La France contre les croix et les auréoles!

Tribune libre de Robert Ménard*

Cyrille et Méthode vont retrouver leurs auréoles sur les euros slovaques. Eh oui, la Commission européenne a finalement accepté que les deux apôtres slaves, les deux saints échappent aux fourches caudines des laïcards qui sévissent dans les instances européennes. On les verra bien, avec croix et auréoles, sur la pièce de deux euros émises à l’occasion des 1150 ans de leur arrivée dans ce qui deviendra la Slovaquie.

Nous avions rapporté, ici même, les arguments des ronds-de-cuir bruxellois. Ces apparatchiks avaient invoqué le « respect de neutralité religieuse », s’abritant derrière un règlement communautaire qui les autorisent à de telles mesures – j’allais dire, de telles extrémités – quand un « projet de dessin est susceptible d’engendrer des réactions défavorables parmi ses citoyens ».

Vous vous en doutez, personne n’a manifesté dans les rues de Bratislava. Pas une seule« réaction défavorable » à la présence de ces « détails » qui révulsent Bruxelles. Tout au contraire : on s’est ému. L’Église locale a même dénoncé, on s’en doute, ce « manque de respect envers l’histoire du pays ».

Mais alors, qui était donc à l’initiative de cette saisie de nos censeurs européens ? Deux pays figurez-vous. La Grèce, d’une part. On peut le comprendre : la patrie de l’orthodoxie est chatouilleuse sur toutes ces questions. Mais aussi… la France !

Je ne sais pas qui, à Paris, a décidé d’initier une telle démarche. Des fonctionnaires sourcilleux, appartenant à quelque loge ? Des politiques se shootant au laïcisme qui fait fureur aujourd’hui de l’extrême gauche à l’extrême droite ? Qu’importe. On se souvient encore de la levée de boucliers quand on invoqua, lors de la discussion de la Constitution européenne, les « racines chrétiennes » de notre continent… On était en 2004. Rien n’a changé. Non, pas tout à fait. À Bruxelles, on a fini par entendre les protestations des Slovaques qui, à 62%, se déclarent catholiques. À Paris, on continue de patauger dans les vieilles querelles du siècle passé… de quoi nous donner envie de sortir l’ail et le crucifix !

Un mot encore. En 1985, Jean-Paul II avait proclamé Cyril et son frère Méthode co-patrons de… l’Europe.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

15 Commentaires

  • Tarantik , 15 décembre 2012 @ 11 h 07 min

    “Fonctionnaires sourcilleux” est un doux euphémisme pour parler de crétins idéologues qui entretiennent la lutte des classes et par leurs “bonnes actions” dressent finalement les gens les uns contre les autres.
    L’antiracisme forcené (entre autres) a fabriqué plus de “racistes” qu’il n’en a éradiqué.
    Et si nous formions une Association de lutte contre les aigrefins qui vendent un bonheur qui empoisonne toute la Société ?
    Mais il est vrai, comme le disait Chateaubriand, qu'”on ne doit dispenser le mépris qu’avec économie, à cause du grand nombre de nécessiteux”.
    Cordialement

  • Francois Desvignes , 15 décembre 2012 @ 11 h 25 min

    La République , sa raison d’être, sa nature profonde, sa cellule ADN, est sa christophobie et edans son délire christophobe elle n’a tué lle roi que dans l’espoir de tuer Dieu.

    De ce point de vue, sa “laïcité” n’est que la forme la plus polie de sa haine de Dieu

    Elle a imposé à la nation son mépris de Dieu et l’a enseigné à toute l’Europe, y compris et d’abord bruxelloise, avec le dessein que ce mépris se transformerait de lui-même en haine.

    Sa christophobie est son leitmotiv tu en plus d’être sa nature profonde. C’est elle qui lui dicte toutes ses politiques des mssacres de septembre à sa collaboration éhontée avec l’étranger mahométan.

    Car si elle déteste autant que nous l’islam, elle partage avec lui ce qui chez nous ne fait que rajouter à notre dégoût : elle a trouvé dans la christophobie constitutive de l’islam le pendant exacte de sa christophobie de naissance faisant ainsi de Marianne et de Mahomet, des alliés objectifs, pour cause de phobie commune, en même temps que les deux plus grands criminels de l’Histoire.

    Car celui qui est ennemie du Christ est ennemie du Genre Humain, selon ce que l’Evangile de Saint Jean nous a enseignés.

    Et ainsi, Marianne et Mahomet , les Ennemis jurés de tous les Français.

    Comme l’Europe de Bruxelles, leur fille idéologique, la tortionnaire de tous les Européens.

  • hector galb. , 15 décembre 2012 @ 12 h 49 min

    Il ne faut pas dire la France mais la République française.

    Je ne suis pas surpris qu’elle ait osé protester. C’est le fruit de l’impunité née de l’anonymat. Cela continuera tant que les noms des responsables resteront dans l’ombre des loges. Le souci est que si ces noms ne sortent pas, ce sont toutes les loges et l’ensemble de leurs membres qu’il faudra condamner, ce qui serait source d’injustice.

  • Aziliz , 15 décembre 2012 @ 13 h 58 min

    Les gouvernements depuis 60 ans sont anti-français de souche.
    De Gaulle a trahi les Français de manière éhontée et les autres n’ont fait que suivre.
    L’Europe est une usine à gaz qui n’a plus rien à voir avec le Marché Commun, vendue
    aux EtatsUniens et au Capital sans foi ni loi.
    Et comme dit l’autre le fric n’a pas de religion.
    Lamentable.

  • diego , 15 décembre 2012 @ 15 h 38 min

    Je me demande ce que fait l’organisation Miviludes si prompte a dénoncer les dérives sectaires. Elle devrait peser de tout son poids pour faire interdire cette secte néfaste qui s’appelle la franc maçonnerie. Mais peut être que cette organisation est elle même infiltrée par les adeptes du tablier…

  • brennou , 15 décembre 2012 @ 21 h 28 min

    La Miviludes a essayé, il y a une quarantaine d’années, de s’attaquer à la F…M… . Le fouet a claqué et, instantanément, la Miviludes s’est couchée (ce devait être une querelle de loges !).

  • Gisèle , 15 décembre 2012 @ 22 h 51 min

    François
    Marthe Robin a dit en son temps que l’islam serait le bâton qui corrigerait la France de son apostasie . Mais elle n’a pas dit QUI tiendrait le bâton ….. vous et moi le savons ….

Les commentaires sont fermés.