Ses parents l’ont prénommé… Jihad !

Tribune libre de Robert Ménard*

Le 19 décembre prochain, on pourra assister à une étonnante comparution devant le tribunal correctionnel d’Avignon. Sera jugée une mère de famille qui a prénommé son fils… Jihad et envoyé en classe son rejeton – né le 11 septembre 2009 – avec un tee-shirt portant l’inscription « Je suis une bombe ». Elle est poursuivie pour « apologie de crime ». La maman, divorcée, sera accompagnée devant le tribunal par l’oncle de l’enfant qui a offert le tee-shirt en question.

On imagine la tête des instits et des parents d’élèves de cette école maternelle de Sorgues, près d’Avignon, quand le petit Jihad s’est présenté. Sommée de s’expliquer, la maman a bredouillé qu’il s’agissait d’une « provocation ». Le maire n’a pas trouvé ça drôle. Il a saisi le procureur de la République : il s’inquiète pour le bambin, on le comprend. Il dénonce« l’irresponsabilité des parents », on ne peut que l’approuver. Il pourrait également s’interroger sur l’énergumène qui, à l’état-civil, a accepté un tel prénom… On hésite entre aveuglement, bêtise ou ignorance.

Questions. Qu’y-a-t-il dans la tête de ces adultes ? Quelle haine du pays où ils vivent ? Quelle détestation de cette civilisation qu’ils côtoient ou, plutôt, qu’ils supportent ? Et qu’on ne me réponde pas qu’il s’agit d’une exception ! J’ai encore en tête les paroles du frère de Merah, l’assassin de Toulouse et de Montauban, expliquant qu’ils avaient été élevés, lui, ses frères et ses sœurs, dans la haine de la France et des Juifs. On connaît la suite…

Dînant avec mon amie Élisabeth Lévy, elle me citait un spécialiste de l’islam, dont j’ai oublié le nom. À ceux qui expliquent que ce genre« d’affaires » est l’arbre qui cache la forêt, notre homme répondait : mais quelle forêt a pu produire de tels arbres ? Oui, quel environnement, quelles frustrations mais aussi quelle lecture de la religion ? Je n’ose pas dire : quelle religion ?

Sur toute cette histoire, vous l’aurez constaté, trois fois rien dans la presse. Il ne s’agirait pas de « stigmatiser », de donner dans l’islamophobie. En revanche, on en a fait des tartines avec ce que les journalistes ont appelé la première mosquée « ultra-progressiste d’Europe ». En clair, un lieu de culte musulman « gay friendly » et féministe. Je ne sais pas si ces mosquées « inclusives », comme on les a baptisées aux États-Unis, sont« ultra-progressistes », mais ultra-minoritaires, c’est sûr : cette initiative n’a obtenu – j’ai envie d’ajouter, évidemment – le soutien d’aucune institution musulmane. Mais qu’importe, c’est tellement rassurant pour nos médias. « Ça l’fait », comme on dit… En tout cas, plus que le petit Jihad.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Gisèle , 11 décembre 2012 @ 12 h 06 min

    Les médias ??? un véritable dogme pervers qui inocule à doses homéopathiques , le poison mortel de la haine tout en donnant hypocritement à sucer des comprimés de placébos – antidotes .

  • Dominique , 11 décembre 2012 @ 12 h 29 min

    Le plus simple serait d’interdire, en France, des prénoms qui ne sont pas français, mais la république, dans sa haine de la France, ne l’impose plus, car la plupart des prénoms français sont des noms de saints.

    La république veille à la déchristianisation de la France, alors, on accueille avec bienveillance tout ce qui n’est pas chrétien.

    Ce n’est pas cette maman qui est responsable d’avoir donné un tel prénom à son fils, mais le régime qui le lui a permis : la république. il faut toujours revenir à la source !

    “L’amour de tous les peuples, hormis du peuple français, est au fond de l’esprit des grands docteurs de la République française.” (Charles Maurras)

  • Tarantik , 11 décembre 2012 @ 13 h 05 min

    Et le fonctionnaire de l’Etat civil qui a enregistré ce prénom ?
    Un crétin ? Un ignorant crasse, ou un “gauchiste tolérant ” ?
    Merci à l’école de la République qui forme de tels fonctionnaires d’élite !

  • jeanhaimard , 11 décembre 2012 @ 13 h 45 min

    Beaucoup de politiques et de journaleux devraient avoir comme prénom “SALOPARD”

  • Robert , 11 décembre 2012 @ 13 h 59 min

    Peur et lâcheté sont les deux mamelles des fonctionnaires de la république.

  • JSG , 11 décembre 2012 @ 14 h 30 min

    L’Islam est un danger pour le monde Chrétien, car il remet en cause tout l’équilibre de notre civilisation.
    La lâcheté des athées qui nous gouvernent obnubilés par la mondialisation, courent à leur propre perte en laissant faire.
    JSG

  • Richard , 12 décembre 2012 @ 8 h 40 min

    Ils peuvent continuer dans ce sens, rien ne sera fait, Puisque que l’on voit Marine à qui l’on va sortir son immunité pour avoir dénoncé les prières dans la rue, et dire que c’était une occupation.

Les commentaires sont clôturés.