Mariage homosexuel et polygamie : le mariage « pour tous » ne sera pas pour tous

Quand les socialistes sont mis face à leurs contradictions…

Tribune libre de Michel Garcia

C’est encouragé par un appel lancé sur Nouvelles de France que j’ai écrit au député socialiste de ma circonscription pour lui faire part de la « tribune de l’entente parlementaire pour la défense du mariage ». Je remercie mon député d’avoir pris la peine de me répondre et de m’expliquer pourquoi il était en faveur de ce nouveau type de « mariage ». Je ne reproduirai pas ici son courriel dont l’argumentaire ne diverge pas particulièrement de ce dont on nous a déjà rabattu les oreilles depuis pas mal d’années, et notamment comme quoi le mariage serait une union entre deux personnes qui s’aiment, que le réserver aux couples hétéros c’est de la discrimination, et que pour les enfants en attente de parents adoptifs l’important c’est d’être accueilli dans un foyer aimant et stable. Petite mention habituelle de la loi Veil qui avait soulevé tant de protestations à l’époque et qui aujourd’hui est acceptée de tous (!!!), et qui a apporté un énorme progrès social (en tout cas pour les personnes qui ont eu la chance dans leur enfance de passer sans encombre le délai légal pour avorter – le commentaire entre parenthèse est de moi bien entendu), blablabla, blablabla.

Ce à quoi j’ai répondu, entre autres : admettons que vous ayez raison sur la nature du mariage et l’intérêt de l’enfant, mais dans ce cas je ne comprends pas pourquoi vous parlez de « deux » personnes qui s’aiment. Nombre de Français sont de confession musulmane ou bien sont nés dans des familles de tradition musulmane et nous savons tous que chez les musulmans le mariage ne se limite pas forcément à deux personnes. Et après tout, il y a certainement beaucoup plus de Français musulmans que de Français homosexuels et, si le mariage entre une femme et un homme est une discrimination pour les homosexuels, il l’est aussi pour les polygames. En effet, pour paraphraser un peu un des arguments avancés par mon député pour défendre le « mariage » homosexuel, que d’hypocrisie dans notre société et que de vexations pour tous ces musulmans qui doivent faire semblant de vivre en « couples » composés d’un époux, d’une épouse et de plusieurs « maîtresses » !

Sur la polygamie, voici la réponse de mon honorable député :

« Je ne comprends pas (ou je comprends peut-être de trop…) votre allusion aux musulmans et à la polygamie. Vous savez comme moi que la polygamie est interdite en France et en Europe. Ceci n’a bien sûr rien à voir avec le mariage pour tous. Je reçois des tas de messages hallucinés sur la polygamie et même la zoophilie que le mariage de même sexe encouragerait. Je pense que l’on peut avoir un échange civil et respectueux sans tomber dans de pareils travers. »

Alors amis polygames, chers compatriotes de confession musulmane, SACHEZ QUE LE « MARIAGE POUR TOUS » N’EST PAS POUR VOUS et que, pour la majorité socialiste éclairée qui s’apprête à instaurer le « mariage homosexuel », la polygamie, autorisée par votre religion et considérée comme tout à fait acceptable, voire recommandable, dans de nombreuses régions du monde, est un travers à ranger dans la même catégorie que la zoophilie.

Quand on pense que les Français musulmans ont voté à plus de 90% pour Hollande et la gauche, je crois qu’il y a un sérieux problème de stratégie de communication chez les politiciens conservateurs de droite.

Autres articles

22 Commentaires

  • Frédérique , 24 Oct 2012 à 17:49 @ 17 h 49 min

    Sujet débile, nous ne sommes pas là pour dévier sur les déviances, mais pour concrétiser sur les acquis. Quels sont ces acquis? Une définition approuvée par l’académie française (seul organisme à avoir le droit de modifier une définition de nom) le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. Nul n’a le droit d’en modifier son contenu. Les hommosexuels ne doivent jamais pouvoir accéder au mariage, mais ils doivent pouvoir accéder aux mêmes droits que les hétéros. En clair, nous ne pouvons autoriser le nom de mariage à un couple homosexuel, puisque le mariage est l’union d’un homme et d’une femme, mais nous pouvons leur accorder les mêmes droits que les notres.

  • hector galb. , 24 Oct 2012 à 18:19 @ 18 h 19 min

    Je crois que le sujet visait surtout à démontrer que les socialistes sont incapables d’avoir une pensée universelle fondée, que ce sont des petits boutiquiers qui brandissent des slogans, à crédit, et qu’à ce titre leur définition de ce qui est juste et de ce qui doit absolument être voté est plus que douteuse.

  • JSG , 24 Oct 2012 à 18:28 @ 18 h 28 min

    Le mariage pour tous… foutaise de ceux qui veulent afficher au grand jour leur différence ! Ce que vont gagner ces enragés c’est de s’attirer la haine de ceux qui les respectaient parce qu’ils s’assumaient discrètement.
    Le mariage a et sera toujours dans les sociétés une association de deux êtres pour perpétuer l’espèce, la famille, faire prospérer un clan, enfin bref faire des enfants !
    Que ceux qui s’emmerdent au point de vouloir casser la société pour leur propres façons de vivre, le fassent dans l’humilité de leur situation !
    Si ces gens-là dépensaient toute cette énergie, pour faire aménager le Pacs, il y a longtemps que le problème des droits qui posent problème serait résolu !
    Derrière ça, il doit encore y avoir le lobby des avocats qui se font des ponts d’or en exploitant la détresse des couples qui se déchirent, car le pacs est trop simple et se défait trop facilement.
    Bref, je suis accablé de voir des députés raisonner comme le vôtre.
    Toutes ces tolérances affichées au grand jour, on toujours été signe de la décadence des civilisations qui l’exposaient trop ouvertement.
    JSG

  • C.B. , 24 Oct 2012 à 19:05 @ 19 h 05 min

    Si la discrimination entre hétéros et homos, à part le mot “mariage” porte sur les avantages fiscaux en cas de décès de l’un, il y a une solution très simple: supprimer les droits de succession pour tout le monde: ce serait particulièrement non-discriminant.

  • Marie Genko , 25 Oct 2012 à 9:45 @ 9 h 45 min

    Les homos peuvent avoir les mêmes droits que les autres citoyens, sauf celui d’adopter des enfants!

    Je leur refuse aussi le droit au mariage car, comme Fédérique, je pense que le mot “mariage” a un sens qu’il convient de ne pas dénaturer, ne serait-ce qu’à titre d’exemple pour nos enfants et pour la salubrité de notre Société.

  • Frannot , 25 Oct 2012 à 10:01 @ 10 h 01 min

    “Mariage pour tous” au nom du principe d’égalité entre les citoyens – certes ! tout homme pourvu qu’il soit pubère, ait l’âge légal, avec si nécessaire l’accord de ses parents, pourvu qu’il soit célibataire, veuf ou divorcé, et juridiquement capable a le droit d’épouser une femme, et encore pas n’importe laquelle, et réciproquement.
    Un homme marié n’a donc pas le droit… de se marier… ; un homme de 16 ans sans l’accord de ses parents n’a pas le droit de se marier… ; un homme n’a pas le droit de se marier avec un homme…; un homme n’a pas le droit d’épouser une fille de 14 ans… ; un homme n’a pas le droit d’épouser sa sœur ou sa mère…. etc…(ou effectivement une guenon – car il serait difficile de recueillir son accord – la SPA s’en mêlerait… ) etc…
    Que signifie donc l’égalité ? un homme marié n’est donc pas « égal » à un homme célibataire, ni à un homme de 16 ans, ni à un homme homosexuel… ni à un frère ou un fils… Un homme peut se marier à 18 ans, une fille à 15… Jusqu’où va l’égalité ? Et il ne faut surtout pas confondre égalité et identité ; un homme et une femme ne sont pas identiques et interchangeables.

  • Olizefly , 25 Oct 2012 à 10:09 @ 10 h 09 min

    Ce qui est dommage, c’est qu’on ne commence à discuter de cette question que maintenant, après les élections. J’en veux beaucoup aux partis de droite, UMP et FN, de ne pas en avoir fait un thème de campagne. On voit d’après les sondages que lorsque des voix s’élèvent dans les médias pour parler de l’intérêt des enfants, une majorité de Français ne veut pas de l’adoption par les couples homosexuels. Si la droite avait eu l’intelligence et le courage de parler de ce projet dangereux de François Hollande et de son parti, elle aurait probablement gagné les élections ! Elle aurait peut-être même fait reculer Hollande sur ce point de son programme. Il fallait inviter dans le débat des associations qui s’occupent d’adoption, des éducateurs et des psys. Pour moi c’est révélateur du fait que pour les politiciens des deux grands partis de droite, ce n’est pas une question si importante que cela. J’espère que ça va changer et qu’ils promettront dans leur programme de revenir sur ce prétendu “mariage pour tous” qui est en fait le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels.

Les commentaires sont fermés.