Damien Rieu : «Demain, si mes enfants ou petits-enfants vivent au Kosvo ou au Liban, ce sera de votre faute !»

Damien Rieu, le jeune porte-parole de Génération Identitaire, est intervenu à la conférence Relaunching Europe intitulée “Mieux vivre ensemble” qui avait lieu ce vendredi 12 avril à Lyon avant de voir le son de son micro coupé, traitant les organisateurs de “criminels” ayant décidé de “changer le peuple puisque le peuple n’est pas d’accord avec (eux)” :

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 12 avril 2013 @ 22 h 39 min

    Courageux, ce garçon, et ne dit que des vérités pas bonnes à entendre.
    Mais son micro n’est pas coupé : c’est lui qui le rend.
    Et le service d’ordre est bien calme et sympa.

    Il est jeune : il apprendra, que son message était passé, que le reste n’est que répétition et émotion mal contrôlée et volonté d’en découdre qui braque l’assistance.

    On ne fait pas la révolution et la reconquête en une fois.

  • Adock , 12 avril 2013 @ 22 h 41 min

    Le multi-culturalisme est moins le problème que les dyschronies de temporalités, de valeurs, de moeurs, de qualités entre les civilisations.

    +1 pour cet intervenant néanmoins.

    On ne lâche rien.

  • Eric Martin , 12 avril 2013 @ 22 h 46 min

    Déraciner les individus, c’est les rendre vulnérable aux idéologies.

  • Tintin , 13 avril 2013 @ 0 h 39 min

    Est-ce un problème de racines ?

    Un cosmopolitisme fondé sur des valeurs libérales-chrétiennes, dans le cadre de territoires séditieux partout dans le monde qui partageraient leurs souverainetés… me semble mieux que de lutter contre le “multi-culturalisme”.

    Cela fonctionne bien le multi-culturalisme en Suisse ou au Canada, lorsqu’il est fondé sur des valeurs et moeurs élevées.

    A cette seule condition ce multi-culturalisme est une richesse.

    Pour schématiser, ma voisine libanaise chrétienne, m’est dans une citoyenneté à fonder, plus proche que mon autre voisin dealer de drogue musulman, fraichement arrivé du Mali.

    Le sédentarité est nécessaire, mais la sédentarité doit-elle ou peut-elle être uni-culturelle ?

    C’est dans les ports que sont apparues de grandes découvertes…

    De ces lieux multi-culturels nait l’excellence lorsque cette multi-culturalité alimente les mêmes valeurs élevées.

    Alors finalement, que sauver des droites françaises ?

    Rien.

    Ces droites sont-elles capables de ces distinctions ?

    Non.

    Soit nous avons le goulag du zéro immigration, soit nous avons le relativisme le plus aveugle…

    Il nous tarde de devenir suisse pour régler cette question sur le plan de la méritocratie.

    Non ?

  • miquel , 13 avril 2013 @ 1 h 31 min

    http://www.crashdebug.fr/index.php/actualites-france/4766-les-allegeances-du-nouveau-gouvernement
    Déraciner les individus, ce sont les rendre vulnérable aux idéologies ; Sur ce lien ce n’est plus des politiques mais des spécialistes en déforestation, et pour s’attaquer aux racines ils n’ont pas besoin de tronçonneuses, ils ont les médias, leurs lois et la malhonnêteté, de quoi transformer la France en désert d’identité.

  • JSG , 13 avril 2013 @ 5 h 49 min

    Oui, bien sur, comparer les déracinés à des arbres et tout est dit.
    La grosse ficelle des mondialistes, consiste à faire perdre les repères culturels aux sociétés en leur collant de force des gens déracinés, se raccrochant à ce qu’ils peuvent, la culture doù ils viennent.
    Dans ce cas il se passe une chose simple, ces pauvres gens se rapprochent entre eux, pour amoindrir leur stress de se retrouver baignés dans un milieu culturel climatique économiquement différent du leur.
    Les conflits viennent de là ! Ils le savent les salauds qui ferment les yeux sur ces situations.
    Mais, quand, le pays, la nation a une histoire trop profonde, trop écrite, une base d individus trop conscients de leur propre culture, alors les adeptes de ce criminel mondialisme s en prennent a ce qui contrarie leurs buts déstabilisants :
    Perturber l esprit des résistants, leurs croyances ; leur inculquer des idées fallacieuses, modifier les lois pour rendre vulnérable la cohésion sociale du pays, mentir par ommission en éditant des livres dhistoire tronqués, supprimer les symboles qui sont le fondement de la longue histoire de la Nation.
    En jouant sur la fameuse évolution de la société, pour tout casser, l occasion est trop belle pour des iéologues nuisibles, des frangins trop intéressés à tirer un profit matériel de leurs petite philisophie de façade.
    Alors, on donne la parole aux groupes marginaux, on prend appui sur ce qui peut saper les fondements du groupe, en se servant des institutions régaliennes la police, la justice, les médias, et l on se fait attacher sur son trône bien entouré de ses courtisans.
    Pensez-donc, pour un progressiste, prendre exemple sur ce qui est exemplaire, stable, ce qui respecte les anciens, les traditions, les us et coutumes : Quelle crime ce serait !
    Dans un champ, ce quil faut déraciner ce sont les mauvaises herbes si lon veut que la récolte soit suffisante.
    Pour ce gouvernement l ennemi est la famille, mais pour la famille le danger c est la S.A. ÉLYSÉE-MATIGNON qui se comporte comme une dictature.
    Un seul slogan :
    DÉGAGEZ AVANT DE COMMETTRE UN CRIME SOUS COUVERT DE MAINTIEN DE L ORDRE !

  • JOSSELIN , 13 avril 2013 @ 9 h 34 min

    Il me fait penser aux réactions ….si en 1968 jeune on été contre la CHIENLIT !!

    Puis aux réactions dans les facs après 1968 si on été contre les grèves et la chienlit !!

    Puis après 1981 si on était contre ….ah ben non plus le droit à prendre la parole du tout ….!
    car “anesthésié” si non RIEN !

Les commentaires sont clôturés.