Ile-de-France : zoom sur la propagande du Conseil régional

Ile-de-France (“le journal du Conseil régional”) n°36 vient de sortir. Un numéro dont on se demande s’il ne reflète pas l’Île-de-France rêvée par son Président socialiste Jean-Paul Huchon : métisée, arabe ou noire. Jugez plutôt ! Le haut de la Une aligne 9 portraits donc 4 de minorités visibles : Calnie, Kamel, Phaïmie et Naïssa. Son titre central “Sur le devant de la scène” est illustré par deux chanteurs : l’un d’origine maghrébine, l’autre d’origine africaine. En médaillon, deux acteurs égyptiens pour illustrer le fait que “comme Mafrouza, de plus en plus de films réalisés à l’étranger sont montés en Île-de-France”. Et juste au-dessous, on a le droit à un portrait de… Farida Boudjema. Après une page 1 consacré au journaliste spécialiste du Parti socialiste (tiens, tiens…) Renaud Czarnes qui “sort son premier roman”, on apprend page 2 que “trois missions locales expérimentent un dispositif destiné à réduire les discriminations à l’embauche”. Le responsable pédagogique de l’association Transfer (sic) Olivier Foschia souhaite pour cela “remplacer les entretiens angoissants dans le bureau du recruteur par des visites de poste et des échanges sur le métier”. Objectif : “convertir les entreprises à un mode de recrutement revu de fond en comble”. En gros, l’entreprise doit s’adapter aux nouvelles populations… Page 3, Jean-Paul Huchon répond aux questions d’une étudiante noire, Mariame Touré et d’un électrotechnicien, Aziz Seddoud, “choisis par l’institut CSA” on ne sait pas sur quels critères. A droite, une brève consacrée à Jamel Debbouze. Page 4, dans l’agenda, est annoncée la 81ème édition de la Fête de l’Humanité : “trois journées de débats, de forums, de concerts, de spectacles de rue, d’expositions…” Je ne me souviens avoir aperçu un encart annonçant la Fête de la Courtoisie dans le numéro de printemps ! Page 6, zoom sur un film égyptien monté en Île-de-France, Mafrouza. L’article est intitulé “Postproduction sans frontières”. Sic. En bas, une brève sur la pépinière d’entreprises qui va voir le jour à Dakar, “avec le soutien de la Région Île-de-France”. “Ce lieu permettra d’accompagner le promoteurs sénégalais établis en France qui veulent développer des activités au Sénégal”… Suit un dossier sur “les musiques actuelles” auxquelles le Conseil régional assure avoir consacré en 2010 3,3 millions d’euros sans compter “les aides à l’investissement pour des travaux de réhabilitation, d’extension ou de construction de salles de concert ou encore l’achat de matériel scénique et numérique”. Il paraît que “ce soutien va monter en puissance”… Sur les 4 brèves consacrées au “web” page 11, une porte sur “les discriminations en ligne”. Il paraît que “l’Institut d’urbanisme et d’aménagement d’Île-de-France présente sur son site la réalité chiffrée des discriminations”. Les 2/3 de la page sont consacrés à Farida Boudjema qui “prépare le voyage de 13 familles cet été dans le Finistère”. On ne sait pas sur quels critères ces 13 familles ont été choisies mais l’auteur de l’article assure qu’on est “aux antipodes de l’assistanat”. En effet, “les participants (…) choisissent leur destination”. C’est pas lol comme explication, ça ? “Ils doivent même (sic) financer une petite partie de leur voyage”. Le contribuable francilien complète !

Deux pages échappent complètement à la “diversité” et à cette étrange fascination pour l’Afrique : celles des “tribunes politiques”. Ici, on lave plus blanc que blanc. Guillaume Balas (groupe socialiste et apparentés), Gabriel Massou (Front de gauche-Parti communiste, gauche unitaire et alternative citoyenne), Cécile Duflot (Europe écologie-les Verts), Jean-Marc Nicolle (Mouvement républicain et citoyen) et Muriel Guenoux (Parti radical de gauche et mouvement unitaire progressiste), Eric Coquerel (Front de gauche et alternatifs) sont peut-être favorables à la “diversité”, mais pour les Franciliens seulement. Pas pour les politiciens ! Et ce ne sont pas les “trois questions à…” Julien Dray, vice-Président du Conseil régional chargé de la culture qui changeront quelque chose à ce constat : en Île-de-France, c’est faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Autres articles

3 Commentaires

  • flammande , 12 Juil 2011 à 16:20 @ 16 h 20 min

    Ca devient difficilement supportable ce parti pris de ne présenter que “la diversité”… Regardez les chaînes de TV : c’est toujours à un “divers” de couleur qu’on présente en premier le micro !!! L’ïle de France n’a malheureusement pas le monopole de ce “surtraitement”… Dans ma toute petite ville du plein centre de la France : la nouvelle plaquette de la médiathèque est illustrée principalement de “divers” (alors qu’ils ne la fréquentent que pour la photo)… Pour les expos aussi… place à la diversité… Hors de cette diversité : point de salut…

  • Mathieu , 13 Juil 2011 à 15:56 @ 15 h 56 min

    Le nouvel aryen/prolétaire est métisse. Acceptez, soumettez-vous ou soyez condamné.

  • greg , 14 Juil 2011 à 16:47 @ 16 h 47 min

    Parlons cinéma. Souvenons-nous qu’au festival de Cannes 2001, Jean-Paul Huchon, en qualité de président du conseil régional d’Ile-de-france et financier d’ un film en lice, était invité à monter les marches du palais du Festival. Mais il s’abstint, soit disant par “solidarité avec Dominique Strauss-Khan”, depuis quelques jours alors au centre d’une énorme tempête de “libertinage”. Sauf que la raison était plus embarrassante : le film financé par la région de Huchon s’appelait “Appolonide” et racontait le quotiden .. d’un bordel au début du XX ème siècle ^^ Son nom complet était «L’Apollonide, Souvenirs de la maison close. »

Les commentaires sont fermés.