La Norvège durcit ses contrôles aux frontières

Alors que ce pays est membre de l’espace Schengen, la Norvège a choisi de renforcer ses contrôles aux frontières. Le but affiché est de lutter contre l’immigration clandestine et de combattre la criminalité transfrontalière. Le ministre norvégien de la justice, Knut Storberget, a déclaré :

Nous avons établi des contrôles très solides à la frontière de Svinesund (qui sépare la Norvège de la Suède, ndlr) et nous avons mis en place un travail policier très intense dans la zone, même si ce n’est pas directement sur la frontière. Cela combat la criminalité et permet d’attraper des demandeurs d’asile clandestins.

Interrogé sur la compatibilité de cette décision avec le fait, pour la Norvège, d’appartenir à l’espace Schengen, qui prévoit la libre circulation des biens et des personnes, le ministre a apporté quelques précisions :

Tout est compatible avec l’accord Schengen. Comme les Danois, nous avons la possibilité de fermer la route et forcer tout le monde à prendre la voie spéciale pour les contrôles, tout en ayant des caméras de surveillance à la frontière.

En effet, il s’agit du second pays membre de l’espace Schengen à durcir ses contrôles aux frontières en moins d’une semaine. Le Danemark a posté, mardi 5 juillet, une cinquantaine de douaniers, destinés à effectuer des contrôles aléatoires à la frontière avec l’Allemagne. Le 1er janvier 2012, 48 agents supplémentaires des douanes seront déployés par le Danemark et des installations fixes seront construites d’ici 2014. Il faut également noter qu’à l’inverse de la Norvège, le Danemark est membre de l’Union européenne.

La France avait également, temporairement, rétabli ses contrôles aux frontières en mars 2009. Cette mesure avait duré deux semaines et était destinée à assurer la sécurité du sommet de l’OTAN, qui se tenait à Strasbourg.

Autres articles