Les libertés avant tout

Un billet d’Éric Martin*

Ces derniers jours, un vent liberticide souffle sur la France. Des manifestations contre les caricatures de Charlie Hebdo ont été interdites à Paris et à Lille. À la liberté d’expression de certains répondait donc une interdiction d’expression d’autres. On me rétorquera que les manifestants en question n’étaient pas animés des meilleures intentions du monde. Et alors ? Est-ce à l’État de juger les intentions ou la cause défendue par ces personnes ? De toute évidence, non. L’État est censé se préoccuper de la sécurité des citoyens (donc des manifestants comme des passants et des biens le long du cortège) et de la garantie des libertés fondamentales comme celle de pouvoir penser ou s’exprimer librement. Et, comme on dit parfois, “peut mieux faire”…

Samedi, toutes les femmes voilées (mais au visage identifiable) qui passaient – même par hasard – au Trocadéro étaient refoulées du Parvis des Droits de l’Homme. Autant, je me suis toujours opposé à cette immigration extra-européenne massive qui met en danger notre identité et la cohésion nationale (je suis d’ailleurs favorable à l’organisation d’un référendum sur la question de l’immigration), autant ces interdictions de manifestation et même de circulation en raison du port d’un habit me mettent mal à l’aise. Jugez par vous-même :

Marine Le Pen s’est quant à elle mise en tête de demander l’interdiction du voile et de la kippa dans la rue. Comme si l’État devait nous dire comment nous habiller, nous autres laïcs (car la mesure ne viserait pas les religieux, assure la Présidente du Front national. Pour l’instant ?). Tant que l’accoutrement n’est pas contraire aux bonnes mœurs (ex : les militantes de Femen qui ont fait un second happening en France les seins nus la semaine dernière) ou problématique au niveau de la sécurité (ne permettant pas l’identification de l’individu. Ex : le niqab ou la burka), il ne doit pas être interdit. La République, qui proclame ne reconnaître aucun culte dans la loi de 1905, n’a pas à les reconnaître subitement lorsqu’ils s’expriment par l’habit dans l’espace public. Car si on pousse le relativisme républicain à l’égard des religions jusqu’au bout, il lui faudrait tout interdire, par exemple la casquette dès lors qu’une une secte la considère comme essentielle à sa pratique.

À la démagogie des tenants du hors-système – leur existence médiatique est parfois à ce prix, s’ajoute la malice des partisans du système qui réussissent, chaque jour un peu plus, à faire accepter au peuple de France la perte de certaines libertés (celle de ne pas être filmé, surveillé, etc.) à cause d’un phénomène (l’immigration) dont il n’a jamais voulu et ne veut toujours pas. Pour son bien, pour sa sécurité. Autant dire que le citoyen français applaudit, sans constater que, question sécurité, ceux qui en parlent le plus ne sont pas forcément ceux qui y contribuent le mieux. Nous sommes même exactement dans la situation des trois premiers épisodes de La Guerre des étoiles : le sénateur Palpatine résume à lui-seul les politiciens du Système, lui qui arme discrètement la Fédération du commerce et les séparatistes (Cf. nos aides à des pays riches concurrents et l’immigration) afin, un jour, de demander à la République (provisoirement, dira-t-il) les pleins pouvoirs au nom de la sécurité physique et/ou économique du peuple et devenir le cruel Empereur. Quand on voit avec quelle facilité les Américains, pourtant attachés à la liberté, ont accepté les mesures liberticides prises par l’administration Bush aux États-Unis après le traumatisme des attentats du 11 septembre au nom de la lutte contre le terrorisme, il y a de quoi s’inquiéter pour les Français qui n’ont jamais envisagé l’État comme un ennemi potentiel ou même comme autre chose qu’un instrument d’égalité…

*Éric Martin est rédacteur en chef des Nouvelles de France.

Autres articles

6 Commentaires

  • Pitch , 24 Sep 2012 à 11:18 @ 11 h 18 min

    La comparaison avec Star Wars est osée, mais elle tient la route.
    Bravo pour votre billet !

  • Lach-Comte , 24 Sep 2012 à 11:39 @ 11 h 39 min

    En matière de liberté d’expression, en France, il y a des gens plus libres que d’autres : je veux parler des “caricateurs” de Charlie Hebdo, des journaleux de Marianne et du Nouvel Obs qui trouvent des réacs et des fachos partout, des universitaires prétendus en Histoire officielle, des politiciens à vie refoulant les “extrêmistes” etc… et si l’on voulait, on pourrait demander leur avis sur la question aux Le Pen ou Collard en politique, aux Seycher et Chaunu en Histoire, aux Zemmour en journalisme et aux Camus et Millet en littérature etc … Mais avant et au dessus de tout et de tous, il y a chez les plus libres que les autres tout ce que la société compte d’israélites : essayez de vous en prendre à yom kippour, tenter de caricaturer la Shoa, et vous verrez si dans ce pays (et d’autres) la liberté d’expression existe vraiment au même niveau pour tout le monde !

  • Gérard , 24 Sep 2012 à 14:18 @ 14 h 18 min

    Si je vous ai bien compris, il faudrait un autre 11 septembre chez nous, pour pouvoir faire preuve d’autorité ? Certes, vous vous retranchez derrière la liberté, la legislation et une certaine logique qui s’applique à notre monde occidental.
    Mais vous n’avez pas encore assimilé que les musulmans ne reconnaissent aucune Loi démocratique. Pour ma part, je les connais assez pour savoir que vous pouvez toujours donner dans l’angélisme et la compréhension, vous n’aurez jamais la récompense de vos bonnes intentions.
    La seule et unique réponse au “Grand Remplacement” est de faire preuve d’autorité. En l’occurrence, je me fous de la Constitution dès lors qu’ils ne veulent pas la reconnaitre non plus.
    Il suffit de leur dire que “Chez nous … c’est comme ça et pas autrement ” ! Tout argument étant INUTILE

  • Enoch , 25 Sep 2012 à 10:06 @ 10 h 06 min

    Revenons au contrat social de base, le bon peuple a toujours accepte de perdre une partie de sa liberté pour la sécurité.
    Quel était la meilleur période, la pax romana gallo-romaine ou bien la pseudo guerre civile mérovingienne??
    Le rapport Obin qui n’est pas vraiment un horrible facho de droite, décrivait, que les jeunes maghrébins qui ont grandit en France se donne comme identité: arabe et musulmans.

    Il y a en France, une population majoritaire nourrit a l’individualisme qui met son destin dans les mains d’un état de plus en plus défaillant et un nouveau communautarisme issue de la fusion de l’anti-racisme idéologique et de l’immigration de masse de l’Afrique sub-saharienne et nord africaine.

    La religion de soumission devenant de plus en plus l’étendard d’union anti-capitaliste (qui remplace allègrement le communisme) et multipliant les provocations et les rapports de force pour s’imposer de plus en plus comme force politique.

    Alors parler de liberté dans ce contexte est juste hors-sujet! c’est comme si vous nous aviez explique que les nazis avaient le droit de parader dans les rues allemandes avec leur costume et leurs rites “religieux” (les nazies organisaient des messes politiuqes).
    Le vrai fachisme, non celui dénoncé par le nouvel obs (torche cul pour dégénéré) a changer de forme, celui qui ne veut pas le voir monter et prendre possession de l’espace publique pleura lorsque les affrontements commencera avec l’état.
    Ce qui est en jeu c’est la mort ou la survie de notre civilisation qui est juste incompatible avec l’Islam.

  • Abdel , 28 Sep 2012 à 22:45 @ 22 h 45 min

    Ah ba zut alors !
    Moi qui travaille, paye mes impôts, ne fraude jamais le métro, achète mes chansons sur itunes, va au ciné avec mes amis, attends le nouvel iphone avec impatience, regarde confessions intimes avec mes potes pour me taper des barres, regarde Dr House, blague avec mes collègues, cherche l’amour, essaye de manger des fruits et légumes tous les jours pour être en bonne santé…
    Je pensais être un gars normal. Mais apparement non, je suis un danger pour la démocratie, les libertés et la paix !
    Merci Gérard, je vais aller me suicider alors, c’est ça?
    Et sinon comment ça se fait que la Turquie était laïque bien avant la France? Pourquoi l’Indonésie a élu une femme Présidente et la France toujours pas?
    Je demande parce que ce sont deux grands pays musulmans alors je suis confus…

  • blanche54 , 12 Août 2013 à 12:51 @ 12 h 51 min

    Entièrement ok avec vous, j’ai vu hier une émission, où des jeunes des cités , en formation disaient que c’était à nous à nous de changer et à nous intégrer, car ils sont nombreux, c’est ça le danger, le changement de population, mais personne n’y croit, où ils se “voilent” lol…la face, c’est très grave… ! On devrait tous se promener dans la rue avec une grosse croix en bois autour du cou, style de celle qu’on les moines autour de la taille, mais je ne pense pas qu’on y serait autorisé.. car en France, il y a ceux qui ont tous les droits, c’est à dire les minorités et nous, qui en avons de moins en moins… hélas !

Les commentaires sont fermés.