Une église transformée en mosquée !

Tribune libre de Robert Ménard*

Un pincement au cœur. Un malaise. Plus même, un sentiment d’abandon, une sorte de honte. L’église Saint Éloi de Vierzon, dans le Cher, est à vendre. Triste. Mais plus encore, elle pourrait devenir une mosquée. Oui, une mosquée. La communauté musulmane s’est portée acquéreur. Rien n’est encore fait. Mais rien n’est exclu. On le saura bientôt. Le bâtiment, construit dans les années 50 — après la loi de 1905 instaurant la séparation des Églises et de l’État — était à la charge du diocèse de Bourges. Très lourd, trop lourd.

J’ai lu que certains chrétiens étaient « satisfaits de savoir que ce lieu de culte demeurera un lieu de culte ». Je dois vous avouer que je ne partage pas ce sentiment. J’aurais préféré les voir se retrousser les manches et chercher l’argent nécessaire à sauver cette maison du Christ. Je ne rêve pas de voir chacun de nos villages, de nos bourgs, de nos sous-préfectures s’orner d’une mosquée. Ce qui ne m’empêche pas d’admirer la délicatesse de la Grande Mosquée de Paris, de m’émerveiller des minarets tout de vert parés dans la nuit de Damas. Mais, dans ce qui reste mon pays, rien autant qu’une église ne dit cette histoire, cette culture que j’aime.

Il faut des lieux de culte pour les musulmans, bien entendu. Mais, j’ose l’écrire, des lieux discrets. Une église transformée en mosquée ? Non. J’ai juste envie de me souvenir qu’à Vierzon, je peux aller prier sur les reliques de Sainte Perpétue, jetée aux fauves en l’an 203 de notre ère.

Encore une information. Le Conseil français du Culte musulman (CFCM) a porté plainte pour « diffamation » contre Jean-François Copé après ses propos sur le cas d’un jeune qui se serait fait « arracher son pain au chocolat par des voyous » au motif « qu’on ne mange pas au ramadan ». Des propos qui alimenteraient « l’islamophobie ».
 Pour l’avocat du CFCM, il ne s’agirait, ni plus ni moins, que d’une « atteinte à la dignité des Français musulmans ». Et de nous ressortir le reproche dorénavant rituel : l’actuel patron de l’UMP aurait tenu des « propos stigmatisants ». Mais la seule chose qui compte, Maître, c’est la véracité des propos tenus par M. Copé. Et qui connaît certains quartiers ne peut en douter une seconde. Alors, que cela plaise ou non aux représentants des musulmans de France, on a le droit — et le devoir — de dénoncer pareils comportements. Je serai avec plaisir à la barre du tribunal, pour témoigner de la « moralité », comme on dit, de Jean-François Copé.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

17 Commentaires

  • Frédérique , 16 Oct 2012 à 15:31 @ 15 h 31 min

    Une église transformée en mosquée, quelle importance? Si cette église est abandonnée par ses fidéles, mieux vaut la voir transformer en mosquée que de voir une mosquée érigée dans un paysage qui n’intégrera pas l’architecture d’une mosquée. Ce n’est pas en vous offusquant qu’une église change de culte que vous changerez le problème de notre pays. Sans parler de religions, notre pays ne peut plus recevoir d’immigrés de quelques confessions qu’ils soient, pour des problèmes économiques, mais puisqu’on continue à les recevoir, pourquoi s’indigner du fait qu’ils prennent possession de lieux de culte désertés par ses fidéles, c’est de l’hypocrisie.

  • jejomau , 16 Oct 2012 à 17:25 @ 17 h 25 min

    Un église est consacrée. Ce n’est pas seulement “un lieu” de culte…

  • Frédérique , 16 Oct 2012 à 17:46 @ 17 h 46 min

    Consacré= dédié, ici dédié à dieu et alors, consacré au dieu catholique abandonné par ses fidéles, ou consacré au dieu musulman honoré par ses fidèles, c’est toujours consacré à dieu puisqu’il n’en existe qu’un et que seuls les humains lui donnent une identité différente pour se foutre sur la gueule.

  • Goupille , 17 Oct 2012 à 0:39 @ 0 h 39 min

    Quiconque connaît Viaaarzon ne s’étonnera pas : ville sinistrée dans laquelle ne restent que des épaves d’un développement industriel disparu, autochtones ou allogènes tous subventionnés.
    Viaaarzon, c’était une place forte du communisme dans le Cher. Communisme, matérialisme, athéisme, anticléricalisme et, depuis Giscard, islam privé, islam ostensible, conversions à l’islam ostentatoire, et demain islamisme… Le grand chambardement…

    Allée sur Internet pour voir à quoi ressemble cette église : à rien. Au mieux à une criée aux poissons, laide, sans âme, débris de la hideur des années 50/60.

    Quand on connaît les Evêques de la Cef, on ne s’étonnera pas non plus de leur manque de combativité. Pas d’évangélisation, pas de prosélytisme, pas de vagues, dialogue interreligieux, résignation au retour aux catacombes, résignation à la dhimmitude, résignation au martyr.

    Putain d’ta race ! La Haine !

  • o.icaros , 17 Oct 2012 à 7:59 @ 7 h 59 min

    Les musulmans auraient-ils accepté qu’on achète une mosquée pour la transformer en église? Dans ces conditions comment se fait-il que ce qu’ils refuseraient pour eux, ce qui est sacrilège pour eux, ne les choque pas. D’eux mêmes, s’ils étaient bien intentionnés, ils devraient savoir que leur démarche est dérangeante et d’eux-mêmes ils devraient s’interdire une telle demande. J’aimerais connaître le non formulé de leur choix. Il y a quelques années, on leur cédait des églises puis les autorités religieuses y on renoncé après s’être aperçu que les musulmans prenait ce geste généreux comme une victoire sur le christianisme.

  • marie-france , 17 Oct 2012 à 10:06 @ 10 h 06 min

    ce n’est pas pareil Frédérique ,la preuve en est que le diocése vend cette église alors que si elle devient mosquée c’est un morceau de terre sainte pour les musulmans voilà la différence et elle est immense!!!et comme çà tout doucement ils prennent notre Patrie,ou les musulmans mettent les pieds çà devient TERRE DE L’ISLAM!!!!!!!!!

  • MarcS , 17 Oct 2012 à 10:08 @ 10 h 08 min

    Dommage que ne figure pas une photo de l’église en question (que je ne connais pas).
    Si elle ressemble à bon nombre d’ églises reconstruites aprés la seconde guerre avec de chiches matériaux et selon des plans architecturaux délirants, déjà voisins de ceux que nous pondent certains artistes dits contemporains …, je ne verrais pas d’inconvénients à ce qu’elle soit “refilée” aux instances islamiques.
    Mais s’il s’agit d’une belle oeuvre réalisée avec le seul souci de plaire au dieu des chrétiens, je partage l’analyse de Robert Ménard

Les commentaires sont fermés.