Autriche : Lego accusé de racisme par des membres de la communauté turque

Incroyable mais vrai. Lego est accusé de racisme par la Communauté culturelle turque d’Autriche à cause d’une boîte de jeu basée sur l’univers de Star Wars. Dans un communiqué publié sur son site, l’association reproche à la marque danoise de s’être inspirée de Sainte-Sophie (Istambul) pour le palais de Jabba le Hutt et d’un minaret pour son mirador. « Il est clair que la figure hideuse de Jabba et toute la scène ont des relents de préjugés raciaux et sentent les insinuations vulgaires contre les Asiatiques et les Orientaux présentés comme des gens aux personnalités trompeuses et criminelles”, dénonce également l’organisation. Qui demande des excuses à Lego pour “son insensibilité culturelle”. Si elle n’obtient pas une réponse qu’elle juge suffisante, la Communauté culturelle turque d’Autriche menace de traîner le groupe danois devant les tribunaux en Allemagne, en Autriche et en Turquie. Lego affirme s’être inspiré de la trilogie Star Wars (cela semble évident…), assure que le palais de Jabba “ne reflète pas de bâtiments réels” ni “la mosquée mentionnée” par l’organisation musulmane et “regrette que le produit ait conduit les membres de la communauté culturelle turque à une interprétation erronée”.

Autres articles

13 Commentaires

  • jejomau , 24 Jan 2013 à 14:09 @ 14 h 09 min

    Les français le disent clairement aux Turcs également : ils ne veulent pas qu’ils entrent dans l Union Européenne. Contrairement à ce que leur laisse croire les LGBT assis au pouvoir avec leur président.¨
    Pas besoin de lego pour çà !

  • lespahis , 24 Jan 2013 à 14:55 @ 14 h 55 min

    oui vous a avez totalement raison car si cela arrive adieux la france deja la plus beaucoups de droit chez nous les francais attention gare à l’invasion surtout qui ont le soutien de nos gouvernement

  • Jojo the hut , 24 Jan 2013 à 15:01 @ 15 h 01 min

    Ste Sophie de Constatinople n’est pas une mosquée mais une basilique et n’a rien a voir avec la culture turque!

  • JSG , 24 Jan 2013 à 15:08 @ 15 h 08 min

    La solution, instaurer des lois sur la résidence des étrangers qui permettent de foutre à la porte les fauteurs de trouble.
    En tout état de cause, c’est encore les croyances islamiques qui sont sous jacentes je suppose.
    Et en plus ils accusent de racisme ces crétins ? le racisme na rien à voir avec le fait religieux que je sache ! En fait d autres associations ont déjà fait le coup en France, on connait !
    Je ne me fais aucun souci sur les réactions du gouvernement autrichien, ils savent parler aux Turcs et répondre à leur arrogance coutumière.
    Faudra-t-il boicoter tous les produits fabriqués chez ces gens susceptibles comme ce nest pas permis, pour les ramener à un peu plus de modestie ?

  • diego , 24 Jan 2013 à 17:01 @ 17 h 01 min

    Comme je l’écrivais dans un post précédent, chaque jour nouveau nous apporte son lot de conneries

  • Tarantik , 24 Jan 2013 à 19:01 @ 19 h 01 min

    Faut-il leur rappeler qu’il ne sont pour rien dans l’architecture de cette basilique qu’ils ont alourdie de poivrières à l’aspect discutable.
    Il viennent nous emm… même pour des jouets.
    Qu’ils s’occupent d’abord d’éradiquer les crimes d’honneur” (sic) qui font des dizaines de victimes – toujours des femmes – chaque année.
    A la fin les leçons ça suffit !

  • Goupille , 24 Jan 2013 à 20:37 @ 20 h 37 min

    Ce sont les mêmes qui avaient réussi à faire annuler, en Allemagne, les représentations de “L’enlèvement au Sérail” de Mozart, au motif que les Turcs y étaient présentés sous un mauvais jour…

    Méfions-nous quand même de l’Allemagne en ce domaine. La Turquie a été leur allié fidèle pendant les deux guerres mondiales. Et elle leur est restée fidèle (contrairement la trahison de la France et des Alliés vis-à-vis de la Serbie).
    La cohabitation se passe fort bien, sous un joli masque d’hypocrisie réciproque et de respect de quelques règles du jeu qui corsètent leur identique violence.

    Mein Kampf fait un tabac dans les librairies turques.
    Le droit du sang évite aux Allemands de se poser les questions démographiques qui nous assaillent.
    Les intérêts économiques über alles.

    Une munition à fragmentation.

Les commentaires sont fermés.