Un commissaire européen menace le Danemark

Le Danemark a récemment pris des dispositions pour rétablir les contrôles aux frontières afin de lutter contre les trafics illégaux et l’immigration clandestine. La Norvège lui a emboîté le pas quelques jours plus tard. Cette décision prise par le gouvernement Danois ne semble pas être du goût de la Commission européenne qui craint pour la pérennité de l’Espace Schengen de libre circulation des biens et des personnes.

“Nous avons des inquiétudes persistantes quant à la compatibilité du renforcement des contrôles danois avec les libertés garanties par les traités européens, en ce compris l’acquis Schengen” a déclaré le commissaire européen Cecilia Mallmström dans un communiqué. Elle poursuit en affirmant qu’il “appartient au Danemark de démontrer par les faits que la gravité de la situation justifie la mise en place de contrôles qui peuvent affecter la libre circulation des biens, des services et de personnes.” Elle n’hésite pas non plus à brandir la menace d’une procédure engagée par la Commission européenne contre le Royaume du Danemark en affirmant qu’elle utilisera “tous les outils à sa disposition” pour faire respecter les traités européens.

Le Danemark semble pourtant bien décidé à maintenir ses contrôles aux frontières puisqu’un renforcement progressif de ces derniers est prévu jusqu’en 2014.

Autres articles

2 Commentaires

  • de mugriet robert , 20 Juil 2011 à 6:42 @ 6 h 42 min

    décidément, cette commission me fait de plus en plus penser à la grosse “commission” ou au soviet suprême; c’est un Russe qui avait réussi à fuir l’enfer communiste qui avait dit: “je ne vous comprends pas , vous européens, vous vous efforcez de construire un système que nous avons mis 70 ans à abattre…!”.
    Nous en sommes là… vivent les nations! et à bas cet état suoranational que les officines occultes veulent nous imposer!

  • SAINT MARTIN Louis , 20 Juil 2011 à 10:40 @ 10 h 40 min

    Un seul mot d’ordre : sortir de cette pseudo-Europe, le plus vite possible.
    Une seule méthode: la rupture nette et précise.
    Et s’il faut envoyer quelques CRS à Bruxelles pour calmer les hommes de paille du futur super-Etat mondial dominé par qui vous vous doutez un peu qu’il le serait, et qui se cachent sous le nom de “commissaires” – envoyons les.
    Mais je suis sûr que nos courageux commissaires se seront déjà envolés.
    A propos de “commissaires” on ne peut s’empêcher de penser aux sinistres “commissaires du peuple” en Union soviétique et encore plus aux “commissaires de la république” qui allaient, dans nos provinces, semer la haine, la terreur et ordonner les massacres de ceux qui ne croyaient pas aux vertus de notre si merveilleuse révolution.
    A la lumière de cette volonté de plus en plus manifeste d’asservir les nations européenne, d’ignorer la volonté réelle de leurs populations, leurs libertés, leurs manières de vivre, leurs cultures et leur religion : le christianisme; et de menacer les gouvernements récalcitrants, il est clair que tous les gouvernements français qui se sont succédé depuis la libération – et qui ont contribué, peu ou prou, à enfanter un tel monstre oppressif – seront un jour jugés pour forfaiture par l’Histoire. A moins que les peuples enfin réveillés de leur long sommeil européiste, ne s’impatientent et, devançant l’Histoire, ne traite ses “élites” comme les Ben Ali, les Moubarak, voire les Ceauscescu, le furent il n’y a pas si longtemps.

    LSM

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France