Racisme anti-Blancs : Éric Martin VS Ahcen Meharga, Leila Bouzidi et M’Baireh Lisette

Éric Martin, rédacteur en chef des Nouvelles de France, était invité mardi à débattre sur le thème « Du racisme anti-Blancs à la haine de la France : fantasme ou déni de réalité ? », dans l’émission « Forum Débat » présentée parAbdelkrim Branine sur Beur FM. Il avait face à lui Ahcen Meharga, de l’association Banlieue Plus, Leila Bouzidi, conseillère municipale d’opposition à Bobigny et cadre dans le secteur de la prévention spécialisée en Seine-Saint-Denis ainsi que M’Baireh Lisette, porte-parole du Parti des indigènes de la République.

Lire aussi :
> Le racisme anti-Blancs : un phénomène de miroir, par Marc Crapez
> Racisme anti-Blancs : l’avis des internautes, par Marc Crapez

Autres articles

10 Commentaires

  • jejomau , 15 Nov 2012 à 15:42 @ 15 h 42 min

    Pourquoi faire un débat dans cette radio ? Pourquoi faire un débat avec tous ces gens là en général ?

    Il n’y a pas de racisme anti-blanc. Il n’y a de racistes que chez les blancs. Les blancs sont de vrais cons et vrais salauds qui n’aiment pas les immigrés et les français issus de l’immigration.SI,si… ne discutez pas : c’est l’INSEE qui le dit .Et si l’INSEE le dit, c’est comme le Coran…

    Question à tous ces immigrés ou français issus d’émigration : pourquoi faites vous un débat ?

    Parceque vous pensiez que le racisme anti-blanc a touché juste quelque part ? Allooonss ! Ben voyons ! Mais pas du tout ! Il n’y a pas de racisme anti-blanc ….

  • Olizefly , 15 Nov 2012 à 22:04 @ 22 h 04 min

    Je pense que les interlocuteurs d’Eric Martin faisaient semblant de ne pas comprendre de qui il parlait quand il se référait à ces immigrés qui n’aiment pas la France. Il ne s’agissait bien entendu pas d’eux, contrairement à ce qu’ils faisaient semblant de croire, pour ne pas avoir à remettre en cause d’autres personnes originaires des mêmes régions du monde mais qui détestent la France et les Français.
    Ceci dit, il y a deux types de personnes qui n’aiment pas la France. Il y a ceux qui la détestent par idéologie, comme les islamistes. Et il y a ceux qui ne l’aiment pas parce qu’ils ont souvent été victimes d’actes de racisme. Eric Martin aurait gagné à préciser qu’il ne se référait qu’aux premiers. Pour les deuxièmes, j’ai vu en personne, à plusieurs reprises, comment ils étaient refoulés des entrées des discothèques au faciès, contrôlés par la police au faciès et pas pris pour des missions de travail intérimaire à cause de leur faciès. Dur d’aimer son pays quand on se sent moins bien traité par lui à cause de son apparence physique. On me dira que c’est à cause de tous ces jeunes, surtout maghrébins, qui se comportent très mal et c’est aussi vrai, mais le racisme, c’est justement de mettre tout un groupe dans le même sac et d’adopter face à un individu une attitude déterminée non pas par ce qu’il est mais par le groupe ethnique auquel il appartient. C’est la même chose pour le racisme anti-blanc qui consiste effectivement surtout en des comportements mal élevés ou agressifs et pas en des discriminations. On m’a déjà demandé ce que je faisais alors que je passais dans un quartier majoritairement arabe à Lyon alors que je n’ai jamais demandé à quelqu’un ce qu’il faisait dans mon quartier sous prétexte qu’il n’avait pas la peau blanche comme moi et la majorité de mes voisins. Mais à côté de ça je me rappelle d’un coup où je travaillais dans une boîte de la banlieue lyonnaise comme manutentionnaire et qu’une équipe est venu faire des travaux dans l’entrepôt. Un ouvrier arabe est tombé de l’échaffaudage et avant qu’on sache s’il était indemme, gravement blessé ou mort un ouvrier bien français de souche à côté de moi a dit “ça fera un Arabe de moins”. Alors qu’il ne l’avait jamais vu avant. Donc oui, le racisme anti-blanc existe, mais le racisme des blancs est aussi toujours bien vivant.

  • Olizefly , 15 Nov 2012 à 22:20 @ 22 h 20 min

    Je rectifie ce que j’ai écrit plus haut : il y a aussi de la discrimination anti-blanc. Si vous grillez un feu rouge et que vous êtes blanc, vous risquez plus de vous faire arrêter par la police que si vous êtes un groupe de jeunes beurs : la police a des ordres pour ne pas faire de remous, donc dans ce deuxième cas il préfèrent parfois fermer les yeux. Je le sais par un ami policier et aussi par un voisin qui a vu une scène de ce type et qui a demandé aux policiers pourquoi ils n’étaient pas intervenus : “nous avons des ordres pour faire semblant de ne pas voir dans ce genre de situation”. Le premier témoignage c’était sous Jospin, le deuxième sous Sarkozy. Donc malgré les grands discours de Sarkozy, c’était la même chose. Même chose pour les insultes à agent.

  • Richard , 16 Nov 2012 à 9:09 @ 9 h 09 min

    Nous pouvons toujours discuter et discuter encore il y aura toujours du racisme de tout les côtés, trop de différence entre les peuples et leur culture,

  • Daniel MARTINET , 16 Nov 2012 à 9:17 @ 9 h 17 min

    Effectivement Richard, vous avez totalement raison, le racisme a toujours existé pour les raisons eu autres que vous donnez.
    C’est pourquoi, chacun chez soi et il n’y aura pas de problème.

  • marie-france , 16 Nov 2012 à 10:25 @ 10 h 25 min

    tres juste!!!

  • marie-france , 16 Nov 2012 à 10:36 @ 10 h 36 min

    moi je suis raciste ,oui raciste contre des gens qui crachent sur notre drapeau,quiveulent du hallal dans les écoles,dans les hopitaux,qui crachent au sol,qui prient dans les rues,les femmes qui sont voilées pour bien montrer qu’elles sont différentes,les jeunes hommes de plus en plus nombreux qui se balladent en djellaba ,qui barrent les rues avec leurs voitures et drapeaux maghrébin ,les youyous vous en voulez encore des exemples???je sais de quoi je parle parceque ça été mon vécu pendant 15 ans!!!!!!Alors OUI pour cette racaille là je suis raciste!!!!!quand aux “blancs” raciste ,c’est pareil pour les noirs envers nous depuis que le monde est monde…..alors……que faire????les étrangers chez nousdoivent respecter nos us et coutumes point barre!

Les commentaires sont fermés.