Royaume Uni : le christianisme sera demain une religion minoritaire et décline 1,5 fois et demi plus vite que prévu

C’est ce que révèle le Daily Telegraph, qui a décortiqué les derniers chiffres de l’Office for National Statistics, l’équivalent de l’INSEE outre-Manche.

« Une nouvelle analyse du recensement de 2011 montre qu’une décennie de vague migratoire a, en réalité, masqué l’ampleur du déclin de l’appartenance au christianisme chez les Britanniques – tandis que dans le même temps, on observe une hausse spectaculaire de l’islam, notamment chez les jeunes ». Il est en effet établi que l’immigration récente a fait venir outre-Manche plus d’1,2 million d’immigrés chrétiens, notamment polonais ou nigérians, encore très pratiquants, ce qui aurait dû compenser, en principe, la tendance de fond.

Ce ne sont donc pas les vagues migratoires de ces dernières années, en grande partie d’origine est-européenne, qui sont responsables du déclin du christianisme, c’est même le contraire. Outre la montée de l’athéisme, l’article, sans le dire ouvertement, évoque la vitalité démographique des générations précédentes d’immigrés musulmans comme principale cause de ce déclin.

Le quotidien conservateur annonce également qu’au cours de la prochaine décennie, pour la première fois, les chrétiens seront une minorité à se déclarer ainsi. Par ailleurs, démographiquement, les musulmans britanniques auraient en moyenne 25 ans, tandis que les chrétiens auraient « presque le double de leur âge », soit presque la cinquantaine.

En une décennie, 6,4 millions de personnes de plus déclarent être « sans religion ».

Commentant ces chiffres, un porte-parole de l’Église anglicane s’est même réjoui que « ces chiffres soulignent la diversité de la chrétienté aujourd’hui dans ce pays, une diversité qui a continue à croître pendant plusieurs décennies et qui illustre la pertinence du christianisme pour des gens de tous les milieu ».

Un optimisme et un déni du réel qui a de quoi laisser franchement pantois…

Quelques chiffres à retenir :

  • Près d’un Britannique de moins de 25 ans sur 10 se déclare musulman. Moins de 50% des jeunes se considèrent comme chrétiens.
  • En moins d’une décennie, le christianisme a perdu 5,3 millions de fidèles.
  • Près de la moitié des musulmans britanniques sont âgés de moins de 25 ans, près d’un quart des chrétiens ont plus de 65 ans.

Lire aussi :
> Les Britanniques favorables à l’enseignement du christianisme à l’école
> Le Royaume Uni : guerre contre le christianisme ou crise d’identité ?

Articles liés

8Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Léa , 17 mai 2013 @ 12 h 48 min

    L’Eglise anglicane a beaucoup déçu par ses prises de position d’un libéralisme ébouriffant : on se souvient,en particulier, de l’ordination des femmes et surtout, de l’activisme pro-charia de l’Archevêque de Canterbury précédent, qui n’a laissé sa place qu’en janvier dernier.
    Beaucoup hésitent très probablement,à faire confiance à une Eglise nationale incapable de tenir un cap et perçue comme trop progressiste.
    Il est possible aussi qu’une majorité d’Anglais déçus, mais nationalistes, aient hésité à se porter sur le Catholicisme et se définissent comme “sans religion” par amertume. Cela étant, il n’y a qu’à lire les commentaires sous les articles politiques pour noter à quel point, au Royaume-Uni, la Bible et le moralisme protestant (ou anglican, c’est pareil) restent présents.
    Quand on lit leurs multiples références au “péché”, on en reste sans voix…

  • François desvignes , 17 mai 2013 @ 13 h 44 min

    “Sous les cendres , la braise…”

    Je me souviens que bien avant la première manifestation contre la Loi Taubira un journaliste des medias meanstream interrrogeait goguenard le président de Civitas, persuadé, que “le chapelet ne ferait plus descendre quiconque dans la rue”.

    Nous connaissons la suite.

    Et il se pourrait que nous n’ayons encore rien vu !

    C’est même certain….

    C’est Marianne qu’on va pendre et la Croix que l’on va déterrer.

    D’ailleurs, si une critique devait être adressée à l’article ce serait celle-là : c’est parce que la Grande Bretagne se déanglicannise qu’elle se christianise car ce n’est pas parce qu’elle ne fréquente plus un culte qu’elle ne croit plus mais au contraire parce qu’elle espère toujours en Dieu qu’elle ne croit plus à ce culte là.

  • Gabrielle , 17 mai 2013 @ 15 h 12 min

    Euh… pour y avoir vécu, les Britanniques ne sont pas les plus moralistes (et c’est un understatement…) du monde, niveau moeurs, adultère, sexualité précoce, etc…ils battent tous les records !

  • Goupille , 17 mai 2013 @ 15 h 34 min

    C’est cela… Surtout que cette appartenance patriotique à l’anglicanisme finit par leur poser un problème de conscience : après tout, la scission s’est faite pour une exclusive raison, nous allons dire de descendance mâle, pour rester décents.
    Ils sont trop nombreux à savoir désormais que leur Roi était un serial killer, à une époque où ce genre de moeurs avaient disparu des nations civilisées…
    Cela refroidit.

  • Câlinou , 17 mai 2013 @ 18 h 53 min

    Remarques de bon sens de Léa, François et Goupille.

  • Paule C , 17 mai 2013 @ 19 h 20 min

    Les mêmes causes produisent les mêmes effets, Thilo Sarrazin avait déja décrit cette situation en Allemagne, provoquant une levée de boucliers contre ses propos “racistes” et “fascistes”..

  • boucan , 17 mai 2013 @ 22 h 51 min

    En Angleterre sûrement, car l’Angleterre n’a qu’une religion : Mammon.

    Que reste t il d’anglais en Angleterre ?

    Elisabeth II, extraordinaire souveraine, après elle, ce sera le chaos et la chute de la monarchie.

    L’Angleterre deviendra le premier pays occidental musulman.

    La France, malgré son délitement, est fille aînée de l’Eglise, fille volage, fille rebelle, fille relapse, inconséquente mais son coeur est chrétien, elle résistera à la fin des temps.

    Il suffit de voir la manif pour tous.

    Nous, on ne lache rien.

    Quant à l’église catholique elle progresse partout sauf en Europe.

    Le centre de gravité mondial n’est plus en Europe, il est en Amérique latine, en Asie et plus tard, il sera aussi en Afrique mais pas en Europe.

    Il suffit de voyager et d’ouvrir les yeux.

Les commentaires sont clôturés.