Philippe Vardon (3/3) : « l’immigration peut être une chance pour la France »

Dans Eléments pour une contre-culture identitaire par Philippe Vardon, une entrée a retenu notre attention : “catholique solaire”. L’auteur veut parler de “ces jeunes” qui “renouent avec le christianisme” et qui “revendiquent volontiers un catholicisme viril”. Certains perçoivent cette confession comme “l’aboutissement de la religiosité européenne et non pas une rupture” et font “se côtoyer chez eux en décembre une tour de Jul et une crèche”. Autrement dit, l’opposition entre païens et catholiques au sein du mouvement identitaire ne serait plus d’actualité, notamment chez les plus jeunes. 

Dans les locaux de Nouvelles de France, le Président de Nissa Rebela juge que “l’immigration peut être une chance pour la France dans le sens où elle nous pousse à nous demander qui nous sommes en nous confrontant et à nous reconnaître”. Selon lui, “beaucoup de jeunes Européens redécouvrent la foi des Anciens et vont vers un catholicisme qui est d’ailleurs en général assez rigoureux” :

[media id=231 width=630 height=390]

Durée : 2’40’’

Lire aussi :

Autres articles

3 Commentaires

  • Marie Julie , 20 Oct 2011 à 19:17 @ 19 h 17 min

    Prophéties de La Fraudais

    I,236 :
    La fille aînée de l’Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes.

    I,163 :
    Le peuple français va descendre aux dernières limites de la honte et du mal.

    II,105 :
    Ils ont déjà la corde à la main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoute si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Oui, elle va bien bientôt sonner et le jour va bientôt entrer dans son déclin.

    III,67 :
    France, tu ne pourras renvoyer ces étrangers.

    III, 117 :
    Les gardiens de la paix seront interdits d’entrée et de circulation dans les villes. Ce sera le dernier moyen de laisser tout livrer, en liberté, au terrible pillage.

    III,118 :
    La guerre civile sera terrible.

    III, 56 :
    Lors de la mortelle crise révolutionnaire, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France.

    révélé à
    Marie-Julie Jahenny
    à la fin du XIXème siècle
    (Ed. Résiac)

    Note : La Fraudais est un hameau breton

  • Nicole , 23 Oct 2011 à 14:09 @ 14 h 09 min

    Que cet abruti s’occupe de saucisson-pinard mais surtout pas de religion catholique. Jamais entendu autant d’idioties à la minute. Surtout ne jamais ressembler à Vardon, il ne doit pas avoir de miroir chez lui !

  • Jean-Claude Backe , 26 Oct 2011 à 0:30 @ 0 h 30 min

    Même si ce paradoxe est concevable, il semblerait que monsieur Verdon ‘débloque’ totalement.

Les commentaires sont fermés.