception même si il y aura toujours quelques scientifiques pour dire que la vie commence à la 2ème ou 3ème semaine. A terme, bien sûr, les lois peuvent changer, mais ce n’est pas la constitution qui en décide.

Considérez-vous toujours votre famille comme légitime à revendiquer ses droits sur la Couronne de Hongrie ?

Vous savez, le courant majoritaire de la famille Habsbourg est légitimiste, c’est-à-dire que nous acceptons la forme légitime de l’Etat. Aujourd’hui cette forme légitime est la république. Je ne pense pas que le nouveau préambule ait été élaboré en considération de la famille Habsbourg même si il semble revendiquer tout son héritage historique

Pensez-vous qu’un jour un rétablissement de la monarchie en Hongrie soit possible ?

Je suis assez réaliste et je ne vois pas, dans un futur proche, de discussions survenir sur ce sujet.

Etes-vous reconnu en Hongrie ?

J’habite depuis 20 ans en Hongrie et je vois beaucoup de monde. Je suis président de la Croix-Rouge hongroise et également ambassadeur extraordinaire de Hongrie alors j’ai l’occasion de connaître beaucoup de monde.

Vous avez l’air plus hongrois qu’autrichien.

C’est vrai, je suis peut-être plus proche de la Hongrie que de l’Autriche.

Autres articles

7 Commentaires

  • Ducret Antoinette-C. , 11 Mai 2011 à 23:17 @ 23 h 17 min

    Vous avez bien parlé !
    En tant que suissesse, je peux dire que SI la Suisse est différente des autres Pays, bien qu’elle ne se veuille pas différente, c’est parce que sa constitution est fondée sur une alliance avec Dieu !
    La dernière Constitution Suisse qui date du 18 avril 1999, commence par: “Au Nom de Dieu tout puissant, nous le peuple et les cantons suisses, conscients de notre responsabilité envers la Création…”
    Voilà la base de sa réussite, telle est le fondement où réside sa force de cohésion, où se trouve sa richesse, nul part ailleurs, et surtout pas chez l’Homme où réside encore et toujours le père de L’anarchie, ce funeste ORGUEIL, qui préside et précède la ruine et le chaos !
    Alors, tant qu’elle tiendra compte de son alliance, renouvelée il y a 12 ans, avec Celui qui détient TOUTE Force et TOUTE Puissance, en ignorant les chants de la sirène Europe, la Suisse restera ce pays tant envié !
    Aucune AMÉLIORATION ne peut être apportée à cela, puisque le totalement Parfait est son Guide !
    Nous prions que les paroles prophétiques du beau cantique suisse inspirent ceux qui ont charge d’âmes !
    Car comme le dit si bien Paul dans Ephésien 6: 10-17 : « Rendez-vous puissant dans le Seigneur et dans la vigueur de Sa Force, en vous revêtant de la Panoplie de Dieu, car nous ne luttons pas contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Principautés, contre les Pouvoirs, contre les Autorités et les Souverains de ce monde de Ténèbres, contre les Esprits infernaux, pervers et méchants des régions célestes!”

  • Olivier , 12 Mai 2011 à 8:40 @ 8 h 40 min

    En 1918, il était préférable de perdre la guerre et d’être rattaché à l’Empire des Habsbourg. Quitte à faire l’UE, je prefère un Habsbourg qu’un Barosso.

  • Pirée , 12 Mai 2011 à 11:55 @ 11 h 55 min

    AEIOU

  • ROQUES Jean , 12 Mai 2011 à 15:35 @ 15 h 35 min

    Courageux Hongrois ! Honneur à Georges de Habsbourg ! Une constitution dont nos futurs dirigeants devraient s’inspirer dans le cas d’un remplacement de la 5ème.Mais là je rêve…

  • Raphael , 25 Sep 2011 à 15:10 @ 15 h 10 min

    Au Secours ! Je vis en Hongrie depuis quelques années, j’envisageais de prendre la double nationalité, mais alors la 3X non ! Si la situation continue a se dégrader, il faudra que j’en tire les conséquences et que je fasse mes valises. J’entends déjà le bruit des bottes.
    Je suis athée et même si a la base je n’ai rien contre la religion, je suis profondément attaché a la laïcité. On voit ici pourquoi. Tout ce qui n’est pas majoritaire est forcément négligeable et n’aura pas voix au chapitre. Je n’ai jamais empêché quelqu’un faire Carême ou Ramadan, mais je n’ai aucune envie qu’on m’oblige a le faire ( a prendre au 2eme degré )

  • Tamás , 3 Déc 2011 à 16:37 @ 16 h 37 min

    Raphael,

    Je suis Hongrois, merci de ne pas nous menacer de faire tes valises. Faites-les.
    La Hongrie ne force personne á pratiquer la religion, comme la France non plus (méme si dans l’état laic, vous ne travaillez pas le 15 aoút, á Noél…., mais la France reste malgré tout laic).
    Á mon avis, la laicité ne veut rien dire, en tant que fondement d’un pays par ex. La Hongrie était fondée chrétienne, je suis heureux qu’on y référe.
    D’ailleurs ce n’est pas les Habsburg qui ont créé la constitution hongroise, cette famille n’a fait qu’exploiter ce pays, les histoiriens se demandent jusqu’á aujourd’hui quel peuple était plus barbare pendant qu’ils nous dominaient: les turcs ou les autrichiens (massacre autrichien aprés la révolution de 1848/49….)

  • Hongroise , 14 Jan 2012 à 20:14 @ 20 h 14 min

    “Dieu bénis le Hongrois !” Cette citation figure dans la nouvelle constitution. Mais personne ne dit dans les médias (parce que les journalistes dénoncent en ignorant plein de choses) qu’il s’agit du premier vers de l’hymne national hongrois (dans lequel d’ailleurs on ne parle jamais de “sang impur) !

Les commentaires sont fermés.