Incident au Sénat cette nuit à propos des massacres de Vendéens

Document. Cet échange au Sénat (à partir de la page 20), dans la nuit du 16 au 17 janvier, se passe de commentaires :

“M. Jean-Pierre Michel. – La suppression des départements? Que dire, alors de la création du conseiller territorial voulu par l’ancienne majorité ? Pendant un quart d’heure, M. Retailleau s’est livré à des considérations politiciennes. Les Vendéens ont combattu la République ! (Vives exclamations à droite)

M. Bruno Sido.– Cela justifie un rappel au Règlement !

M. Rémy Pointereau. – Prenons exemple sur la Vendée ! C’est un département de référence.

M. Jean-Pierre Michel. – Il semble que M. Retailleau souhaite m’interrompre. Je lui cède bien volontiers la parole.

M. Bruno Retailleau. – Nous travaillons ici sur des textes qui nous tiennent à cœur, parce que nous exerçons des responsabilités. J’ai dit combien cette motion me tenait à cœur.

Je ne vous permets pas de dire que les Vendéens étaient contre la République. Ils se sont soulevés contre une république terroriste mais, il suffit de lire leurs cahiers de doléances, ils soutenaient les idéaux de 1789.

La Terreur a tué des dizaines de milliers de Français.

Mme Cécile Cukierman. – Et combien en ont tué les rois ?

M. Bruno Retailleau. – Je m’honore d’être élu d’un des départements qui ont donné le plus de leur sang durant la Première guerre mondiale. Nous sommes fiers d’être Vendéens, Français et républicains. Nous sommes fiers du drapeau dont le bleu, le blanc et le rouge proclament la synthèse des valeurs de la France.

J’estime que cette discussion mérite autre chose que des invectives. (Applaudissements à droite)

M. Jean-Pierre Michel. – J’ai été choqué par le logo qu’a retenu le département de la Vendée. Je partage la conviction de Clemenceau, la Révolution ne se découpe pas en tranches de saucisson, mais elle est un bloc! (Vifs applaudissements sur les bancs CRC et socialistes)

Mme Cécile Cukierman. – Voilà les fondamentaux !

Monsieur Retailleau, vous n’avez rien prouvé pour justifier un renvoi en commission. (M. Rémy Pointereau incite M. Bruno Retailleau et un certain nombre de sénateurs UMP à quitter l’hémicycle) D’ailleurs vous prouvez votre mauvaise foi en quittant l’hémicycle !”

Autres articles

37 Commentaires

  • Sylvain , 17 Jan 2013 à 17:37 @ 17 h 37 min

    Le pire c’est que Madame Cukierman est une ancienne prof d’histoire-géo… Avec une remarque aussi pauvre que puérile, on est en droit de se poser des questions sur ses compétences…

  • Sylvain , 17 Jan 2013 à 17:46 @ 17 h 46 min

    En tant que Vendéen, je pense que beaucoup d’entre nous n’attendent pas d’excuses, on souhaite juste du respect, pour notre département, son histoire, ses morts et son drapeau.

    Et si dans les premiers temps du conflit on pouvait parler d’une guerre civile, le second avec les colonnes infernales n’était rien de plus qu’un massacre et une politique de la terre brulée digne des pires dictatures.

    C’est une honte que des propos négationnistes et insultants envers un département et ses habitants soient tolérés dans un endroit officiel comme le sénat.

  • VALEO , 17 Jan 2013 à 17:51 @ 17 h 51 min

    Et bien comme tout bon petit Français, correctement élevé en primaire, collège, lycée puis facultés de médecine, je voyais le système républicain comme un socle logique, exent de toute tâche et unique système politique valable.

    Puis, vers l’âge de 30 ans, j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari. Un ingénieur, érudit d’histoire et de fait Royaliste. Cette chose me semblait incroyable au XXème siècle. Il n’a jamais cherché à m’imposer quoi que se soit, d’ailleurs j’ai connu ses positions après notre mariage. Et je me suis mis à me renseigner, à lire des livres “interdits”, à me rendre à des conférences d’historiens, de sociologues et de politologues. Il m’a fallut environ 5 ans pour me rendre compte d’une part que la République est née par le glaive et qu’elle a rendu à l’état d’esclave son peuple, et connaître la grandeur de la France durant 2 000 ans sous le règne de grands Rois.

    Bien entendu tout n’est pas rose, et aucun système politique est parfait. Bien entendu, il faut remettre les choses dans leur contexte historique, et analyser un Henry IV en connaissant la mentalité du peuple au XVIème. Mais force est de constater l’état de la France entre le Vème et le XVIIIème et l’état entre le XIX et le XXI (je passe la fantastique période Napoléonienne). Dans la première tranche la France devient la première puissance mondiale en environ 1 500 ans sous un système royaliste, dans le deuxième cas, la France s’enfonce en 250 ans. Les difficultés économiques et humaines existaient également au Xème siècle par exemple (l’ Angleterre et la Hollande étaient des puissances économiques ne proportion supérieur aux USA ou à la Chine…), il s’agit donc bien d’incompétence de nos dirigeants et du système en place.

    Plus je connais la politique et les politiques, qui ne sont ni plus ni moins que des clans réfléchissant à très court termes afin de favoriser leur clan, puis ensuite la France, plus je pense que le système royaliste constitutionnelle ou parlementaire est une bonne solution. Le Roi est de fait au dessus des partis et n’a pas besoin de favoriser sa réélection, il assure ainsi une vrai démocratie impartiale, pour la France uniquement.

    Reste que beaucoup de chose repose sur les épaules d’un homme ou d’une famille, et qu’il faut effectivement des Rois “solides” et très bien préparés à leur mission ! Maintenant, ne soyons pas naïf, il existe de forte distensions au seine des partis royalistes…

    Vive le Roy !

  • VALEO , 17 Jan 2013 à 18:00 @ 18 h 00 min

    Pauvre femme…

    Les Rois n’ont tués personne.
    Les système politique Oui, les Etats aussi.

    Mais si il faut comparer les grands systèmes politiques de l’histoire du monde nous avons :

    >Royauté
    >République
    >Communisme
    >Nationale Socialisme

    Prenons une période simple, disons 500 ans, quels sont à votre avis, Mme Cukierman, les régimes ayant le plus de sang sur les mains…tic…tac…tic…tac

    Grand vainqueur : Le communisme !

    Second le Nationale Socialisme

    2 grand principes idéologiques de gauche !

    Troisième, et oui, la République (cumul des morts par guerre durant les grands conflits… guerre de sécession au USA, 1 et 2 WW, Vietnam, guerre de prusse, divers conflit en Afrique,…)

    Bon dernier, la Royauté. Les guerres comme la guerre de 100 ans au XV ont fait un maximum de 200 000 morts sur environ 116 ans en Europe…

    Comme beaucoup de prof d’histoire, Mme Cukierman, soit ne connait pas ses programmes, soit ment !

  • lapotre , 17 Jan 2013 à 18:57 @ 18 h 57 min

    Madame Cukierman ne parle même pas un français correct et en outre sa question n’a pas de sens. La Vendée a été l’objet d’un génocide : 120 000 morts. et peut-être bien davantage. Voici le rapport de Westerman au Comité de Salut Public ( si mal nommé ) :
    “Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains, elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Suivant les ordres que vous m’avez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, massacré les femmes, qui au moins pour celles-là
    n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher, j’ai tout exterminé.”
    Que leur faut-il de plus ? La république n’a jamais été avare du sang de ses enfants, on l’a vue à l’oeuvre à plusieurs reprise : en 1871 quand ce scélérat de Thiers a ordonné aux gardes mobiles de tirer sur une foule pacifique de travailleurs; en 1934, quand cet escroc de Daladier a également ordonné de tirer sur une foule de patriotes et d’anciens combattants. A présent, elle offre nos soldats comme chair à canon dans des guerres qui n’ont rien à voir avec nous. C’est cela la république, comme disait Léon Daudet
    :” c’est un régime de trahisons, de vols et d’assassinats”.

  • diego , 17 Jan 2013 à 20:11 @ 20 h 11 min

    Si cette dame Cukierman est prof d’histoire, ça montre dans quel délabrement est l’enseignement en France… Et dire que ce sont eux qui apprennent l’Histoire à nos enfants. LAMENTABLE!!!!!!!!!!!!!!

  • Tintin , 17 Jan 2013 à 21:41 @ 21 h 41 min

    Nous sommes tous des Vendéens.

    Le drapeau républicain n’est pas celui de la France et ne sera jamais le nôtre.

    Le drapeau Suisse est désormais celui que nous brandirons dans toutes nos manifestations, que nous accrocherons aux fenêtres de nos maisons, avec le drapeau vendéen.

    Que la République et ces charognes de l’UMP ou du FN en soient convaincus, ni le PS, ni l’UMP, ni le FN n’aurons de place dans le nouveau régime Suisse que nous instaurons.

    Lors de la “manif pour tous”, le drapeau Suisse, le plus beau de cette manifestation, le seul de cette manifestation, était tenu par des français, comme nous le voyons dans les vidéos.

    Alors nous ne brulerons pas le bleu blanc rouge, car il ne s’agit pas de restaurer la monarchie, mais nous hisserons de nouvelles couleurs.

    Les drapeaux provinciaux (vendéen, savoyard, versaillais, alsacien etc.) prendront la place du drapeau bleu blanc rouge de la République et le drapeau Suisse prendra la place du drapeau de l’Union Européenne, comme celle de la bannière étoilée des USA ou celle du drapeau Chinois.

    Nous sommes à l’aune d’un nouvel age d’or et nous le ferons partir de Paris pour le Monde.

Les commentaires sont fermés.