France : les lois de la jungle

Tribune libre de Pierre-François Ghisoni*

Hier Depardieu, aujourd’hui Bernard Arnault, demain, et pendant que vous lisez, qui ? Combien, moins connus, aussi décidés ?

Une fois de plus, dépassons l’anecdote. M. Arnault n’est qu’un cas démonstratif de l’état schizophrénique des lois françaises :

  • Trop nombreuses, elles créent des maquis pour initiés argentés ou acoquinés.
  • Mal ou peu appliquées, elles favorisent les zones de non-droit, repaires de tous les trafics et de toutes les haines, ainsi que piège de toutes les craintes de leurs malheureux habitants.
  • Idéologiquement orientées, elles créent la division de la société, de la nation, et bientôt de l’État.

Ainsi, l’on crée une nouvelle classe : « les embastillés sans Bastille », une classe à deux compartiments, autant cibles que vaches à lait, classes moyennes et défavorisées, progressivement associées.

Quel recours leur reste-t-il ? Quel espoir de progression ? Quel exemple général pour les enfants ? Quel avenir ? Quel ferraillage prochain pour ce navire France surchargé de lois, dérivant sous un capitaine de pédalo… qui, pour être franc, est l’héritier satisfait d’une technocratie délirante ?

La démocratie n’est pas, ne peut pas être ce château de cartes branlant, cette inflation de lois inutiles, biseautées, qu’emportera le moindre courant d’air de nos portes inconsidérément ouvertes à tout-venant. La France ne peut supporter d’être – on ne peut plus dire « devenir » – le tiercé perdant des zones de non-droit, des maquis financiers, des embastillés sans Bastille. Sa survie passera – si elle le peut – par la recréation de zones de liberté. Que celles-ci se superposent au territoire national serait la meilleure solution. Qu’elles en soit la majorité serait la « moins pire ». Qu’elles en soient les confettis… alors autant les lancer ailleurs.

On parle toujours de la politique de l’autruche qui enfouit sa tête dans le sable pour finir en beefsteack ou en plumes de chapeau. On oublie que l’autruche survit grâce à ses coups de patte formidables et à sa course rapide. Trouvons la politique « autruchienne » la plus efficace !

*Pierre-François Ghisoni (blog) est écrivain et éditeur.

Du même auteur :
> Le mal français s’aggrave
Partir avec Depardieu
Stresser avec Depardieu

Autres articles

4 Commentaires

  • Goupille , 25 Jan 2013 à 13:39 @ 13 h 39 min

    La bagaude, le troc, les réseaux de survie et d’autodéfense.
    Evidemment, pas de place pour les fringues Vicomte Arthur et leurs adorateurs dans ce modèle.

    Qu’ils partent, puisqu’ils en meurent d’envie, avec leurs avions et bateaux véloces, et leurs plumes au derrière.
    Mais qu’ils nous épargnent leurs états d’âme et leurs chouineries.

  • J. Elsé , 26 Jan 2013 à 12:34 @ 12 h 34 min

    Sauf que dans la jungle on a le droit d’être armé pour se défendre contre les bêtes sauvages ; en France, ce sont les “sauvages” qui sont armés…

  • BACHAUD YVAN , 27 Jan 2013 à 7:55 @ 7 h 55 min

    Après plus de 30 ans d’alternance droite gauche avec des réformettes partisanes des deux camps on en est dans la situation actuelle bien décrite par la Tribune.

    La solution qui s’impose est de donner également aux citoyens l’initiative et le vote de la loi par la voie du référendum d’initiative citoyenne.
    Il ne fait aucun doute qu’avec ses 50 millions d’adultes le peuple dispose de toutes les capacités dans tous les domaines pour élaborer et voter les réformesPROFONDES et JUSTES dont la France a grand besoin.

    -En 2006, 93% des Français jugeait urgent de mener des réformes en France (dont 54% très urgent).” (IFOP 16/05/2006 pour Acteurs publics)

    Il est donc logique qu’ils soient favorables au Référendum d’initiative citoyenne (RIC) pour avoir la possibilité de contrôler les réformes et si elles ne viennent pas d’en proposer eux-mêmes.
    La réforme de l’article 3 est une priorité.

    L’UMP ne peut dire que l’on est gouvernés par des incapables irresponsables qui mènent la France à la ruine financière et morale et ne pas déposer une proposition de loi en faveur du RIC SEUL OUTIL EFFICACE pour se défendre.
    Plusieurs élus UMP ont été contactés nous avons relancé nous attendons les réponses..

  • Gérard(l'autre) , 27 Jan 2013 à 14:46 @ 14 h 46 min

    A propos du nombre de Lois qu’on lui faisait promulguer, Pompidou disait : ” Mais quand donc va t-on arrêter d’emmerder les français !”

    Il y avait déjà, à l’époque, des milliers de lois inutiles, qui à l’occasion, se contredisaient.

    Avec l’Europe ces Lois ont été multipliées par 1000 … jusqu’à réglementer le camembert ou le saucisson !

    Pas étonnant que l’on se noie … au point que les avocats sont obligés de se spécialiser.

Les commentaires sont fermés.