Mouldi Kefi refuse de comparer l’immigration de Tunisiens en France avec celle de Libyens en Tunisie

Invité par Pascale Clark dans le 7/9 mardi 10 mai sur France Inter, le Ministre tunisien des Affaires étrangères Mouldi Kefi a refusé de cautionner une comparaison douteuse de la journaliste. Extrait de l’échange :

“Vous ne les empêchez pas d’entrer (les Libyens en Tunisie, ndlr) ?”

“Pas du tout.”

“Parce que c’est ce qu’on fait ici en France pour les Tunisiens qui ont pourtant un visa temporaire accordé par l’Italie…”

“Ouais, mais quand même Madame, c’est pas le même cas ! Les Libyens, ils fuient des bombardements, ils fuient un massacre organisé. Les Tunisiens qui viennent ici, ils sont partis de leur pays au lendemain du recouvrement de la liberté, à la recherche d’un eldorado. Eux-même ont été trompés, c’est le miroir aux alouettes.”

“Trompés par qui ?”

“Par les passeurs qui sont sur place en Tunisie, qui leur volent leur argent, qui leur promettent monts et merveilles, ce qui n’est pas le cas. C’est vrai qu’il y a du chômage en Tunisie, on ne peut pas ne pas le reconnaître, mais avec ce vent de liberté, avec l’aide de nos partenaires et avec la volonté du gouvernement, il faudra créer des emplois sur place pour que tout Tunisien, dans la dignité, puisse travailler chez lui.”

Autres articles

1 Commentaire

  • diego , 11 Mai 2011 à 17:42 @ 17 h 42 min

    Bien joué… Notre bobo gaucho de service a du en tomber dans les vapes… Heureusement que ce n’était pas Marine Lepen qui répondait ça…

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen