Pas (encore) de mosquée à Athènes

Il s’agit d’une exception dans l’Union européenne : Athènes est en effet la seule capitale du vieux continent à ne pas avoir de mosquée. Les musulmans de la ville doivent donc se contenter de sous-sols, de garages et d’entrepôts. Environ 500 000 dans tout le pays (dont 40% vivent à Athènes même) et pour beaucoup d’origine immigrée, ils s’en plaignent régulièrement. Naim Elghandour, président de l’Association des musulmans de Grèce (18 000 membres revendiqués), dénoncent les difficultés logistiques qui en résultent ainsi que l’absence d’imam.

Il semble oublier un peu vite que pour les grecs, l’islam reste le symbole de l’occupation ottomane de plusieurs siècles qu’ils ont subi. De fait, depuis que les Ottomans ont définitivement quitté Athènes en 1833, il n’est plus question d’y édifier une mosquée. La crise économique, l’opposition très nette d’une majorité de la population et celle de la très influente Église orthodoxe y contribuent également. Avant les Jeux Olympiques de 2004, l’Arabie Saoudite (dont la transparence vis-à-vis des mouvements islamistes est tout sauf évidente) avait proposé de financer entièrement une grande mosquée près de l’aéroport d’Athènes, mais le Saint-Synode avait, à force de pressions, fait échouer le projet. De toute évidence, les grecs sont encore majoritairement décidés à préserver leur indépendance et leur identité.

Mais les choses pourraient malheureusement changer. Le maire de Thessalonique, Yannis Boutaris, souhaite fournir une mosquée digne de ce nom aux 5 000 musulmans de sa ville, ainsi qu’édifier un mémorial à la mémoire de Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne et originaire de Thessalonique (mais aussi ennemi de la Grèce puisque acteur important de la guerre de 1919-1922). À Athènes même, les autorités étudient la possibilité d’utiliser une ancienne base navale à l’Ouest de la ville pour en faire la première mosquée de la capitale. Mais Elghandour n’en parait pas satisfait : le lieu idéal serait plutôt une ancienne mosquée devenue un temple datant du XVe siècle dans le quartier de Monastiraki. Peut-on espérer, au cas où ce projet de concrétiserait, qu’en retour la Turquie accepte que l’ancienne basilique Sainte-Sophie d’Istanbul transformée en mosquée redevienne un lieu de culte chrétien ?

Source : Southeast European Times.

Autres articles

9 Commentaires

  • jejomau , 17 Juil 2012 à 14:15 @ 14 h 15 min

    C’est vraiment des “benêts”.

    SOIT ils n’ont encore rien compris et ils cherchent la m….. comme on dit vulgairement. D’autant qu’avec tous les soucis qu’ils ont déjà pour nourrir leur peuple, ils se posent encore la question de savoir s’ils doivent construire une immense mosquée….
    SOIT ils ont décidé que – dans un futur assez proche – les femmes devaient toutes être voilées, la charia appliquée dans le monde entier, les mains coupées, l’alimentation devenir systématiquement halal et haram, etc…

    Bien. Mais au final, quand ils auront IMPOSE à la terre entière ce mode de vie, il réaliseront TROP TARD que l’économie mondiale se sera effondrée et que…. Même EUX – ceux d’entre eux qui vivent dans le luxe total et auront imposé cet islam – n’auront plus RIEN !

    Le résultat de tout ceci : c’est que l’homme sera redevenu une bête cherchant désespérément sa nourriture pour survivre dans des sociétés islamiques folles… Marrant que personne ne voit plus loin que le bout de son nez et ne réalise pas tout ceci uniquement en regardant les fruits produits par ce genre de société…

  • Yohann , 17 Juil 2012 à 15:37 @ 15 h 37 min

    Bien sûr que l’Arabie séoudite est derrière tout ça, elle veut voir des mosquées dans le monde entier mais combien d’églises en Arabie????. Le monde occidental est aveugle et va droit dans le mur

  • Robert , 17 Juil 2012 à 20:20 @ 20 h 20 min

    Finalement, ils sont bien les grecs!

  • jean-luc , 18 Juil 2012 à 7:45 @ 7 h 45 min

    Les musulmans ont une solution toute trouvée pour pratiquer leur religion (que je ne qualifierais pas) : émigrer en Turquie, pays paraît-il en plein boom économique. Quant aux illégaux pakistanais, africains et compagnie qu’ils prennent le chemin du retour. Grecs, ne laissez pas construire, pas comme nous, ces symboles de conquête (la mosquée du XVè siècle, qui servait d’entrepot pour les objets trouvés sur l’agora romaine, qu’ils la laissent s’écrouler, elle s’appelle Fetiyeh, la Conquête, en soi c’est une bonne raison pour l’anéantir). Un monument à Ataturk ? On pourrait construire, en France, un monument commémorant Hitler, ce serait équivalent. Ce Boutaris (pourtant les Boutaris sont une famille de marchands de vin)doit fréquenter les bobos.

  • Pesneau , 18 Juil 2012 à 10:40 @ 10 h 40 min

    Pourvu qu’ils le restent !

  • Pesneau , 18 Juil 2012 à 10:43 @ 10 h 43 min

    Grecs, tenez bon contre vents et marées pour nous remonter nos pantalons.

  • Aaron , 18 Juil 2012 à 16:46 @ 16 h 46 min

    Courage les Grecs, vous donnez le bon exemple!!

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France