Mariage homosexuel et polygamie : le mariage « pour tous » ne sera pas pour tous

Quand les socialistes sont mis face à leurs contradictions…

Tribune libre de Michel Garcia

C’est encouragé par un appel lancé sur Nouvelles de France que j’ai écrit au député socialiste de ma circonscription pour lui faire part de la « tribune de l’entente parlementaire pour la défense du mariage ». Je remercie mon député d’avoir pris la peine de me répondre et de m’expliquer pourquoi il était en faveur de ce nouveau type de « mariage ». Je ne reproduirai pas ici son courriel dont l’argumentaire ne diverge pas particulièrement de ce dont on nous a déjà rabattu les oreilles depuis pas mal d’années, et notamment comme quoi le mariage serait une union entre deux personnes qui s’aiment, que le réserver aux couples hétéros c’est de la discrimination, et que pour les enfants en attente de parents adoptifs l’important c’est d’être accueilli dans un foyer aimant et stable. Petite mention habituelle de la loi Veil qui avait soulevé tant de protestations à l’époque et qui aujourd’hui est acceptée de tous (!!!), et qui a apporté un énorme progrès social (en tout cas pour les personnes qui ont eu la chance dans leur enfance de passer sans encombre le délai légal pour avorter – le commentaire entre parenthèse est de moi bien entendu), blablabla, blablabla.

Ce à quoi j’ai répondu, entre autres : admettons que vous ayez raison sur la nature du mariage et l’intérêt de l’enfant, mais dans ce cas je ne comprends pas pourquoi vous parlez de « deux » personnes qui s’aiment. Nombre de Français sont de confession musulmane ou bien sont nés dans des familles de tradition musulmane et nous savons tous que chez les musulmans le mariage ne se limite pas forcément à deux personnes. Et après tout, il y a certainement beaucoup plus de Français musulmans que de Français homosexuels et, si le mariage entre une femme et un homme est une discrimination pour les homosexuels, il l’est aussi pour les polygames. En effet, pour paraphraser un peu un des arguments avancés par mon député pour défendre le « mariage » homosexuel, que d’hypocrisie dans notre société et que de vexations pour tous ces musulmans qui doivent faire semblant de vivre en « couples » composés d’un époux, d’une épouse et de plusieurs « maîtresses » !

Sur la polygamie, voici la réponse de mon honorable député :

« Je ne comprends pas (ou je comprends peut-être de trop…) votre allusion aux musulmans et à la polygamie. Vous savez comme moi que la polygamie est interdite en France et en Europe. Ceci n’a bien sûr rien à voir avec le mariage pour tous. Je reçois des tas de messages hallucinés sur la polygamie et même la zoophilie que le mariage de même sexe encouragerait. Je pense que l’on peut avoir un échange civil et respectueux sans tomber dans de pareils travers. »

Alors amis polygames, chers compatriotes de confession musulmane, SACHEZ QUE LE « MARIAGE POUR TOUS » N’EST PAS POUR VOUS et que, pour la majorité socialiste éclairée qui s’apprête à instaurer le « mariage homosexuel », la polygamie, autorisée par votre religion et considérée comme tout à fait acceptable, voire recommandable, dans de nombreuses régions du monde, est un travers à ranger dans la même catégorie que la zoophilie.

Quand on pense que les Français musulmans ont voté à plus de 90% pour Hollande et la gauche, je crois qu’il y a un sérieux problème de stratégie de communication chez les politiciens conservateurs de droite.

Autres articles

22 Commentaires

  • Frannot , 25 octobre 2012 @ 10 h 21 min

    On sait que l’expression “mariage pour tous” a été inventée pour noyer le poisson, (“mariage homosexuel” restant tout de même pour la majorité une monstruosité) tout en donnant une apparence de générosité. .

  • Gomez Aguilar , 25 octobre 2012 @ 10 h 47 min

    Parce que vous écrivez au député socialiste de votre circonscription, vous?

    Vous avez des timbres à perdre…

    Blague à part, sa réponse est un bijou… Mais qui confirme que vous avez perdu un timbre…

    Si j’avais un jour à communiquer avec un député socialiste, ce serait par un crachat dans sa figure.

  • pierre b , 25 octobre 2012 @ 11 h 24 min

    à F. et MG
    prions/souhaitons, comme vous voulez que le sens du mot mariage ne change pas dans les dictionnaires;

    oups trop tard

    larousse: Acte solennel par lequel un homme et une femme (ou, dans certains pays, deux personnes de même sexe) établissent entre eux une union dont les conditions, les effets et la dissolution sont régis par le Code civil (mariage civil) ou par les lois religieuses (mariage religieux) ; union ainsi établie.

    j’ai envoyé cette définition à un ami il y a moins d’un an, ce n’était pas celle-ci. y a du boulot.

  • Olizefly , 25 octobre 2012 @ 11 h 31 min

    Tous les députés ont une adresse de courriel à laquelle vous pouvez leur écrire (mais pas leur cracher à la figure heureusement). Au contraire, il faut écrire aux députés et aux sénateurs et faire pression. C’est ce que fait le lobby homosexuel depuis vingt ans et ce que ne font pas les défenseurs de la famille. C’est pour ça qu’on en est là aujourd’hui. Ecrivons, argumentons, manifestons. Et ne nous arrêtons pas si la loi passe. Il faudra surtout faire pression sur les politiciens de droite pour qu’ils promettent de revenir sur cette loi et d’annuler ces faux mariages célébrés par la gauche radicale. Pour les enfants adoptés par les couples homos à cause de la nouvelle loi, il faudra que la droite promette de mettre en place une surveillance pédagogique personnalisée car il ne peut bien sûr pas être question de retirer ces enfants de leur foyer sauf en cas d’abus évidents de la part des adultes qui s’en occupent. Mais il faudra que la droite promette de réserver, une fois revenue au pouvoir, l’adoption aux vrais couples mariés, c’est-à-dire chez qui chaque enfant adopté aura un père et une mère. Et il serait temps de faire pression pour mettre fin au scandale de l’avortement. C’est curieux de s’offusquer de l’adoption pour les homosexuels et de se taire sur les 220.000 enfants avortés chaque année rien qu’en France. Personnellement, j’aurais de loin préféré être élevé par deux homos, quitte à avoir des troubles de la personnalité, que de me faire avorter !

  • Frannot , 25 octobre 2012 @ 12 h 09 min

    … il ne faut pas envisager ce qu’il faudrait faire si la loi passait, si la droite revenait…
    il faut faire suffisamment pression pour empêcher un tel scandale ; mais fort heureusement l’Eglise a enfin réagi très clairement, de plus en plus d’évêques se manifestent (ils auraient dû prendre position avant la présidentielle contre tous ces projets dits sociétaux que nous promettait la gauche, on n’en serait pas là)
    Il faut informer, alerter, expliquer, démonter ce qu’il y a sous ce discours “d’ouverture”, “de générosité”…
    Mais on sent un revirement de la population, il y a maintenant une hostilité à l’adoption et enfin les gens se posent des q° sur le mariage ; il n’y a plus qu’un seul son de cloche, on s’aperçoit que la belle harmonie s’effondre, que ce devient cacophonique… et même à gauche, il y a des gens de bon sens.
    Quant à la droite il ne faut pas compter sur elle pour redresser les choses, elle est trop lâche…
    il ne faut compter que sur nous-mêmes, les hommes de bonne volonté.

  • Olizefly , 25 octobre 2012 @ 12 h 46 min

    Tout à fait d’accord avec vous sur le fait que la réponse de l’Eglise est tardive même si l’évolution est positive. J’attends encore que l’Eglise se fasse enfin entendre plus souvent et plus clairement sur l’avortement.

  • Olizefly , 25 octobre 2012 @ 12 h 49 min

    Je parle ici de l’Eglise de France, bien entendu, parce que l’Eglise catholique dans son ensemble n’a jamais eu peur de dire ce qu’elle pensait de l’avortement tout comme de ce nouveau projet d’adoption par les couples homosexuels.

Les commentaires sont fermés.